Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Opinion Africaine

ONE : Réponse à la sécheresse dans la Corne de l'Afrique

11 Août 2011 , Rédigé par APPA Publié dans #ONG-Associations.

Bonjour, Je vous prie de bien vouloir trouver ci-dessous le communiqué de ONE dans le cadre de la publication, ce jeudi, de notre analyse intitulée “Mettre fin à la famine” (document ci-joint). Cette analyse évalue quelles devraient être les responsabilités de chacun des 24 pays membres du Comité d’aide au développement de l’OCDE en réponse à la crise dans la Corne de l’Afrique. Je reste naturellement à votre disposition pour toute information complémentaire. Cordialement Sara Kianpour Communiqué de presse - POUR DIFFUSION IMMEDIATE Les leaders et les retardataires dans la réponse à la crise dans la Corne de l'Afrique Analyse publiée par ONE Paris, le 11 août 2011 – L’organisation non-gouvernementale ONE publie ce jeudi, une analyse (document ci-joint) intitulée “Mettre fin à la famine” qui dresse un bilan mitigé des efforts entrepris par les donateurs traditionnels pour répondre aux besoins des plus de 12 millions de personnes touchées par la crise alimentaire dans la Corne de l’Afrique. Du côté français « face à l'ampleur de la catastrophe, les chiffres ne sont pas encore à la hauteur », souligne Guillaume Grosso, le directeur de ONE France. Au début de la crise, la France avait donné le sentiment qu'elle allait prendre le problème à bras le corps. Après avoir appelé à une réunion de bailleurs à Rome, la France annonçait, il y a une semaine, 30 millions d'euros d'aide et mettait l'armée française à contribution pour l'acheminement de l'aide d'urgence. Selon l’analyse de ONE, la France contribue, à l’heure actuelle, seulement 33% de sa part équitable de l’appel de l'ONU, et ce, malgré l’augmentation de son aide. « Depuis le début de cette crise, la France a pris des engagements politiques importants, en amorçant une augmentation de son aide à la région. Cependant, l’aide française reste modeste, bien en-deçà des efforts que l'on pourrait attendre. La France ne doit pas s'arrêter là”, souligne Guillaume Grosso. Il rappelle également que « la situation dans la Corne de l'Afrique empire de jour en jour, la France et les autres donateurs traditionnels doivent de toute urgence accélérer les efforts pour être à la hauteur de leurs aspirations politiques et économiques et répondre aux besoins des populations de la Corne de l'Afrique, qui n'ont pas le luxe d'attendre”. Les défaillances de certains donateurs traditionnels en faveur de la Corne de l’Afrique, dont la France, l’Allemagne, la Belgique, l’Autriche, l’Italie, entre autres, privent la région de 1,01 milliard de dollars qui manque encore pour répondre aux besoins recensés par l’ONU. A contrario, ONE juge encourageants les efforts de la France pour faire de la sécurité alimentaire une priorité de l’agenda du G20. « Il est indispensable que les pays membres du G20 ouvrent enfin les yeux et mettent tout en œuvre pour que ces propositions aboutissent », souligne Guillaume Grosso. Et d’ajouter : « Nous le savons et la situation l’a déjà prouvé, la prévention de ces désastres est possible grâce à l'aide investie intelligemment. Et pour cela, il faudra que les donateurs tiennent déjà les engagements précédents, comme ceux du G8 de L'Aquila en 2009, alors que plus des trois quarts des sommes promises ne se sont pas encore matérialisées jusqu'ici». Notes aux rédacteurs : L’analyse complète « Mettre fin à la famine» publiée ce jeudi 11 août est jointe au communiqué. Elle peut également être consultée sur le site one.org/fr ONE a lancé une pétition demandant aux dirigeants du monde de mettre fin à la famine et à ses causes. Elle a été signée par plus de 125,000 personnes : http://act.one.org/sign/corne_de_afrique Le rapport « Agriculture et redevabilité » publié le 11 juillet dernier peutêtre consulté en ligne en suivant ce lien : www.one.org/fr/rapportagriculture ONE est une organisation mondiale de plaidoyer et de campagne, cofondée par Bono, qui lutte contre l’extrême pauvreté, essentiellement en Afrique. ONE est soutenue par plus de 2,5 millions de personnes à travers la planète et compte 25 000 membres en France. Pour plus d’information : www.one.org/fr Contact : Sara Kianpour – sara.kianpour@one.org

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article