Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Opinion Africaine

AFD : adoption du plan d’orientations stratégiques 2012-2016

10 Octobre 2012 , Rédigé par APPA Publié dans #Organisations internationales.

 

Communiqué de presse

 

 

AFD : adoption du plan d’orientations stratégiques 2012-2016

 

Paris, le 9 octobre - Le conseil d’administration de l’Agence Française de Développement a adopté, lors de sa séance du mardi 9 octobre 2012, le nouveau plan d’orientations stratégiques (POS) de l’Agence pour les quatre années à venir. Ce troisième plan (POS3) traduit les nouvelles orientations en matière d’aide au développement et propose un ensemble d'actions à entreprendre pour mener à bien la consolidation du modèle de I'Agence, tout en renforçant son exemplarité.

 

L’AFD, opérateur pivot de la coopération française

 

L’Agence Française de Développement a connu ces dernières années une très forte croissance de ses activités. L’extension de son champ géographique, de ses secteurs d’intervention, de ses outils financiers et le renouvellement de ses effectifs lui ont donné un nouveau visage.

L’aide publique au développement (APD) française s’est élevée en 2011 à 9 345 M€, soit 0,46% de son revenu national brut. L’AFD a représenté 31% de cette APD, contre moins de 5% en 2003, et  environ les deux tiers de l’APD bilatérale française.  Elle est désormais une des principales institutions internationales de développement, de taille comparable aux banques de développement régionales. Le nouveau plan d’orientations stratégiques doit permettre la consolidation de cette phase de croissance.

 

Faire du développement durable, le marqueur identitaire de la nouvelle stratégie de l’AFD

 

L’AFD a décidé de faire du développement durable la marque de sa nouvelle stratégie et le premier objectif du POS3. Celui-ci est entendu au sens d’un équilibre dynamique entre objectifs économiques, sociaux et environnementaux, dans une perspective de long terme et d’interdépendance mondiale. L’AFD va notamment permettre :

 

·         l’Inclusion des enjeux de Développement Durable dans l’ensemble de ses stratégies ;

·         la création d’un « second avis développement durable »,indépendant de l’instruction des projets et couvrant l’ensemble du domaine extra-financier, et dans l’exécution des projets, notamment au travers d’un suivi renforcé des résultats et des impacts ; 

·         l’appui aux autorités françaises et européennes sur certaines négociations internationales (Fonds vert, OMD/ODD post 2015) ;

·         l’accompagnement de la transition énergétique de ses pays partenaires.

 

Faire de l’Afrique et la Méditerranée , des priorités géographiques

L’AFD poursuivra son action en Afrique subsaharienne, où elle concentrera l’essentiel de l’effort financier de l’Etat (plus de 60%). Elle renforcera son intervention dans les domaines de l’agriculture et la sécurité alimentaire, les infrastructures, notamment les énergies renouvelables et les transports, et le développement urbain durable.

 

En Méditerranée, elle appuiera la création d’emplois en encourageant la mise en place d’un environnement institutionnel performant, et la réduction des inégalités sociales et territoriales, notamment dans les zones rurales et dans les zones urbaines défavorisées. Elle mènera son action principalement sous forme de prêts et de mobilisation d’expertise, en étroite coordination avec les instruments de la politique européenne de voisinage. Elle consacrera à la zone 20% de l’effort financier de l’Etat.

 

Dans les pays émergents, l’Agence combinera offres financières et expertise technique, mobilisée auprès d’opérateurs techniques et institutionnels français dans une optique de partage d’expériences et de promotion de leurs savoir-faire. Le mandat d’intervention restera étroitement lié aux enjeux du développement durable, notamment du changement climatique et du développement urbain durable.

 

Dans les pays en conflit ou en sortie de conflit, les Etats défaillants ou les pays confrontés à des catastrophes naturelles majeures, l’Agence privilégiera des projets combinant résultats rapides et consolidation des institutions et des modalités d’intervention adaptées à des environnements précaires.

