Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Opinion Africaine

A l’occasion de son Conseil d’administration du 30 septembre 2010, l’AFD déploie plus de 450 millions d’euros en faveur du développement durable.

30 Septembre 2010 , Rédigé par APPA Publié dans #Organisations internationales.


 

 

 

Reconstruction de l’hôpital et de quartiers de Port-au-Prince, soutien des PME à Madagascar, développement urbain au Vietnam, transport au Maroc… : à l’occasion de son Conseil d’administration du 30 septembre 2010 , l’AFD déploie plus de 450 millions d’euros en faveur du développement durable.

 

Haïti : reconstruction de l’hôpital de Port-au-Prince

 

Le Conseil d’administration de l’AFD a approuvé l’attribution d’une subvention de 13 millions d’euros à la République d’Haïti pour la reconstruction de l’Hôpital Universitaire d’Etat d’Haïti (HUEH) à Port-au-Prince.

 

Le 12 janvier 2010 , un tremblement de terre de magnitude 7,3 a secoué la région de Port-au-Prince pendant 35 secondes, en faisant 250 000 morts et 400 000 blessés. L’impact du séisme sur les infrastructures a été très important. Plus de 1 300 établissements d’éducation et plus de 50 hôpitaux et centres de santé se sont effondrés ou sont devenus inutilisables. Face à ce drame, la France, a proposé son aide pour la reconstruction de l’HUEH, structure pavillonnaire de 700 lits, situé au centre de Port-au-Prince.

 

Haïti : reconstruction de quartiers à Port-au-Prince

 

Le Conseil d’administration de l’AFD a approuvé l’attribution d’une subvention de 6,46 millions d’euros à la République d’Haïti pour la première phase du projet d’Aménagement Intégré des Quartiers Informels de Port-au-Prince.

 

Avant le séisme du 12 janvier 2010 , plus d’un million d’habitants de la zone métropolitaine de Port-au-Prince vivaient dans des quartiers précaires. Une grande partie de ces habitants sont aujourd’hui sans abri. L’AFD a identifié deux territoires pour réaliser un projet de rénovation urbaine, les quartiers de Martissant et de Baillergeau, répondant à des critères à la fois d’urgence et pouvant avoir une fonction démonstrative.

 

Le projet comporte trois composantes. La rénovation urbaine des quartiers, qui sera réalisée dans une approche globale (logements, accessibilité et circulation, réseaux, gestion des déchets, environnement, espaces publics, vie associative…), avec des actions de réhabilitation des logements, sous la forme d’auto-construction encadrée, ainsi que de sécurisation foncière des habitations. En partenariat avec les villes de Paris et de Montréal, il apportera un appui à la municipalité de Port-au-Prince en permettant de reconstruire l’administration municipale et en la dotant des outils nécessaires à son développement. Il apportera enfin un appui au Comité Interministériel à l’Aménagement du Territoire, chargé par le gouvernement haïtien d’aider les autorités à élaborer des stratégies d’aménagement du territoire.

 

Haïti : aide budgétaire

 

Le Conseil d’administration de l’AFD a approuvé l’attribution d’une subvention de 15 millions d’euros à la République d’Haïti pour le règlement de ses dépenses budgétaire, dont 5 millions d’euros seront versés via le Fonds multi-bailleurs pour la Reconstruction Haïti (FRH), administré par la Banque mondiale.

 

Haïti est le pays le plus pauvre du continent américain, avec un PIB par tête d’environ 700 dollars. Depuis 2004, les gouvernements successifs ont mené des politiques économiques prudentes, dans le cadre d’accords avec le FMI. L’activité économique avait montré des signes encourageants, mais ce début de reprise a été brutalement interrompu en 2008 par plusieurs chocs exogènes (hausse du prix de l’énergie, crise des prix alimentaires, cyclones). Le 12 janvier 2010 , Haïti a connu l’une des plus sévères catastrophes naturelles de son histoire, avec un tremblement de terre qui a provoqué la destruction quasi-intégrale du centre ville de Port-au-Prince et de quatre villes avoisinantes et la perte d’environ 250 000 vies humaines. Le pays se trouve aujourd’hui dans une situation de précarité extrême, le PIB devant se contracter de 8,5% en 2010, et les soutiens budgétaires sont indispensables. Pour participer à la reconstruction d’Haïti, outre l’annulation de la dette bilatérale (56 millions d’euros), la France apportera 40 millions d’euros sous forme d’aide budgétaire pour les années 2010 et 2011. En avril, une première aide budgétaire de 5 millions d’euros avait été approuvée par l’AFD.

 

Madagascar : garantie ARIZ II à la BOAM pour le financement des PME

 

Le Conseil d’administration de l’AFD a approuvé l’attribution d’une dotation visant à garantir des concours consentis par la Bank of Africa Madagascar (BOAM). L’enveloppe des garanties susceptibles d’être accordées est d’un montant maximal de 15 milliards d’Ariaris (contrevaleur plafonnée à 6 millions d’euros).

