Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Opinion Africaine

Ali Bongo Ondimba clôture sa tournée républicaine

17 Novembre 2011 , Rédigé par APPA

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE           République Gabonaise

               Union - Travail – Justice  

 


Communiqué de presse officiel du service de presse de la Présidence de la République Gabonaise

 

Ali Bongo Ondimba clôture sa tournée républicaine

 

Libreville,  le 17  novembre 2011 – A l’issu du Conseil des Ministres délocalisés de l’Estuaire qui a eu lieu aujourd’hui au Palais rénovation, le Président Ali Bongo Ondimba a clôturé la tournée républicaine qu’il avait démarrée en début d’année 2011.

 

Durant 9 mois, cette première édition des Conseils des Ministres Décentralisés a permis au président de toucher du doigt les réalités du Gabon. Il a pu se rendre compte par lui-même que les difficultés rencontrées par les gabonais sont identiques sur l’ensemble du territoire.

 

Afin de pallier à ces problèmes,  le chef de l’Etat a lancé plusieurs projets permettant de garantir une amélioration de la qualité et des conditions de vie de tous les gabonais.  Une structure de suivi a été mise en place pour s’assurer que tous les projets lancés dans les neuf provinces soient menés à bien.

 

Un bilan sera présenté au Président afin d’apprécier le travail réalisé, celui en cours et le reste à faire.

 

Au cours de ce dernier Conseil des Ministres Délocalisés dans l’Estuaire, plusieurs décisions ont été prises :

 

Santé


Au niveau de la santé, le président a demandé au gouvernement, dans le cadre de l’opérationnalisation du plan de développement sanitaire (PNDS), de lui présenter avant fin novembre 2011, un plan d’urgence permettant d’assurer la continuité des soins dans les hôpitaux  de Libreville, durant toute la durée des travaux.

 

Il a aussi souhaité qu’un système de gestion efficient soit mis en place dans tous les établissements hospitaliers.

 

Education


Un programme de construction d’infrastructures scolaires et universitaires  et d’équipement  a été lancé.

Il concerne :

-        l’Université Omar Bongo pour laquelle 20 nouvelles salles de classes seront construites, ainsi qu’une amphithéâtre de plus de 1200 places.

-        L’Ecole Normale Supérieure où un amphithéâtre de plus de 1200 places sera bâti.

-        L’Université des Sciences de la Santé où la capacité de l’amphithéâtre est en cours d’augmentation.

-        Le Nouvel Institut National Omar Bongo (logé dans l’enceinte du Lycée Technique Omar Bongo) qui bénéficiera de 12 salles de classes pouvant accueillir 50 étudiants.

-        L’Ecole Nationale des Instituteurs de Libreville, qui verra sa capacité augmentée de 10 salles de classe.

-        400 salles de classe supplémentaires seront construites dans les différents établissements scolaires du pays. La première phase de ces travaux concerne les Lycées Idjendjet Gondjout, Nelson Mandela, Léon Mba et les des écoles de Mont Bouët I et II.

 

Toutes ces structures seront en plus agrémentées de plusieurs dizaines de toilettes, de groupes électrogènes et de surpresseurs.

Tout ces travaux et aménagements seront livrés pour fin décembre 2011.

 

Port d’Owendo


Un effort d’investissement sera réalisé au Port d’Owendo d’améliorer son fonctionnement et ainsi de développer l’économie du Gabon.

 

Le président a signifié que si les concessionnaires ne remplissent pas leurs obligations en matière d’infrastructures portuaires, le gouvernement gabonais s’en chargera et construira les propres infrastructures.

 

Culture


Afin de promouvoir la culture Bantou et les autres cultures, la construction du CICIBA va être relancée par le gouvernement. Il permettra de développer les activités socioculturelles.

 

Technologies de l’Information et de la communication (TIC)


L’installation de la fibre optique est en cours dans  Libreville. Elle permettra d’améliorer les conditions de travail et le partage de l’information pour tous les opérateurs économiques et les administrations.

