Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Opinion Africaine

Rwanda/France : La France et le génocide rwandais : engagement constructif ou complicité criminelle ?

28 Février 2010 , Rédigé par APPA Publié dans #A ne pas rater.

EDITIONS LA PAGAIE

B.P. 36535 – 45065 ORLEANS CEDEX 2

Email : editionslapagaie@ yahoo.fr – Tél : +33659222780

 

 « La France et le génocide rwandais : engagement constructif ou

complicité criminelle ? ».

 

Conférence-débat animée par Jean-Marie Ndagijimana

 

Entre juin et août 1994, la France a conduit une mission militaire des Nations Unies appelée « Mission Turquoise », aux côtés de plusieurs pays africains, pour mettre fin au génocide alors en cours au Rwanda. Le gouvernement rwandais actuel, ainsi qu’une certaine opinion au Rwanda et en France, accusent la France d’avoir, ce faisant, participé directement ou indirectement au génocide des Tutsi. D’autres affirment au contraire que la France a limité les dégâts en sauvant des millions de Rwandais, Tutsi ou Hutu, menacés par les massacres interethniques. Qu’en est-il exactement ? Quel rôle la France a-t-elle joué au Rwanda entre 1990 et 1994 ? Quelles sont les responsabilité s du gouvernement rwandais de l’époque et de la rébellion du FPR majoritairement tutsi dans le génocide ? Et la Communauté internationale ?

 

Lors de sa visite de quelques heures à Kigali, le 25 février 2010, pas une seule fois le Président de la République, Nicolas Sarkozy, n’a présenté les « excuses » de la France pourtant maintes fois exigées par le régime de Paul Kagame. Tout juste le Président a-t-il reconnu qu’il y avait eu des graves erreurs d’appréciation, ajoutant que le processus de réconciliation actuel ne remettait pas en cause les mandats d’arrêt internationaux lancés par la justice française contre neuf officiers supérieurs de l’entourage proche du président rwandais.

 

Le conférencier, Monsieur Jean-Marie Ndagijimana* , était Ambassadeur du Rwanda à Paris pendant le génocide, avant de devenir Ministre des Affaires étrangères du gouvernement post-génocide. Il a suivi toutes les péripéties de la présence et de l’action française au Rwanda entre 1990 et 1994. C’est donc un témoin privilégié de cette époque que la diplomatie française n’a pas fini de digérer.

Les Éditions la Pagaie sont heureuses de vous inviter (pièce jointe) à participer à cette rencontre-débat autour du Rwanda intitulée « La France et le génocide rwandais : engagement constructif ou complicité criminelle ? ».

 

Lieu :  MÉDIATHÈQUE D’ORLEANS

26 Mars 2010 de 18H30 – 20H30

 

*Jean Marie Ndagijimana est président de la Fédération internationale des associations rwandaises(FEIDAR) .

Il est l’auteur de trois ouvrages sur le Rwanda et le Burundi :

-        Bujumbura mon amour, Éditions la Pagaie, 2005.

-        Rwanda : Dialogue national d’outre-tombe, Éditions la Pagaie, 2005

-        Paul Kagame a sacrifié les Tutsi, Éditions la Pagaie, 2009

Lire la suite

Musée Dapper en mars 2010

27 Février 2010 , Rédigé par APPA Publié dans #A ne pas rater.

EN MARS AU MUSÉE DAPPER

 

****

Exposition en cours

 

L’Art d’être un homme

Afrique, Océanie

« Pour cette exposition sur la parure et tous les ornements masculins, le musée Dapper a choisi d'élargir exceptionnellement son champ d'action vers l'Océanie, en plus de l'Afrique. Sur ces deux continents, tout ce qui modifie l'apparence du corps nu contribue à situer un individu dans une communauté. Ces parures varieront selon l'âge de l'homme et sa fonction au sein du groupe, le situant par rapport aux vivants, aux morts et au monde surnaturel.»
Archeologia, Laure Meyer, janvier 2010

 

« Après une exposition sur les femmes dans les arts d'Afrique, le musée Dapper, à Paris, s'attelle à retranscrire la masculinité dans les sociétés africaines et océaniennes. "L'Art d'être un homme"..., tout un programme ! Le parcours, riche de plus de cent cinquante pièces, ornements et statues, démontre que la virilité est une notion fine et complexe. »
Le Journal des Arts, Charlotte Nouziès, 8-21 janvier 2010