 

Le mécanisme ARIZ est une assurance pour le risque de financement de l’investissement privé. Avec la garantie partielle de portefeuille, le nouveau dispositif ARIZ II permet aux banques de développer leur activité de prêts en faveur des PME. Ce concours vise à appuyer la croissance économique et à favoriser le développement du secteur privé et des échanges commerciaux dans le pays et permettent le maintien et la création d’emplois. Deux garanties de portefeuille ont déjà été mises en place à Madagascar avec la MCB et la BFV-SG.

 

Vietnam : infrastructures urbaines à Da Nang et Can Tho

 

Le Conseil d’administration de l’AFD a approuvé l’attribution d’un financement de 20,5 millions d’euros (prêt de 20 millions d’euros et subvention de 500.000 euros) à la République du Vietnam pour le financement de programmes prioritaires d’infrastructures et d’équipements urbains à Da Nang et Can Tho.

 

Au Vietnam, l’urbanisation ne se limite pas aux mégapoles d’Hanoï et d’Ho Chi Minh Ville mais touche également des villes des zones urbaines des deux deltas (Mékong et Fleuve Rouge), du centre et du sud-est. Le concours sera affecté au fonds d’investissement et de développement local des villes de Da Nang et Can Tho, qui se sont affirmées comme des moteurs importants du développement socio-économique du pays. Il permettra de financer des infrastructures environnementales urbaines (traitement des déchets, assainissement et drainage, adduction en eau potable…) et l’intégration à la ville des populations vulnérables (logement des personnes modestes, formation professionnelle).

 

Ghana : aide budgétaire globale

 

Le Conseil d’administration de l’AFD a approuvé l’attribution d’une subvention de 21,687 millions d’euros à la République du Ghana pour contribuer au financement de son budget.

 

Le Ghana a enregistré des performances économiques soutenues au cours des dernières années, avec une croissance annuelle moyenne du PIB de plus de 6% entre 2004 et 2008. La mise en œuvre de politiques volontaristes par les autorités ghanéennes s’est traduite par d’importants progrès en termes d’indicateurs économiques et sociaux. En dépit de ces avancées, les enjeux de développement restent considérables, notamment pour davantage équilibrer le développement entre les différents groupes sociaux-économiques ainsi que dans l’ensemble du territoire.

 

Ce concours est accordé dans le cadre du Contrat de Développement et de Désendettement (CDD) signé en février 2008 entre le Ghana et la France pour la période 2008-2013. Il participe au programme d’appui budgétaire global multi-bailleurs.

 

Maroc : ligne à grande vitesse ferroviaire

 

Le Conseil d’administration de l’AFD a approuvé l’attribution d’un prêt de 220 millions d’euros à l’Office National des Chemins de Fer Marocain (ONCF) pour la réalisation de la première Ligne à Grande Vitesse (LGV) au Maroc.

 

Le projet de LGV, d’une distance de 200 km , permettra de relier Tanger et la ville de Kénitra, à proximité des centres politiques et économiques du pays. D’un coût de 1,8 milliard d’euros, sa mise en service est prévue pour fin 2015. L’ONCF, établissement public sous tutelle du ministère des transports marocain, bénéficie de l’appui de l’ingénierie française et le matériel sera livré par Alstom. Les questions environnementales et sociales du projet ont fait l’objet d’une attention particulière et l’ONCF développera des actions propres à valoriser ses effets positifs, économiques et urbains. Cette LGV constituera un outil puissant d’aménagement du territoire dans le nord du pays.

 

Turquie : investissements énergétique des PME

 

Le Conseil d’administration de l’AFD a approuvé l’attribution d’un prêt de 100 millions d’euros à Turkiye Halk Bankasi (Halkbank) pour le financement d’investissements d’efficacité énergétique des PME.

 

La croissance turque repose sur une consommation élevée d’énergies fossiles. Dans un contexte de renchérissement de ces ressources et de limitation des émissions de gaz à effet de serre, cette situation expose les PME turques à des risques de dégradation économique. De nombreux freins, techniques et financiers, tiennent les PME à l’écart des investissements d’efficacité énergétique, alors que le développement des énergies renouvelables peut constituer par ailleurs une contribution significative à la réduction de l’emprunte carbone du pays. Grâce à son expérience dans le domaine de la responsabilité sociétale des entreprises, la Halkbank, septième banque commerciale turque, devrait faciliter la réalisation de ces investissements.

 

Pays de l’UEMOA : extension de la couverture du risque maladie

 

Le Conseil d’administration de l’AFD a approuvé l’attribution d’une subvention de 5,4 millions d’euros à la Commission de l’UEMOA pour soutenir l’extension de la couverture du risque maladie dans les Etats membres de l’Union.

 

L’accès financier aux services de santé est difficile pour une grande partie de la population des pays du Sud et explique en partie des niveaux très bas de fréquentation des structures sanitaires publiques. Dans les Etats membres de l’UEMOA, la gratuité de certaines prestations de santé s’est développée ces cinq dernières années et une réflexion a été lancée sur des stratégies nationales de couverture du risque maladie.

