Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Opinion Africaine

Consultation communautaire sur la solidarité envers les plus démuni/e/s parmi les populations ultramarines de l'Hexagone

15 Novembre 2011 , Rédigé par APPA Publié dans #ONG-Associations.

 

LE CÉGOM 

«Un l obby au servi ce des outre-mers et de l eurs ori gi nai res» 

Réf .  :  201 1 1 1 08-98. doc | Page 1  sur 6 

CONSULTATION COMMUNAUTAIRE 

SUR LA SOLIDARITÉ 

ENVERS LES PLUS DÉMUNI/E/S 

PARMI LES POPULATIONS 

ULTRAMARINES 

DE L’HEXAGONE, 

 

consécutive aux réunions 

des 17 octobre et 8 novembre 2011 

organisées sous le parrainage de 

 

M. CLAUDY SIAR, 

 

délégué interministériel pour l’égalité des chances 

des Français/es d’outre-mer 

 

- - - 

Paris, mardi 15 novembre 2011 

- - - 

 

- - - 

Attn : 

Personnes présentes lors de la réunion du 8 novembre 

et personnes ayant participé aux Égom 

(États généraux de l’outre-mer) 

dans l’Hexagone 

- - - 

 

 

 

 Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, 

 Chères Amies, Chers Amis, 

 

 

 

 Mardi 8 novembre 2011 à Paris, au siège de la délégation interministérielle pour 

l’égalité des chances des Français/es d’outre-mer (27, rue Oudinot, Paris VIIème), s’est 

tenue une réunion sur la solidarité envers les plus démuni/e/s parmi les populations 

ultramarines de l’Hexagone, convoquée, sous le parrainage de M. Claudy SIAR 

 2 

 

LE CÉGOM 

«Un l obby au servi ce des outre-mers et de l eurs ori gi nai res» 

Réf .  :  201 1 1 1 08-98. doc | Page 2 sur 6 

(délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français/es d’outre-mer, 

rapporteur des États généraux de l’outre-mer dans l’Hexagone), par M. René SILO 

(rapporteur des États généraux de l’outre-mer dans l’Hexagone). Cette réunion faisait 

suite à une première, tenue le 17 octobre. Les personnes suivantes étaient présentes : 

 

 Organisateurs : 

 

 1°) M. Claudy SIAR, délégué interministériel pour l’égalité des chances des 

Français/es d’outre-mer, rapporteur des États généraux de l’outre-mer dans 

l’Hexagone ; 

 2°) M. René SILO, ADPSU (Association pour le développement et la promotion 

du sport ultramarin), rapporteur des États généraux de l’outre-mer dans l’Hexagone ; 

 3°) M. Paul LAVILLE, directeur de cabinet de M. SIAR, sous-préfet, ancien sous- 

préfet au Marin (Martinique) ; 

 

 Invité/e/s : 

 

 4°) M. Johan ALPHONSO, ancien président de Madi & Kera. 

 5°) M. Nita ALPHONSO, présidente de Madi & Kera ; 

 6°) M. Jacques AMBROSIO, président d’Accolade ; 

 7°) M. David ANDREW, président de l’association Hibiscus du Val-d’Yerres ; 

 8°) M. David AUERBACH CHIFFRIN, rapporteur des États généraux de l’outre- 

mer dans l’Hexagone, secrétaire général du Cégom, porte-parole de Tjenbé Rèd 

Prévention (qui propose notamment un programme «Bangas» de soutien aux jeunes 

personnes LBGT - lesbiennes, gaies, bi & trans - mises à la rue par leurs familles) ; 

 9°) M. Jimmy BLANCHE, “Jimmy Blanche Organisation’s” ; 

 10°) M. Jean-Michel BOUCHER, président de l’association Amis des îles ; 

 11°) M. Harry JEANNE, membre Accolade ; 

 12°) M. Alfred JOCKSAN, journaliste pour Dom Hebdo ; 

 13°) M. Georges MÉLANE, président de la Communauté antillo-guyanaise de 

France (CAG), association au départ sportive et culturelle, désormais sociale et 

familiale, affiliée à la Confédération syndicale des familles (logement, familles 

monoparentales) ; 

 14°) M. Joël NOYON, membre d’une commission de l’outre-mer à la Ligue de 

Paris ; 

 15°) M. Pierre PASTEL, rapporteur des États généraux de l’outre-mer dans 

l’Hexagone, sociologue, psychothérapeute, coach, travaillant sur l’égalité des chances 

dans les lycées, président du Cégom, qui met l’accent sur les 840 propositions 

formulées par les commissions des Égom (États généraux de l’outre-mer) ; 

 16°) Mme Anick PASTOUR, secrétaire générale adjointe du Cégom ; 

 17°) M. François PLISSONEAU, Tropic Marché ; 

 18°) Mme Nicole PLISSONEAU, Tropic Marché ; 

 19°) M. Fabrice SECCHIAROLI, Black Bird Song Production ; 

 20°) Me Bernard SOLITUDE, rapporteur des États généraux de l’outre-mer dans 

l’Hexagone, ADPSU, avocat de la Ligue de football de Martinique ; 

 21°) M. Frank ZAMI, Espace FM, président d’une amicale de locataires. 