 

« Conçue et réalisée par le musée Dapper, l'exposition présente environ 150 oœuvres, souvent inédites. tout un programme savamment mis en scène. »

La Gazette de l'Hôtel Drouot, 19 février 2010

« Au musée Dapper, l'exposition L'Art d'être un homme explore l'identité masculine dans les arts d'Afrique et d'Océanie, offrant l'occasion de regarder notre société autrement. »
Paris mômes, Orianne Charpentier, février-mars 2010

 

Tous les jours, sauf le mardi, de 11 h à 19 h  

Tarif : 6 €

Tarif réduit : 4 € (seniors, demandeurs d’emploi, enseignants, familles nombreuses)

Entrée libre : Les Amis du musée Dapper, étudiants, moins de 26 ans et le dernier mercredi du mois

 

Visites guidées de l'exposition sur inscription individuelle

Adultes, mercredi 17 mars, à 19 h et samedi  20 mars, à 11 h 30

En familledimanche 28 mars, à 14 h

Tarif : 5 € + droit d'entrée de l'exposition
Gratuit pour 
Les Amis du musée Dapper
Min. 10 pers, max. 25 personnes

Réservation conseillée au 01 45 00 91 75

 

****

Ciné-club Afrique

Un rendez-vous mensuel proposé par le musée Dapper et  l'association Racines

Avec le concours de la cinémathèque de Culturesfrance et le soutien de RFI et de la Mairie de Paris

 


Drum
Zola Maseko

Avec Taye Diggs, Jason Flemyng, Gabriel Mann, Tumisho K. Masha, Bonnie Mbuli, Moshidi Motshegwa


Vendredi 19 mars, à 20 h 30


Un film bouleversant sur la vie d’un journaliste dans l’Afrique du Sud de l’apartheid. Dans les années 1950, à Johannesburg, Henry Nxumalo travaille pour un magazine noir à la mode, Drum, véritable arme médiatique. Il risque sa vie en dénonçant, malgré le harcèlement constant des autorités, les conditions de vie déplorables des Noirs.


Étalon d’or de Yennenga au FESPACO 2005.


Projection suivie d'une rencontre animée par Catherine Ruelle.


Tarif : 6 €

Étudiants, Les Amis du musée Dapper, demandeurs d'emploi : 4 €

(entrée libre pour l'exposition L'Art d'être un homme incluse)

Réservation conseillée au 01 45 00 91 75

 

****

Spectacle

Koud'ip
Compagnie KS and CO

Samedi 27 mars, à 20 h 30


Un spectacle entremêlé de polyphonies saramaca.

Cette création plonge au plus profond des traditions des communautés de Noirs-Marrons de Guyane.

De nuit, diseurs et choristes s’affrontent en paroles ou entrent en connivence dans des conciliabules chantés.



D’après des textes de Serge Abatucci, Édouard Glissant et Patrick Chamoiseau (Quand les murs tombent), Taneda Santoka
Avec Serge AbatucciCarlos Rémie Seedo, Rosenal Geddeman, Michel Amiemba, Belisong Kwadjani, Carlo Kwadjani et Mario Kwadjani 
Mise en scène : Ewlyne Guillaume 
Scénographie : Emmanuel Duro 
Création lumières : Michel Bourgade et Fred Belleney


Tarif : 12 €. 
Étudiants, intermittents du spectacle, demandeurs d’emploi : 10 €

Les Amis du musée Dapper : 8 €

Réservation conseillée au +331 45 00 91 75

 

****

Jeune public

Contes

 

Les Contes de la teranga
Souleymane Mbodj (Sénégal)

 

Un vrai succès, des dates supplémentaires


Dimanches 7, 14, 21 et 28 mars, à 15 h


Pour les Wolof, la teranga signifie hospitalité, convivialité et générosité. Les histoires de Souleymane Mbodj nous entraînent dans un univers où hommes et animaux jouent la comédie. Contes, devinettes et chants pleins d'humour et de sagesse nous font vivre au cœur de la tradition orale.


À partir de 6 ans

Tarif : 8 €.