 

Le projet accompagnera les Etats membres de l’UEMOA dans la conception et la mise en œuvre de leurs stratégies nationales d’extension de la couverture du risque maladie. En  permettant d’augmenter le nombre de personnes disposant d’une telle couverture, il aura des effets économiques (solvabilité de la demande de soins, ce qui dynamisera le secteur de la santé) et sociaux très importants.

 

Autorité palestinienne : station d’épuration à Gaza

 

Le Conseil d’administration de l’AFD a approuvé l’attribution d’une subvention de 4 millions d’euros à l’Autorité palestinienne pour la construction d’une station d’épuration régionale dans le nord de la bande de Gaza.

 

La station d’épuration de Beit Lahia reçoit les eaux usées des 250 000 habitants des municipalités de Jabalia, Um Al Nasser et Beit Hanoun. Construite par les israéliens en 1977, cette station fonctionne aujourd’hui à plus de quatre fois sa capacité nominale. Faute d’exutoire, ses effluents se sont répandus sur les terrains alentour et ont formé un lac, qui a couvert jusqu’à une superficie de 35 ha en 2009. A la demande de l’Autorité palestinienne, l’AFD, la Banque mondiale, les coopérations belges et suédoises et la Commission européenne ont mobilisé en 2005 un financement de 46 millions de dollars pour la réalisation d’un projet en deux phases, dont la première prévoyait la réalisation d’une station de pompage à Beit Lahia.

 

Le projet vise à mettre en œuvre la phase B du projet, avec la construction à Jabalia d’une station de traitement biologique d’une capacité de 35 600 m3/j. Cette station doit permettre de couvrir l’ensemble des besoins de la zone nord de la bande de Gaza à l’horion 2015 et de mettre en place un système de récupération agricole des eaux usées traitées. Ses impacts seront significativement positifs en matière d’amélioration des conditions de santé publique et de protection de la ressource.

 

Liban : valorisation du patrimoine à Tyr et Tripoli

 

Le Conseil d’administration de l’AFD a approuvé l’attribution d’un prêt de 21 millions d’euros à la République du Liban pour la deuxième phase du programme de valorisation du patrimoine et de développement urbain, à Tyr et à Tripoli.

 

Le Liban dispose d’un patrimoine riche et diversifié, témoignage des nombreuses civilisations qui s’y sont développées. Malheureusement, outre les dommages subis en périodes de guerre, ce patrimoine s’est vu largement négligé pendant de nombreuses années.  Dans ce contexte, le Programme de valorisation du patrimoine et de développement urbain, initié par la Banque mondiale au début des années 2000, doit permettre la revitalisation des centres historiques, tant d’un point de vue économique que social.

 

Le financement concerne la deuxième phase de ce programme. A Tyr, il permettra de réhabiliter les souks qui entourent le port, d’étendre la promenade côtière et de restaurer un caravansérail, en centre artisanal, et une ancienne tour d’observation, en office du tourisme. A Tripoli, il permettra notamment de réhabiliter les souks, d’harmoniser les façades des bâtiments qui longent le fleuve et de restaurer les habitations traditionnelles.

 

Syrie : développement urbain et environnement

 

Le Conseil d’administration de l’AFD a approuvé l’attribution d’un financement de 20,4 millions d’euros (prêt de 20 millions d’euros et subvention de 400.000 euros) à la République syrienne pour le financement de son programme Développement urbain et Environnement.

 

Le gouvernement syrien souhaite accompagner la rapide croissance urbaine et développer une politique locale d’aménagement territorial par une politique de décentralisation. L’AFD s’est associé au programme Infrastructures municipales et Environnement, porté par la Banque Européenne d’Investissement. Ce projet doit permettre de financer plusieurs projets prioritaires de développement urbain à vocation environnementale, mais également sociale ou économique, dans différentes villes ou gouvernorats (gestion des déchets, trafic et mobilité, assainissement, adduction d’eau potable, tourisme…). Le programme renforcera par ailleurs les capacités techniques et opérationnelles des gouvernorats et des municipalités et s’inscrira dans les processus de déconcentration et de décentralisation qui voient le jour en Syrie.

 

Afghanistan : relance de l’apiculture

 

Le Conseil d’administration de l’AFD a approuvé l’attribution d’une subvention de 3 millions d’euros à la République d’Afghanistan pour son Programme national de relance de l’apiculture.

 

En Afghanistan, moins de 10% le potentiel apicole est exploité, alors que le pays dispose d’un verger dont la production peut être accrue par le développement de l’apiculture. La relance d’une filière pourvoyeuse de produits à forte valeur ajoutée contribuera à la sécurité alimentaire et à l’amélioration des revenus en zones rurales. Les activités s’articuleront autour de quatre composantes : la formation et l’information des acteurs publics et privés ; l’approvisionnement en intrant ; la valorisation des produits et du rôle de la ruche ; la structuration professionnelle de la filière.