 

Au niveau de l’administration, les moyens de communication de base tels que l’internet ou la téléphonie mis en place par l’ANINF, ceci afin de mettre en place le E-gouvernement  qui permettra un meilleur service aux citoyens, un fonctionnement interne plus efficient et plus transparent mais aussi le suivi des actions et l’usage des outils statistiques.

 

De plus, les universités et les hôpitaux de Libreville bénéficieront du WiMax (accès internet sans fil) permettant ainsi l’émergence de la E-éducation et la Télémédecine au Gabon.

 

Grâce à toutes ces installations,  Libreville fera partie des premières villes numériques d’Afrique et un futur HUB de connectivité  dans la sous-région grâce au cable ACE et au cable SAT-3.

 

Le président a insisté sur le fait que l’accès à internet devait se démocratiser grâce à une baisse des coûts.

 

CAN 2012

 

Le président a réaffirmé que la CAN 2012 aura bien lieu au Gabon, malgré les difficultés rencontrées.

Le match Gabon/ Brésil a été un test grandeur nature de préparation à la CAN. Il a permis de s’assurer de la fiabilité des infrastructures sportives et énergétiques en vue d’apporter les corrections nécessaires avant le démarrage de cette importante compétition. 


« Ce test était une réussite totale » a souligné le chef de l’Etat gabonais.

 


En ce qui concerne la province de l’Estuaire :

 

Transport


Aux vues de l’absence de véritable plan d’urbanisation et de la désorganisation du trafic, le chef de l’Etat a chargé l’Agence Nationale des Grands travaux de procéder à la restructuration de la SOGATRA afin de garantir un meilleur fonctionnement des transports urbains.

 

Un partenariat public-privé  sera proposé et permettra d’accroitre le nombre de bus afin de rentre plus attractif l’utilisation de ce mode de transport. 150 bus de 75 places et 52 bus de 30 places seront ainsi acquis.

 

Infrastructures

 

Un important programme de reconstruction, de sécurisation et de réaménagement routier a été mis en place sur la voie express.  Ce programme se concrétise par la construction de 3 échangeurs : IAI, Nzeng-Ayong et Charbonnages.

Le président a annoncé que ces trois échangeurs seront livrés avant fin décembre.

 

De plus, le chef de l’Etat a demandé aux Ministères de l’Equipement et de l’Economie que les travaux du tronçon PK0-PK15 démarrent après la CAN. Les aménagements de l’axe Angondjé-Okala Carrière-Camp de Gaulle seront eux aussi lancé dans les meilleurs délais.

 

Sécurité urbaine

 

Le président a instruit le gouvernement à faire une étude sur un plan d’implantation des forces de sécurité ceci afin de réduire le grand banditisme à Libreville.

 

Le président a toutefois rappelé que « la gendarmerie et les forces de polices nationales, qui font l’objet de critiques acerbes du fait de leurs comportements déviant, doivent se ressaisir». Il a ajouté que tout comportement abusif vis à vis des citoyens sera sévèrement sanctionné.

 

Forces de défense et de sécurité

 

Le Chef de l’Etat a annoncé la construction de casernes de sapeurs pompiers dans chaque arrondissement de la capitale, afin d’améliorer le système de défense et de sécurité. Deux seront dédiés à la Zone Nord et à la route Nationale à la sortie de la ville.

 

Jeunesse

 

Dès 2012, le gouvernement lancera la construction de plateau sportif dans chaque arrondissement de Libreville, ceci afin de permettre à tous les jeunes de pouvoir avoir une activité sportive dans un lieu approprié mais aussi de relancer les compétitions scolaires et inter-quartiers.