Tarif réduit : 5 € (Les Amis du musée Dapper, jeunes de moins de 18 ans, étudiants, groupes à partir de 10 personnes, carte famille nombreuse, demandeurs d'emploi)

Réservation conseillée au +331 45 00 91 75

 

****

Jeune public

Film d'animation

 

Tom et Sheenah
Deux épisodes d'un film d'animation réalisé par Agnès et Jean-Claude Bartoll


Mercredis 3 et 24 mars, à 15 h


Tom, enfant recueilli par les Masai,  grandit dans la savane et a pour amie Sheenah, une panthère noire. Tous deux vont vivre de multiples aventures...



À partir de 6 ans

Tarif : 5 €. Groupes à partir de 10 personnes, carte famille nombreuse, Les Amis du musée Dapper : 4 €

Réservation conseillée au +331 45 00 91 75

 


MUSÉE DAPPER – 35 bis, rue Paul Valéry – 75116 PARIS – M° Victor Hugo

Ouvert tous les jours de 11 h à 19 h, sauf les mardis. Fermé hors exposition temporaire. Tél. : +331 45 00 91 75 - Fax : +331 45 00 27 16 

Librairie (accès libre) - Tél. : +331 45 00 91 74. Retrouvez nos publications sur le site de la librairie en ligne des Éditions Dapper : www.dapper.com.fr/boutique

Café Dapper (accès libre) - Tél. : +331 45 00 31 73

Lire la suite

DW global media forum 2010 : Climate change and the media

25 Février 2010 , Rédigé par APPA Publié dans #Parution-Médias.

 

The disappointing outcome of the Copenhagen conference and the discovery of errors in some of the IPCC reports have reduced public interest in and to some extent even belief in climate change. What role do the media play in communicating these issues? This is just one of more than 40 topics during the Deutsche Welle Global Media Forum 2010.

 

 

Online registration has started!

 

To register for this international media conference please click on the following link:https://www.mediacompany-conference.com/registration/gmf2010

 

 

Visit http://www.dw-gmf.de for the latest news on climate change, program updates for the Global Media Forum, information about new speakers and experts, and information about booking exhibition space (early bird rates for booths are available until the end of March).

 

 

Conference Secretariat

Deutsche Welle Global Media Forum

Organisation: DW – MEDIA SERVICES GmbH

Kurt-Schumacher-Str. 3

53113 Bonn, Germany

Phone: +49.228.429-2142

Fax: +49.228.429-2140

gmf@dw-world.de

http://www.dw-gmf.de

Lire la suite

CPJ : Trois journalistes rwandais condamnés à des peines de prison

25 Février 2010 , Rédigé par APPA Publié dans #Parution-Médias.

New York, le 23 février 2010—Trois journalistes ont été condamnés en prison lundi dernier au Rwanda, pour un article relatant une prétendue liaison extraconjugale entre la mairesse de la capitale rwandaise, Kigali, et un ministre, selon des journalistes locaux et des médias


Fidele Bazihana, président du tribunal de première instance de Nyarugenge, une préfecture de Kigali, a condamné par contumace Charles KaboneroDidas Gasana, et Richard Kayigamba, respectivement ancien directeur de publication, rédacteur en chef par intérim et reporter à l’hebdomadaire privé en langue kinyarwanda Umuseso,  pour immixtion dans la vie privée du ministre des Affaires du cabinet Protais Musoni et de la mairesse de Kigali Aisa Kirabo Kacyira, en vertu du code pénal de 1977 et de la loi sur la presse de 2009 du Rwanda, a déclaré au CPJ l'avocat de la défense, Christopher Niyomugabo

M. Kabonero a été condamné à un an de prison, tandis que MM. Gasana et Kayigamba ont écopé de six mois d’emprisonnement chacun. Les trois journalistes ont également été condamnés à payer un million de francs rwandais (1.700 dollars américains) en dommages et intérêts aux deux autorités. Le juge devrait déterminer si la somme doit être payée solidairement ou conjointement. Me Niyomugabo a également indiqué que le juge Bazihana a rejeté la demande du parquet de suspendre le journal et d’emprisonner les journalistes en cas de condamnation. Les journalistes sont libres en attendant un appel, a-t-il dit. 