 

 

 

Etablissement public, l’Agence Française de Développement (AFD) agit depuis près de soixante dix ans pour combattre la pauvreté et favoriser le développement dans les pays du Sud et dans l’Outre-mer. Elle met en œuvre la politique de développement définie par le Gouvernement français. Présente sur le terrain dans plus de 50 pays, l’AFD finance et accompagne des projets qui améliorent les conditions de vie des populations, soutiennent la croissance économique et protègent la planète : scolarisation des enfants, appui aux agriculteurs et aux petites entreprises, adduction d’eau, préservation de la forêt tropicale, lutte contre le réchauffement climatique… En 2009, l’Agence a consacré plus de 6,2 milliards d’euros au financement d’actions dans les pays du Sud et en faveur de l’Outre-mer. Ces financements concernent notamment la vaccination de 1,8 million d’enfants, l’amélioration de l’approvisionnement en eau potable de 7,3 millions de personnes et le soutien de 900 000 emplois dans le secteur productif. Les projets d’efficacité énergétique sur la même année permettront d’économiser près de 5 millions de tonnes de CO2 par an.

 

www.afd.fr

 

Relations presse

AFD

Laure Weisgerber, weisgerberl@afd.fr - Tél.: +331.53.44.30.57

Anne-Sophie Morizot (Hopscotch), asmorizot@hopscotch.fr – Tél. : +331.58.65.00.88

 

 
Lire la suite

RDC : APRES CHEBEYA FLORIBERT ET FIDELE BAZANA, Me NICOLE BONDO MUAKA DANS LA GUEULE DE LA POLICE NATIONALE

30 Septembre 2010 , Rédigé par APPA Publié dans #ONG-Associations.

COMMUNIQUE DE PRESSE  de Presse  039/T.N/S.G/2010

 

APRES CHEBEYA FLORIBERT ET FIDELE BAZANA, Me NICOLE BONDO MUAKA DANS LA GUEULE DE LA POLICE NATIONALE ;

 

L’organisation de Défense et de promotion des Droits de l’Homme ainsi que de développement démocratique  « TOGES NOIRES »  est très préoccupée par  l’arrestation et la détention prolongée de Me Nicole BONDO MWAKA dans les bureaux de la Police chargée des renseignements spéciaux mieux connue sous la dénomination de Kin Mazière et logée , actuellement derrière l’Inspection Provinciale de la ville  de Kinshasa.

 

Mercredi, le 29 septembre 2010, aux environs de 13h00’, le Cortège du Président Joseph KABILA longe l’avenue du 24 Novembre (Libération).  Quand le cortège présidentiel arrive en face de la Maison Schengen, un jeune homme d’une trentaine  d’années, tiré à quatre épingles et sorti de nulle part,  lance une pierre sur l’une des jeeps de sa suite. Furieux, les gardes du cortège présidentiel tombent, comme des fauves, sur le jeune homme, le tabassent à mort et le jettent dans leur jeep.

 

La foule assiste, abasourdie devant cette scène et l’ampleur de la brutalité qui s’en est suivie. Dans la foule, se trouve un observateur gênant : Maître Nicole BONDO MUAKA. Maître Nicole était postée débout à côté de  sa jeep Cherokee. La voiture était en réparation au terrain situé en face de ma Maison Schengen. Me Nicole BONDO MUAKA était en conversation téléphonique, quand les agents de la Police, qui faisaient déjà la terreur dans la foule, vont tenter de lui arracher le téléphone.

 

Ces agents lui reprochent d’avoir filmé la scène de brutalité avec laquelle s’étaient distingués les gardes du cortège présidentiel sur l’infortuné. Maître Nicole se présente qu’elle est avocate et défenseur des Droits de l’Homme. Cette présentation énerve davantage les policiers. Ils lui reprochent maintenant d’avoir manqué du respect envers le Chef de l’Etat et l’avoir outragé. Comme des malfrats, Me Nicole BONDO  MUAKA et Mme Mado MANGANBU, qui l’accompagne, sont enfouis dans des jeeps et conduits dans les bureaux des Renseignements spéciaux de la Police nationale sis derrière l’Inspection Provinciale de la Ville de Kinshasa.

 

Me Nicole BONDO MUAKA a été entendu. Son téléphone avait été visualisé. Aucune trace de la scène de brutalité sauvage, qua les gardes du Cortège présidentiel avait offert à la foule ne s’y est retrouvée. Mais hélas ! La Police continue à la garder.

 

L’Organisation de Défense et de Promotion des Droits de l’Homme ainsi que de développement démocratique « TOGES NOIRES », tout en désapprouvant le jet de pierre fait sur le cortège présidentiel,  se dit  très préoccupée par le sort  du jeune homme amené comme un sac par les gardes du cortège présidentiel ainsi que par l’arrestation et la détention de Me Nicole BONDO MUAKA. Sa préoccupation est d’autant plus grande, qu’elle a encore frais en mémoire l’assassinat de Floribert CHEBEYA et Fidèle BANZANA, dans les  bureaux de la Police nationale.