 

Eau et électricité

Le Président a annoncé que les travaux concernant le renforcement en eau potable, qu’il avait annoncé lors du conseil des ministres délocalisé de Franceville, sont en voie d’achèvement. La conduite  PK6-PK9 et le réservoir PK9 d’une capacité de 7500m3 seront livrés fin décembre. Le réservoir de 10000 m3 de la cité de la Caisse  sera livré en juin 2012. La conduite entre Ntoum et Libreville sera livrée comme prévu en 2014. La construction d’un nouveau château d’eau à Angondjé ainsi qu’une conduite entre le camp de Gaulle et Angondjé ont été confiés à SOBEA. Ces travaux qui permettront de renforcer l’alimentation en eau de la zone Nord, seront achevés avant 2014.

 

La centrale thermique d’Alénakiri, d’une puissance de 870MW, alimentée au gaz naturel permettra d’alimenter en électricité toute la ville de Libreville. A ce jour, la première phase de 35MW est achevée.  L’énergie produite servira à alimenter la Zone économique Spéciale de Nkok. Le surplus sera déversé sur le réseau SEEG.

 

De plus, les travaux de sécurisation du réseau électrique de Libreville ont démarré sur l’axe Ambowé-Angondjé et seront achevés en janvier 2012. Ceux concernant la ligne Owendo-Bisseghe seront terminés avant septembre 2012.

 

D’autres travaux seront aussi réalisés :

-        Relocalisation du marché eu PK8 à la sortie de la ville et agrandissement d’un marché moderne

-        Electrification et extension de l’eau potable dans les lotissements de Bikélé

-        Extension du réseau électrique et d’eau potable de Bel Air

-        Extension du réseau électrique à Montalier et d’eau potable à Alibandeng

-        Achevement des travaux d’extensions des réseaux électriques 20 KV sur les routes Cocobeach-Meba-Akock

-        Construction des ouvrages d’eau potable au Cap Esterias

-        Extension d’eau potable dans la commune de Ntoum

-        Réhabilitation des ouvrages d’eau potable du village Four Place

-        Adduction d’eau potable Oyane 1,2,3 et 4.

 

Une deuxième tournée de Conseils des Ministres délocalisés sera organisée en 2012 afin que le président puisse juger sur le terrain des avancements et des améliorations, tout en restant au plus proche du « Gabon profond » et de tous les gabonais. L’objectif  de ce suivi attentif est la mise en œuvre réussie du projet de société qui fera du Gabon, un pays émergent d’ici à 2025. 

 

 

FIN

 

La politique du Gabon Emergent 

Depuis l’élection du Président Ali Bongo Ondimba en septembre 2009, le Gabon est entré dans une ère de changement grâce à une ambitieuse politique de réformes. Longtemps dépendant de ses exportations de matières premières, le Gabon est aujourd’hui déterminé à diversifier son économie et devenir un pays émergent à l’horizon 2025 grâce à une stratégie de développement durable baptisée  Gabon Emergent. Cette stratégie repose sur trois piliers :

·       le Gabon Vert pour valoriser durablement le  formidable écosystème gabonais - 22 millions d’hectares de forêt, 1 million d’hectares de terres agricoles exploitables, 13 parcs nationaux, 800 kilomètres de littoral maritime – à travers l’industrie du bois, l’agriculture et l’écotourisme ;

·       le Gabon Industriel pour promouvoir la valorisation locale des matières premières, l'exportation de produits à forte valeur ajoutée et la diversification de l’économie nationale ; 

·       le Gabon des Services pour valoriser les ressources humaines gabonaises avec l’objectif de devenir une référence régionale dans les services financiers, les nouvelles technologies de l’information, les métiers de l’économie verte, de l’enseignement supérieur et de la santé. 

 

Concrétisation de la politique de réformes et d’ouverture du pays, le Gabon a attiré plus de quatre milliards de dollars d’investissements directs étrangers en 2010 dans le cadre de la signature de contrats avec des entreprises américaines, asiatiques et européennes.

 

 

Pour plus d’information, merci de visiter www.presidentalibongo.com ou contacter www.cocom.rggov.org

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article