 «Ces peines d’emprisonnement sont très inquiétantes parce qu'elles témoignent d’une tendance consistante à recourir à la diffamation pénale pour museler le journalisme indépendant au Rwanda », a déclaré le directeur adjoint du CPJ, Robert Mahoney. «Nous exhortons la cour d'appel à casser ce jugement », a-t-il martelé. 

Umuseso, connu pour sa ligne éditoriale critique envers le gouvernement rwandais, a été le premier journal à rapporter les allégations en novembre 2009, selon des journalistes locaux. M. Kabonero a déclaré au CPJ aujourd'hui que l’article était un sujet d'intérêt public car la Loi 2008 portant code de conduite des autorités des institutions publiques du Rwanda pénalise les délits comme l'adultère chez les titulaires de charge publique. Il convient de souligner que la mairesse Kacyira et le ministre Musoni, qui est également ministre de l’Information par intérim, ont publiquement nié les accusations. 

MM. Kabonero et Gasana ont déjà fait appel d’une autre peine de deux ans d'emprisonnement avec sursis à la suite d’une condamnation en 2008 pour diffamation liée à un article sur des accusations d'évasion fiscale en Afrique du Sud contre l’homme d’affaires rwandais Tribert Rujugiro, selon les recherches du CPJ. M. Rujugiro a été par la suite placé en détention à Londres suite à un mandat d'arrêt émis par les autorités judiciaires sud-africaines sur la base des accusations rapportées par Umuseso, selon des médias. 

 

Le COMITÉ POUR LA PROTECTION DES JOURNALISTES (CPJ), est une organisation indépendante, à but non lucratif basée à New York et devouée à défendre la liberté de la presse dans le monde depuis 1981. Veuillez consulter notre site web au www.cpj.org

Lire la suite

USA/Africa : Africa News Report 1099

24 Février 2010 , Rédigé par APPA Publié dans #Parution-Médias.


logo ARS
Africa News Report - 1099
ARS Home Page

Une sélection de dossiers d’actualités d'America.gov, 15-19 février 2010, concernant l'Afrique

 

 

 

Situation politique au Niger

 

 

 

Déclaration de M. Johnnie Carson sur la situation politique au Niger
Le secrétaire d'État adjoint aux affaires africaines exprime sa vive préoccupation.
Le Secrétaire d'État adjoint aux affaires africaines, M. Johnnie Carson, exprime sa vive préoccupation face aux événements du 18 février au Niger, où un groupe mené par des officiers militaires affirme avoir renversé le gouvernement de M. Mamadou Tandja. Les États-Unis attachent une grande importance au retour rapide du Niger à la démocratie et à l'État de droit.

 

 

 

Situation en Guinée

 

 

 

Déclaration du département d'État sur le gouvernement de transition en Guinée
Les États-Unis soutiendront l'instauration d'un gouvernement démocratiquement élu.
Les États-Unis accueillent favorablement la désignation par le premier ministre Jean-Marie Doré d'un gouvernement de transition en Guinée. Ce gouvernement de 34 membres compte 24 civils et représente une étape importante sur la voie du rétablissement de civils à la direction du gouvernement guinéen et du processus de transition du pays.

 

 

 

Forum États-Unis-Islam

 

 

 

Déclaration du président Obama au Forum États-Unis-Islam
Les États-Unis souhaitent étendre leurs partenariats avec les sociétés musulmanes du monde.
Salam aleikoum. Au nom du peuple des États-Unis, et notamment de ses communautés musulmanes, j'adresse mes salutations à vous tous qui êtes réunis à Doha à l'occasion du Septième Forum États-Unis-Islam.

 

 

 

Selon Mme Clinton, la nouvelle approche américaine repose sur trois piliers : le respect, les intérêts et la responsabilité mutuels.

Mme Clinton évoque les liens de respect et de valeurs entre les États-Unis et l'Islam
Les propos de la secrétaire d'État au Forum États-Unis-Islam de Doha (Qatar) 
Washington - La secrétaire d'État américaine, Mme Hillary Clinton, a renouvelé l'appel du président Obama en faveur d'un « nouveau départ » des relations entre les États-Unis et le monde musulman, notamment en vue d'une action unifiée contre les défis communs et en faveur d'objectifs partagés.