 

Elle rappelle que Me Nicole BONDO MUAKA, comme il en est ressorti de la visualisation de son téléphone, n’avait pas filmé la scène de brutalité que les gardes du cortège présidentiel avaient offerte au public et quand bien même quelqu’un filmerait pareille scène cet acte ne constitue pas une infraction à la loi pénale en vigueur au pays.

 

Elle condamne, avec la dernière énergie, l’arrestation de Me Nicole BONDO MUAKA exige sa libération immédiate. Elle appelle toutes les personnes éprises de paix et de justice et toutes les organisations des Droits de l’Homme de s’investir pour obtenir la libération de Me Nicole BONDO MUAKA.

 

Elle dénonce le culte de personnalité et les dérives totalitaires qui caractérisent les services de renseignements congolais et demande à la Communauté internationale et au Gouvernement de commencer la réformer desdits services.

 

Pour Toges Noires

 

Secrétaire Général

 

Marie André MUILA KAYEMBE

 

 

 

Lire la suite

EU/Rwanda : Commissioner Andris Piebalgs first visit to Rwanda.

30 Septembre 2010 , Rédigé par APPA Publié dans #Organisations internationales.

Commissioner Piebalgs' first visit to Rwanda to assess EU's aid impact on the ground and sign €52 million financial agreements on regional cooperation and governance

From 28 to 30 September, EU Commissioner for Development Andris Piebalgs will pay his first visit to Rwanda. He will travel together with Belgian Minister for Development Cooperation Charles Michel, on behalf of the EU Belgian Presidency. They will have bilateral meetings with high level Rwandese authorities. EU Commissioner Piebalgs will take this opportunity to sign two financial agreements, for a total amount of €51.85 million. The first agreement aims at supporting regional road connections and cross-border cooperation in the field of energy and hydropower; the second will support Rwanda to improve public financial management based on sound statistics. EU Commissioner Piebalgs and Belgian Minister Charles Michel will also visit the Commission's and Belgian funded projects to assess the impact of the aid on the ground.

Please find the full text of the Press Release at the following link: 
http://europa.eu/rapid/pressReleasesAction.do?reference=IP/10/1206&format=HTML&aged=0&language=EN&guiLanguage=en


At your disposal for any further information,

Kind regards,

Kouridaki Marianna 
Secretary to Catherine Ray 
Spokesperson for Development 
(Commissioner Andris Piebalgs) 

Lire la suite

Côte d'Ivoire : Comment des femmes ont pris leur destin en main.

29 Septembre 2010 , Rédigé par APPA

Le marché de Cocovico à Abidjan,

Comment des femmes ont pris leur destin en main.

 

 

A la veille du Women’s Forum et à l’approche de la Semaine de la finance solidaire, Oikocredit - l’un des financeurs privés de la microfinance les plus importants au monde - organise un point presse sur les femmes et l’entreprenariat dans les pays en développement avec :

 

 

·         La présentation d’Oikocredit, son fonctionnement et ses méthodes de travail,

 

·         L’histoire du marché de Cocovico à Abidjan, coopérative de femmes, financé par Oikocredit, avec la présence exceptionnelle des acteurs du projet :

 

Rosalie Botti,

Directrice du programme de la coopérative Cocovico

 

Mamadou Toure,

ancien Directeur National d’Oikocredit Côte d'Ivoire

 

 

                                                    Conférence en langue française

 

Mardi 12 octobre 2010

à partir de 8h30 autour d’un petit déjeuner

Au CAPE - Centre d'Accueil de la Presse Etrangère

Grand Palais - Cours la Reine - Perron Alexandre III - 75008 Paris

 

 

Pour mémoire, Oikocredit est l’un des financeurs privés les plus importants au monde du secteur de la microfinance. Nous fournissons crédit et capital social à de petites entreprises, via des institutions de microfinance dans de nombreux pays en développement, ou directement à des coopératives commerciales, des organisations du commerce équitable et des petites et moyennes entreprises (PME). Oikocredit est une organisation à financement privé. Nous proposons un double retour sur investissement : social et financier. En plus de gagner de modestes dividendes, les investisseurs ont la garantie que leur argent est utilisé pour lutter contre la pauvreté, promouvoir le commerce équitable et protéger les ressources naturelles de notre planète.

 

 

Merci de confirmer votre présence auprès de :

MCC - David Vernejoul : Tel: +331.42.85.47.27 - +336.27.26.49.64 - david@ozinfos.com

Lire la suite

Commonwealth News Release 10/46: Ghana's Dr Emmanuel Akwetey appointed to Commonwealth Eminent Persons Group

29 Septembre 2010 , Rédigé par APPA Publié dans #Organisations internationales.


10/46                                                                                                                                       29 September 2010

 

Ghana’s Dr Emmanuel Akwetey appointed to Commonwealth Eminent Persons Group

 

Dr Emmanuel Akwetey of Ghana has been appointed to the Commonwealth Eminent Persons Group by Commonwealth Secretary-General Kamalesh Sharma. The founding Executive Director of the Institute of Democratic Governance (IDEG), one of Ghana’s leading research and advocacy organisations, will join the EPG which has been requested by Commonwealth Heads of Government to recommend options for reform that will sharpen the Commonwealth’s impact, strengthen its networks and raise its profile.