 

Dans l’Outre-mer français, l’Agence appuiera le développement de l’habitat et l’aménagement urbain, elle poursuivra ses appuis aux collectivités locales et son engagement en faveur du développement des entreprises, en renforçant son activité en capital investissement, en enrichissant son offre de prêts directs et en appuyant la structuration de filières économiques.

 

Développer des instruments innovants 

 

L’Agence poursuivra le développement d’une palette d’outils financiers innovants. Au-delà des fonds de garanties, des financements souverains, non-souverains, structurés, etc.-  l’AFD investira dans la recherche de nouveaux produits financiers pour mieux répondre aux besoins évolutifs de ses partenaires. Elle mènera un travail de veille sur les financements innovants. 

 

Elle renforcera ses partenariats avec la société civile française, notamment avec les collectivités territoriales engagées dans la coopération décentralisée et avec les organisations de solidarité internationale, qui verront le montant de l’aide transitant par leur structure, passer de 45 à 90 millions d’euros sur la période 2013-2017.

 

Elle se dotera d’un fonds dédié à la demande d’expertise des pays partenaires qui souhaitent bénéficier des savoir-faire techniques, économiques et institutionnels des acteurs français, dans des logiques de compagnonnage, de coopération renforcée et d’influence. 

 

Elle poursuivra son action de production de connaissances, de la prospective des enjeux du développement à la capitalisation des enseignements de ses actions passées. 

 

Consolider le modèle & renforcer la politique RSE de l’Agence

 

L’Agence se fixe des exigences renforcées pour maîtriser son changement de dimension et s’adapter aux évolutions du contexte dans lequel elle intervient. Cela passera notamment par :

 

  • l’adaptation de son modèle financier aux évolutions de la réglementation et à l’augmentation de la taille de son bilan ;
  • le renforcement de la politique de sécurisation de ses financements et la définition d’une stratégie relative aux financements non souverains ;
  • le renforcement de sa politique de responsabilité sociale et environnementale, aussi bien dans son fonctionnement interne que dans les opérations qu’elle finance, dans une perspective de promotion du développement durable et de labellisation de son action ;
  • le renforcement de son système d’évaluation, en développant ses méthodes d’évaluation ex-post et de mesure des résultats de développement permis par ses financements, pour pouvoir en rendre compte de façon plus précise et transparente.

 

 

Le plan d’orientations stratégiques est disponible sur demande : cliquez ici

 

 

A propos de l’AFD

 

Établissement public, l’Agence Française de Développement (AFD) agit depuis soixante-dix ans pour combattre la pauvreté et favoriser le développement dans les pays du Sud et dans l’Outre-mer. Elle met en œuvre la politique définie par le Gouvernement français. Présente sur quatre continents où elle dispose d'un réseau de 70 agences et bureaux de représentation dans le monde, dont 9 dans l'Outre-mer et 1 à Bruxelles, l’AFD finance et accompagne des projets qui améliorent les conditions de vie des populations, soutiennent la croissance économique et protègent la planète : scolarisation, santé maternelle, appui aux agriculteurs et aux petites entreprises, adduction d’eau, préservation de la forêt tropicale, lutte contre le réchauffement climatique…

En 2011, l’AFD a consacré près de 6,9 milliards d’euros au financement d’actions dans les pays en développement et en faveur de l’Outre-mer. Ils contribueront notamment à la scolarisation de 4 millions d’enfants au niveau primaire et de 2 millions au niveau collège, et à l’amélioration de l’approvisionnement en eau potable pour 1,53 million de personnes. Les projets d’efficacité énergétique sur la même année permettront d’économiser près de 3,8 millions de tonnes d’équivalent CO2 par an. www.afd.fr

 

 

Contacts presse :

Magali Mévellec mevellecm@afd.fr - +33 1 53 44 40 31

Marion Carcreff  mcarcreff@hopscotch.fr – +33 1 58 65 00 96

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article