 

 

 

Reconstruction d’Haïti

 

 

 

La reconstruction d'Haïti pourrait coûter 14 milliards de dollars
Bilan préliminaire de la Banque interaméricaine de développement 
Washington - Selon un bilan préliminaire de la Banque interaméricaine de développement (BID), la reconstruction en Haïti des logements, des écoles, des routes et des autres structures détruites par le séisme de janvier pourrait coûter 14 milliards de dollars.

Vue aérienne d'un camp d'abris improvisés pour les personnes déplacées par le séisme du 12 janvier 2010 à Port-au-Prince (Haïti.)

 

 

 

L'aide à Haïti passe du stade des secours d'urgence à celui du relèvement
Conférence de presse de l'ambassadeur Lewis Lucke et du général Ken Keen à Haïti
Washington - Lors d'une conférence de presse tenue le 17 février à Haïti, M. Lewis Lucke, coordonnateur spécial des États-Unis pour le relèvement et la reconstruction, et le général Ken Keen, commandant de la force militaire américaine en Haïti, ont déclaré que l'engagement des États-Unis en faveur d'Haïti demeurait entier plus d'un mois après le séisme dévastateur et que du stade des secours d'urgence on passait maintenant aux efforts de relèvement.

 

 

 

Echanges commerciaux entre les Etats-Unis et l’Afrique

 

 

 

Les échanges commerciaux entre les États-Unis et l'Afrique ont plus que doublé en huit ans
Washington - En l'espace de huit ans seulement, le volume des échanges américano-africains a plus que doublé au fur et à mesure que les conditions de vie des Africains se sont globalement améliorées, grâce en partie à l'exportation par l'Afrique d'une variété toujours croissante de biens vers les États-Unis, affirme le représentant adjoint de ce pays pour le commerce extérieur, M. Demetrios Marantis.

 

 

 

Lutte contre les changements climatiques

 

 

 

Émissions : une centaine de pays déclarent leur adhésion à l'accord de Copenhague
En outre, l'ONU crée un comité consultatif sur le financement de la lutte contre les changements climatiques.
Washington - Près de 100 pays ont déclaré dans les délais requis leur adhésion à l'accord de Copenhague, traité non contraignant de réduction des émissions de gaz à effet de serre conclu en décembre 2009 dans les dernières heures de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques.

 

 

 

Sciences

 

 

 

Les premiers envoyés scientifiques américains en tournée dans le monde musulman
Leur mission : créer des partenariats dans toutes les disciplines scientifiques.
Washington - En ce début du XXIe siècle où nombre des problèmes cruciaux auxquels les pays du monde doivent faire face sont d'envergure planétaire, trois scientifiques américains ont entamé des tournées dans des pays à majorité musulmane en vue de renforcer leurs relations de coopération avec les États-Unis en matière de science, de médecine, d'ingénierie et de technologie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Lire la suite

Soudan : Accord cadre de paix entre le gouvernement du Soudan et le MJE

24 Février 2010 , Rédigé par APPA

ACCORD CADRE DE PAIX ENTRE LE GOUVERNEMENT DU SOUDAN ET LE MOUVEMENT POUR LA JUSTICE ET L’EGALITE

 

Conformément aux dispositions pertinentes de la Charte des Nations Unies et des traités de l’Union Africaine, de la Communauté des Etats Sahélo-sahariens relatives au règlement  des conflits par la voie pacifique ;

Conscients de la nécessité de l’instauration d’une paix juste et durable sur l’ensemble du territoire national soudanais,  particulièrement dans la région du Dar Four et de préserver l’unité du Soudan ;

Désireux d’œuvrer pour un développement équilibré de la nation soudanaise tenant compte de la disparité existant entre les différentes régions afin d’assurer le progrès social pour tous, le plein exercice des libertés fondamentales sur la base de l’égalité des citoyens,

Tenant compte de la Constitution de la République du Soudan, de l’accord de paix globale de Nevasha de février 2005, de l’accord de paix de l’Est et de l’accord du Caire avec le Rassemblement National Démocratique ;

Convaincus de la volonté claire du Gouvernement du Soudan et du Mouvement pour la Justice et l’Egalité ;

Le Gouvernement du Soudan et le Mouvement pour la Justice et l’Egalité (MJE) conviennent de ce qui suit :

Article 1

Proclamer un cessez-le-feu et engager des discussions immédiates pour parvenir à un accord pour son observation.