 

“The Eminent Persons Group brings together a diverse group of distinguished representatives from across the Commonwealth,” said the Secretary-General. “I am delighted to have Dr Akwetey on board to complete the membership of the EPG as an 11-member strong group tasked with recommending ways to raise the effectiveness and awareness of the Commonwealth. Dr Akwetey has great insight and experience in democracy and development – the two pillars of the Commonwealth’s work. He will contribute in strengthening the African perspective in the deliberations of the EPG, which is critical, given that a third of the Commonwealth’s member states are in Africa.”

 

Dr Akwetey said "I am delighted to accept the Secretary-General’s kind invitation to join the EPG. This is truly a great honour, unexpected and perhaps undeserved. I am inspired by the rare opportunity that membership of the EPG offers to me to contribute to advancing the noble cause of the Commonwealth in the 21st Century. Issues such as the credible management of multiparty elections, democratic transitions and human development are passions of mine and also central to the Commonwealth's cause. I look forward to the EPG's discussions about how to strengthen the Commonwealth's impact in these and other important areas."

 

Mr Sharma stated that the EPG members are knowledgeable, experienced and renowned Commonwealth citizens who will each have valuable personal contributions to the Group’s recommendations for reform. He said the EPG welcomes ideas and proposals from people across the Commonwealth through an online questionnaire, while also consulting widely themselves in their respective countries and regions.

  

Background

 

At its first meeting in London from 19-20 July this year, the EPG discussed:

 

·     ways and means by which the commitment to Commonwealth values can be honoured more fully in practice;

·     options for the Commonwealth to make an enhanced global contribution as a source of constructive ‘soft power’ in the pursuit of collective global goals;

·     the possible development of new youth programmes as well as the challenges of youth unemployment and access to education, and the empowerment of youth as nation builders;

·     the format and content of Commonwealth Heads of Government Meetings and Ministerial meetings;

·     options for civil society interaction with government leadership;

·     the scope to promote stronger research, collaboration and technology transfer in support of employment generation and other facets of development;

·     ways in which the profile of the Commonwealth can be strengthened;

·     the consolidation and strengthening of election institutions;

·     the pursuit of strategic partnerships, including with diverse partners outside the Commonwealth, and with consideration to the possibilities offered by the business community;

·     the Commonwealth Scholarships and Fellowships Plan – a longstanding initiative which promotes exchanges between all Commonwealth countries and provides added value in education; and,

·     progress to develop the Commonwealth Partnership Platform Portal as a pan-Commonwealth source of information, best practice, networks, innovative interactions and a marketplace for transactions.

 

The second meeting of the EPG will take place in London, on 25-26 October 2010.

 

Note to Editors 

The EPG comprises Tun Abdullah Ahmad Badawi (Malaysia/Chairperson), Ms

Patricia Francis (Jamaica), Dr Asma Jahangir (Pakistan), Mr Samuel Kavuma (Uganda/Commonwealth Youth Caucus), The Hon Michael Kirby (Australia), Dr Graca Machel (Mozambique), Rt Hon Sir Malcolm Rifkind (UK), Sir Ronald Sanders (Guyana), Senator Hugh Segal (Canada), Sir Ieremia Tabai (Kiribati) and Dr Emmanuel Akwetey (Ghana).

 

For more information on the EPG, please visit http://www.thecommonwealth.org/subhomepage/228488/home/

 

The online questionnaire is available at http://www.thecommonwealth.org/Internal/228488/228557/how_will_they_consult/

 

Bio-data of Dr Emmanuel Akwetey

 

Dr. Emmanuel O. Akwetey, is the founding Executive Director of the Institute of Democratic Governance (IDEG), one of Ghana’s leading research and advocacy organisation established in 2000. He has a PhD in International Politics and Development from the University of Stockholm, Sweden. Dr Akwetey is an advocate of democratic governance and human development; civic participation in credible management of multi-party elections, political and administrative transitions; and international aid and development effectiveness. He has for more than a decade participated in and facilitated several local, national, regional, continental and global fora on issues pertaining to poverty and inequality, human and institutional capacity development, and African political and economic integration. Dr Akwetey has been widely consulted by the Government of Ghana, the African Capacity Building Foundation (ACBF), the Government of Liberia, UNDP and several bilateral donor agencies The political scientist has also collaborated with the Commonwealth Foundation and the Parliament of Ghana in its work with the Commonwealth Parliamentary Union’s Africa branch. Dr Akwetey has facilitated high-level policy dialogue among civil society, African governments and development partners at the Annual Meetings of the World Bank and the IMF, and at the annual Consultative Group Meetings in Ghana.

 

For more information, please contact Mr Manoah Esipisu, deputy spokesperson at: m.esipisu@commonwealth.int or telephone number: +44 (0) 7894 462 021.

 

 
Cathy Price
Administrative Assistant
Communications & Public Affairs Division
 
Commonwealth Secretariat
Marlborough House
Pall Mall
London SW1Y 5HX
United Kingdom
Tel:  +44 (0) 20 7747 6386   
Fax: Direct +44 (0) 20 7004 3771  General: +44 (0) 20 7839 9081
         
Did You Know?
 

The Commonwealth assists countries with international trade, debt, finance, and economic and legal advice.

Lire la suite

France : La Cimade vous invite à une présentation à la presse de deux publications sur son action en rétention

29 Septembre 2010 , Rédigé par APPA Publié dans #ONG-Associations.

 

Invitation à la presse - 29 septembre 2010

La Cimade vous invite à une présentation à la presse de deux publications sur son action en rétention

Couverture rapport 2009 Couverture Chroniques de rétention

Rapport 2009 sur les centres et locaux de rétention administrative

Chroniques de rétention, 2008-2010 - Editions Actes Sud

Depuis 2000, La Cimade publie chaque année un état des lieux de tous les centres et locaux de rétention administrative en métropole et en outre-mer. Ce rapport 2009 dénonce une fois encore l'aggravation des atteintes aux droits fondamentaux des migrants. Surtout, fondé sur les données récoltées par les intervenants et sur leur expérience de terrain, ce rapport permet de comprendre concrètement les enjeux du projet de loi sur l'immigration actuellement en discussion au Parlement.

Mais le devoir de témoignage qu'assume La Cimade en rétention depuis 25 ans ne se résume pas à la publication de statistiques et d'analyses. Parce que parfois il est nécessaire de s'accrocher à l'humour, à la poésie ou à la colère pour affronter la rétention au quotidien, les intervenants de La Cimade en rétention publient chez Actes Sud, Chroniques de rétention : "Nous, intervenants de La Cimade, avons décidé de prendre les mots comme on prend les armes." Ce recueil de témoignages permet de découvrir la rétention de l'intérieur sans être spécialiste. 


Conférence de presse nationale

Mercredi 6 octobre 2010 - à 10h30
au Comptoir Général, 80 quai de Jemmapes - 75010 Paris

avec
Patrick Peugeot, président de La Cimade 
Jérôme Martinez, secrétaire général de La Cimade
David Rohi, coordinateur de la commission éloignement de La Cimade 
Eve Chrétien, intervenante de La Cimade en rétention en 2009 et l'une des auteurs de Chroniques de rétention.

 

Des conférences de presse seront aussi organisées à Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nîmes, Perpignan, Rennes, Strasbourg,  et Toulouse. 

Pour plus de précisions contactez le service presse. 


Contact presse :
Agathe Marin - agathe.marin@lacimade.org / +331 44 18 72 62 / +336 42 15 77 14
Lire la suite

France : Soyez incollables sur la loi Besson

29 Septembre 2010 , Rédigé par APPA Publié dans #ONG-Associations.

 

 

Soyez incollables sur la loi Besson 

Dans le cadre de sa campagne de mobilisation contre le projet de loi sur l'immigration, La Cimade a produit un certains nombre d'outils d'analyse et de sensibilisation.

Les débats font rage à l'Assemblée Nationale et les arguments volent de tous les côtés. Vous avez besoin de vous y retrouver? Devenez incollables sur le projet de loi Besson en cliquant ici.

Après avoir réalisé le test vous trouverez toutes les réponses et toutes les explications dans le document de synthèse que vous pouvez télécharger là.

 

Contact presse :

 Agathe Marin : +336 42 15 77 14 / agathe.marin@lacimade.org

Lire la suite

Musée Dapper : Hommage à Sotigui Kouyaté et exposition d'arts d'Angola

28 Septembre 2010 , Rédigé par APPA Publié dans #A ne pas rater.

En octobre au musée Dapper

Ciné-club Afrique

Hommage à Sotigui Kouyaté

Vendredi 8 octobre, à 20 h 30

Soirée en hommage à Sotigui Kouyaté, qui nous a quittés le 17 avril 2010.
Projection du film London River de Rachid Bouchareb.
Sotigui Kouyaté a été récompensé en 2009 à Berlin d'un Ours d'argent pour son rôle dans ce film. 

Plein tarif : 6 €
Étudiants, Les Amis du musée Dapper, demandeurs d'emploi : 4 €

 

 

• en savoir +

london river

EN NOVEMBRE... Exposition

Angola, figures de pouvoir

À partir du 10 novembre 2010

 

Pour la première fois en France, une exposition d'envergure est consacrée aux arts d'Angola.
Provenant de grands musées et de collections particulières, des oeuvres majeures - masques, statuettes et insignes de dignité - constituent les indices d'un univers où sont en jeu de multiples pouvoirs et révèlent des liens profonds entre plusieurs peuples qui ont contribué à édifier un patrimoine artistique exceptionnel.