Article 2

La libération des prisonniers de guerre, des condamnés et des détenus du fait du conflit du Dar Four, des deux parties dès la signature du présent accord et amnistie générale à l’endroit des membres civils et militaires du Mouvement pour la Justice et l’Egalité.

 

Article 3

La participation du Mouvement pour la Justice et l’Egalité à tous les niveaux du pouvoir (exécutif, législatif,…) selon des modalités à convenir ultérieurement entre les deux parties.

Article 4

Le Mouvement pour la Justice et l’Egalité se constitue en parti politique dès la signature de l’accord final entre les deux parties.

 Article 5

L’intégration des Forces du Mouvement pour la Justice et l’Egalité dans les rangs des forces de Défense, de Sécurité et de police. Cette mesure sera précédée par le cantonnement et la formation de ces forces sur des positions et un mécanisme à arrêter de commun accord par les deux parties.

Article 6

Le Gouvernement du Soudan prendra en charge les dépenses nécessaires à l’entretien des forces du Mouvement pour la Justice et l’Egalité à partir de la mise en œuvre du cessez-le-feu et durant toute la période de cantonnement et de formation.

Article 7

Seront réhabilités et avancés dans leur cadre d’origine tous les membres civils et militaires du JEM écartés de leur fonction.

Article 8

Le gouvernement du Soudan s’engage à dédommager de façon équitable les réfugiés, les déplacés ainsi que toutes les victimes du fait du conflit du Dar Four et à assurer le droit au retour volontaire, avec la réalisation d’infrastructures sociales adéquates, des réfugiés et des déplacés afin de leur garantir une vie digne sur leurs terres d’origine.

Article 9

La question de la restructuration administrative du Dar Four fera l’objet de négociation dans le cadre de l’accord final de paix entre les deux parties.

Article 10

Les questions de l’affectation des ressources, des terres et des « hawakirs » ainsi que toute question jugée nécessaire par les deux parties pour la finalisation des clauses de l’accord final feront l’objet de pourparlers entre les deux parties.

Article 11

L’application de cet accord se fera sur la base de la bonne foi, du partenariat et de la solidarité politique conformément aux principes partagés par les deux parties sur les questions nationales.

Article 12

L’accord final et les protocoles additionnels pour sa mise en œuvre seront élaborés et signés avant le 15 mars 2010

 

                                                         Fait à N’Djaména, le 20 Février 2010

 

       

Pour le Gouvernement de                      Pour le Mouvement pour la Justice    la République du Soudan                                 et l’Egalité

 

Dr GHAZI SALAHADINE AL ATBANI               Dr KHALIL IBRAHIM

 

Pour la facilitation Tchadienne                                                Le Ministre des Relations Extérieures

 

 

MOUSSA FAKI MAHAMAT

 

Lire la suite

Présidentielle togolaise 2010 : Les enjeux d'un scrutin pour l'alternance et la démocratie.

24 Février 2010 , Rédigé par APPA Publié dans #Activités de l'APPA.

Centre d'Accueil de la Presse Étrangère
Grand Palais - Cours la Reine - Perron Alexandre III -  75008 Paris 
Tél +33 1 53 76 90 60 - Fax +33 1 53 76 90 76 - www.capefrance.com

INVITATION PRESSE 
A L'INITIATIVE DE L'APPA


Election présidentielle au Togo - 4 mars 2010
Les enjeux d'un scrutin 
pour l'alternance et la démocratie



Conférence de presse de  

Me François BOKO
Avocat, ancien Ministre de l'Intérieur du Togo

Karl GABA
Porte-parole de Jean-Pierre FABRE (président du FRAC)

Amina YAMGNANE-KIRSCH
Coordinatrice de campagne de Kofi YAMGNANE (porte-parole FRAC)

Patrick FARBIAZ
Organisateur de la semaine anti-coloniale


"Dans une semaine, les Togolais éliront leur Président. Le scrutin controversé de 2005 s'était soldé par un bain de sang : plus de 500 morts.