 

• en savoir +

 

angola

 

Lire la suite

Lambert Mendé Omalanga sur Télésud ce lundi 27 septembre 2010

27 Septembre 2010 , Rédigé par APPA Publié dans #Parution-Médias.

Bonjour,

 

Ce lundi 27 septembre 2010 à 21h40 (heure de Paris), le ministre de la Communication et des Médias, porte-parole du gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC), M. Lambert Mendé Omalanga est l'invité de l'émission "L'Entretien du Jour" sur Télésud.  

Depuis le 20 mai 2010, TELESUD  est transmis avec les nouveaux paramètres suivants = Fréquence 11623 MHz, Polarisation Verticale, Débit Symbole 27500 Mbaud, Fec 3/4, SID : 10711, VPID : 231, PMT : 211, Audio : 251, Répéteur 156. Toujours sur Hotbird 6 (13.0 E, faisceau Europe). Merci de paramétrer vos décodeurs.

Par ailleurs, vous pouvez continuer de regarder Télésud :

En France :

 Orange TV : canal 380 
 Freebox TV : canal 167 
 Numéricable : canal 97 
 Neuf Box de SFR : canal 443 
 Satellite Hot Bird 6 : répéteur 156 (en clair) 

 BBox : canal 215 

En Afrique  :

 Canal Satellite Horizon : canal 12

Partout ailleurs dans le monde :

Satellite Hotbird 6 : répéteur 156 (en clair)  ou encore le site internet http://www.telesud.com

Lire la suite

Liliana Lazar, lauréate du Prix des cinq continents de la Francophonie 2010

27 Septembre 2010 , Rédigé par APPA Publié dans #Organisations internationales.

 

 

 

 

 

 

 

Communiqué de presse

 

 

CP/COM/NH/25/10

 

                                      Paris, le 27 septembre 2010

 

Le Prix des cinq continents de la Francophonie 2010
a été attribué à 
 Liliana Lazar (Roumanie - France) pour son romanTerre des affranchis (Éditions Gaia) 

 

 

Le Jury du Prix des cinq continents de la Francophonie , réuni le 27 septembre au siège de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) à Paris, a désigné la Roumaine Liliana Lazar comme lauréate 2010 pour son premier roman Terre des affranchis (Ed. Gaia, Paris, 2009), considéré par le jury comme « un conte cruel, politique et métaphysique où, dans la lutte entre le bien et le mal, devant la brutalité des faits, il n’y a pas de rédemption ».

 

Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie remettra le Prix à la lauréate au cours d’une cérémonie organisée en présence des membres du Jury, le vendredi 22 octobre au Château de Chillon à Montreux (Suisse), en marge du XIIIe Sommet des chefs d’État et de gouvernement de la  Francophonie.

 

Liliana Lazar est née en 1972 en Roumanie. Terre des affranchis est son premier roman. L’action se situe en 1955 au sud de la Roumanie d’avant et après Ceaucescu où la famille Luca vit recluse à la lisière du village de Slobozia. Le fils Victor commet un crime et va devoir vivre caché de longues années. Son besoin de rédemption l'amènera à accepter une mission secrète : être copiste afin de sauver les écrits des saints, interdits sous le régime communiste.

 

Créé par l’Organisation internationale de la Francophonie, le Prix des cinq continents met en lumière chaque année des talents littéraires reflétant l’expression de la diversité culturelle et éditoriale en langue française sur les cinq continents. Il consacre un roman d’un écrivain témoignant d’une expérience culturelle spécifique, enrichissant l’expression de la langue française. Le Prix est doté d’un montant de 10 000 euros et l’OIF assure la promotion du lauréat sur la scène littéraire internationale.

 

Liliana Lazar a été désignée parmi dix finalistes par un Jury international prestigieux présidé par Lyonel Trouillot (Haiti), professeur de littérature, journaliste, co-fondateur des revues Lakansyèl, Tèm et Langaj. Il est aujourd'hui directeur littéraire de l’association Atelier Jeudi soir et des éditions du même nom. Le jury est par ailleurs composé de  Lise Bissonnette (Canada-Québec)Monique Ilboudo (Burkina Faso), Paula Jacques (France-Égypte), Vénus Khoury-Ghata (Liban), Pascale Kramer (Suisse), Jean-Marie Gustave Le Clézio (Maurice), Henri-Lopes (Congo), René de Obaldia (Hong Kong), Leïla Sebbar (France-Algérie) et Kossi Efoui, lauréat du prix 2009, qui siège pour cette session.

 

     

 

Contact :

 

Myriam Senghor-Ba, chargée de projet

Direction de la langue française et de la diversité culturelle et linguistique

Myriam.Senghor-Ba@francophonie.org

 

 

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) compte 56 Etats et gouvernements et 14 observateurs.

 

CONTACTS PRESSE

 

 

Anissa Barrak, chef du service de communication de la Francophonie – anissa.barrak@francophonie.org

 

Nathalie Heneman, chargée des relations médias  tél. : (+33) 1 44 37 32 52 – nathalie.heneman@francophonie.org

 

 

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>