Les 9 et 10 février derniers, les principaux partis d'opposition (ADDI, Alliance, PSR, Sursaut Togo, UFC) ont crée le FRAC (Front Républicain pour l'Alternance et la Démocratie) qui s'est choisi un candidat unique : Jean-Pierre FabreA l'occasion de cette conférence de presse, les têtes de pont du FRAC en Europe développeront les enjeux du scrutin et présenteront leur programme pour l'alternance et la démocratie au Togo. Patrick Farbiaz présentera la semaine anti-coloniale à laquelle participent médias, politiques et plus de 80 associations et ONG (www.anticolonial.org)." 


AU CAPE, LE VENDREDI 26 FEVRIER 2010 A 11H00

Merci de confirmer votre présence
  
 
Contact FRAC : Ronan LE FLÉCHER - NOMINOË CONSEIL
Tél.: 06 10 52 00 56
nominoe.conseil@gmail.com

  

  Contact APPA : James Ngumbu
Tél.: 06 99 92 21 45

Lire la suite

Rwanda/France : Les dessous d'un rapprochement

22 Février 2010 , Rédigé par APPA Publié dans #ONG-Associations.

France-Rwanda

Les dessous d’un rapprochement

Communiqué, le 22 février 2010

 

À l’occasion du déplacement de Nicolas Sarkozy à Kigali le 25 février 2010, l’association Survie tient à décrypter ce qui constitue un profond revirement de la diplomatie française dans la région des Grands Lacs, et tient à alerter l’opinion sur le fait que ce revirement reste fort éloigné d’une véritable réforme de la politique de la France sur le continent.

Par ce rapprochement avec le Rwanda, entamé il y a deux ans et consacré par cette visite, la diplomatie française vise trois objectifs :

-         la réintégration de la France dans les nouveaux  partenariats économiques et industriels de la région ;

-         le règlement définitif de l’accusation de complicité de génocide pesant sur elle et quelques-uns de ses hommes politiques et de ses militaires ;

-         enfin l’affirmation d’une « rupture » avec certains réseaux traditionnels de la Françafrique.

Les diverses étapes du rapprochement entre les deux pays ont été l’objet d’une négociation serrée entre les deux États, dont l’un des enjeux majeurs fut l’accusation de complicité de génocide des Tutsi du Rwanda pesant sur la France[1]. Il est à redouter que l’arrangement trouvé se contente au mieux d’une excuse officielle et solennelle ou de la reconnaissance d’erreurs de la France diluées au sein de celles de la communauté internationale. En aucun cas, une simple contrition orale ne pourrait suffire à mettre sous le boisseau ce qui demeure comme l’un des plus grands scandales de la Vème République. Le soutien politique, militaire, financier de la France à un gouvernement génocidaire ne peut se dissoudre dans de quelconques excuses. La solennité d’une déclaration ne peut se substituer au nécessaire débat qui doit être mené dans notre pays sur sa politique en Afrique, et sur le rôle de son armée au Rwanda en 1994, comme en cinquante ans de présence sur le continent.

En effet, en 2009, malgré un volontarisme de façade de l’Elysée, les termes de la cooptation de la France sur des gouvernements profondément anti-démocratiques n’ont guère évolué (Cameroun, Congo-Brazzaville, Mauritanie, Madagascar, Gabon, Niger, etc.). Le rapprochement Paris-Kigali s’inscrit dans cette filiation, car il pèse sur Paul Kagamé de graves soupçons sur le rôle tenu par son pays dans les conflits du Kivu voisin depuis 1998, ainsi que sur les nombreuses entraves à la démocratie relevées sous son autorité au Rwanda.

Il apparaît donc que ce « dégel » entre les deux pays ne s’encombre d’aucune condition démocratique. En revanche, il vise une nouvelle fois à positionner la France et ses entreprises dans la compétition internationale qui se joue pour l’accès aux ressources naturelles de la région, au mépris de la justice pour les victimes du génocide et des autres crimes commis. De ce fait, Survie tient à prévenir des risques de la normalisation en cours, qui pourraient s’assimiler à une amnistie mutuelle pour des crimes imprescriptibles, hors de tout contrôle des peuples concernés et sans tenir compte de l’intérêt des populations de la sous-région.

Contact presse :

Stéphanie Dubois de Prisque, Chargée de communication

Tel. : +331 44 61 03 25, stephanie.duboisdeprisque@survie.org



[1] Lire notamment La complicité de la France dans le génocide des Tutsi du Rwanda. 15 ans après, 15 questions pour comprendre, Survie, L’Harmattan, avril 2009.

 Visiter le nouveau site de Survie avec Plus de photos et de vidéos! http://survie.org 
Lire la suite

Côte d'Ivoire : Interdiction de diffusion de France 24

22 Février 2010 , Rédigé par APPA Publié dans #Parution-Médias.

 

Paris, le 22 Février 2010

 

 

 

INTERRUPTION DE DIFFUSION

 

DE FRANCE 24 EN COTE D’IVOIRE 

  

 

 

 La direction de FRANCE 24 regrette la décision des autorités ivoiriennes qui ont provisoirement suspendu la diffusion de FRANCE 24 en Côte d’Ivoire.

 

Elle espère que le Conseil national de la communication audiovisuelle (CNCA) qui se réunit mercredi reviendra sur cette décision qui lui paraît injustifiée.

 

 

 

 

 

 

 

A propos de FRANCE 24 (www.france24.com) :

FRANCE 24 est la première chaîne d'information en continu qui rend compte de l'actualité internationale avec une sensibilité et un regard français. Elle émet 7 jours sur 7, 24 heures sur 24 sur 3 canaux, en français, en anglais et en arabe, sur l’Europe, le Proche et le Moyen Orient, l’Afrique, l’Asie et aux Etats-Unis. FRANCE 24 est distribuée par câble, par satellite, par les plateformes ADSL et sur le mobile. Le site Internet www.france24.com est disponible en 3 langues (anglais, français, arabe).

 

 

Contacts FRANCE 24 :

Nathalie Lenfant – Tél : +331 73 01 24 11 - nlenfant@france24.com

Damien Amadou – Tél : +331 73 01 24 31 - damadou@france24.com  

Lire la suite

Parution de TOTAL(e) impunité

22 Février 2010 , Rédigé par APPA Publié dans #Parution-Médias.

Bonjour,
 

Alors que les grèves s’étendent en France, J-P Demont Pierot, rend compte avec pertinence des raisons expliquant la stratégie de la direction générale du groupe et son absolue désinvolture vis-à-vis de ses salariés.

 

TOTAL(e) impunité, c’est aussi  le décryptage des dix dernières années de cette multinationale du pétrole. L’auteur revient, en particulier sur les grandes affaires - Erika, Azf, Birmanie, etc... qui continuent de défrayer les chroniques politiques et judiciaires – et la façon dont ses dirigeants détournent règles et lois au profit du « tout pétrole » .

 

Corruption, travail forcé, graves atteintes à l’environnement et à la santé publique, soutien à des régimes dictatoriaux, la liste est longue et TOTAL(e) impunité traite chacun de ces aspects par de nombreux récits, portraits et témoignages de ce que la morale publique et les consciences réprouvent.

 

Cet ouvrage ne fera pas  plaisir au management du groupe ni même aux plus hautes instances de l’Etat car il révèle, en autres, les liens puissants entretenus avec ceux qui dirigent la compagnie en sous-main. C’est d’ailleurs pour cette raison que les premières pages du livre relatent la soirée présidentielle au Fouquet’s un soir d’élection…

 

Mais il va plus loin et dresse le tableau de ce que devrait être la « révolution copernicienne » de Total pour aborder un nouvel avenir énergétique au bénéfice de tous.

 

Un livre puissant, citoyen, nécessaire qui se lit comme un roman 

  

L’AUTEUR - Jean-Philippe Demont-Piérot a travaillé en Asie, où il a dirigé une importante compagnie de communication. Parallèlement, il a travaillé en qualité de journaliste d’investigation ce qui lui a valut d’être victime d’une tentative d’assassinat. Il se consacre depuis 2006 à l’écriture de romans et d’ouvrages engagés sur des sujets de société. Il est en autre l’auteur de L’Ambassade (L’Harmattan, 2007), de Réchauffement climatique (Kirographaires, 2008) et de Ulysse et les OGM (Les Portes du Soleil, 2010).

A bientôt,

Aurélie.

---------------------------
Aurélie SAULNIER
Editions Kirographaires,
pour le Groupe Multimed Publishing/JM Laffont
+336 75 52 78 16
aurelie.saulnier@kiroed.com


 

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>