 3 

 

LE CÉGOM 

«Un l obby au servi ce des outre-mers et de l eurs ori gi nai res» 

Réf .  :  201 1 1 1 08-98. doc | Page 3 sur 6 

 À l’issue de la réunion, le Cégom a demandé qu’une consultation 

communautaire soit menée avant la prochaine réunion sur le sujet, fixée au jeudi 24 

novembre à 19h30. Les associations présentes l’ont alors mandaté pour formuler 

différentes propositions de résolutions, à soumettre au vote lors de cette réunion (II), et 

pour animer auparavant une consultation communautaire, afin d’étudier la pertinence 

relative de ces propositions ou d’explorer d’autres pistes de réflexions (I). 

 

* * 

 

 I. QUESTIONS AUX PERSONNES PRÉSENTES LORS DE LA RÉUNION DU 8 

NOVEMBRE OU AYANT PARTICIPÉ AUX ÉGOM (ÉTATS GÉNÉRAUX DE 

L’OUTRE-MER) DANS L’HEXAGONE 

 

 Commentaire général sur les questions suivantes - Vos réponses aux questions 

suivantes sont ainsi souhaitées avant mardi 22 novembre, midi (par retour de courriel à 

contact@cegom.org), ce qui permettrait de vous en proposer une première synthèse 

mercredi 23 novembre puis d’en présenter une seconde, validée par vos soins, lors de la 

réunion du 24. Dans ces synthèses, les réponses signées de président/e/s d’association 

seront reprises en nommant leurs auteur/e/s ; les réponses n’étant pas signées ou étant 

signées d’autres personnes seront reprises sans que leurs auteur/e/s soient nommé/e/s. 

 

 QUESTION N°1 - Quelle est votre définition de la solidarité ? 

 

 QUESTION N°2 - Quels sont, selon vous, les principaux besoins des 

originaires des outre-mers, vivant dans l’Hexagone, en matière de solidarité ? 

 

 QUESTION N°3 - En quoi les organisations publiques ou privées 

existantes répondent-elles actuellement, selon vous, à ces besoins ? En quoi n’y 

répondent-elles pas ? 

 

 QUESTION N°4 - En quoi serait-il actuellement opportun d’envisager, 

selon vous, la création d’une structure associative nouvelle, de dimension 

nationale, en matière de solidarité envers les originaires des outre-mers vivant 

dans l’Hexagone ? En quoi cela ne serait-il pas opportun ? 

 

 QUESTION N°5 - Quel est votre sentiment sur les propositions présentés 

ci-après (II) ? En particulier, formulez-vous un avis favorable ou défavorable sur 

certaines d’entre elles ? 

 

 QUESTION N°6 - Souhaitez-vous formuler d’autres propositions ? 

 

 QUESTION N°7 - En la circonstance où vous seriez en accord avec la 

proposition n°1, quel nom pourriez-vous suggérer pour l’initiative envisagée ? 

 

* * * 

 4 

 

LE CÉGOM 

«Un l obby au servi ce des outre-mers et de l eurs ori gi nai res» 

Réf .  :  201 1 1 1 08-98. doc | Page 4 sur 6 

 II. PROPOSITIONS DE RÉSOLUTIONS À SOUMETTRE AU VOTE LE 24 

NOVEMBRE LORS DE LA PROCHAINE RÉUNION SUR LE SUJET 

 

 Commentaire général sur les propositions suivantes - Ces propositions sont 

évidemment amendables et peuvent être modifiées ou assorties de nouvelles 

propositions avant la réunion du 24 novembre ou lors de cette réunion. Il est 

cependant souhaitable, pour des raisons de transparence démocratique et de bonne 

gestion des débats, que les amendements substantiels ou les nouvelles propositions 

soient présentés avant cette réunion et plus précisément avant mardi 22 novembre à 

midi (ce qui laissera à chacun/e le temps d’en prendre connaissance, de consulter son 

entourage et de se faire une opinion : il serait en effet dommageable de prendre des 

décisions importantes sur une proposition «surprise», présentée en dernière minute). 

 

* * 

 

 PROPOSITION N°1 - Suite aux États généraux de l’outre-mer (Égom) dans 

l’Hexagone et suite aux réunions proposées sous le parrainage de M. Claudy SIAR, 

délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français/es d’outre-mer, par 

M. René SILO, rapporteur des Égom dans l’Hexagone, les 17 octobre et 8 novembre 

2011, les personnes originaires des outre-mers dans l’Hexagone et leurs associations 

constatent que nombre d’entre elles se trouvent dans une situation de dénuement 

singulièrement préjudiciable et contraire à l’égalité républicaine, notamment en 

matière de logement ou d’alimentation. Soucieuses d’exercer ou de favoriser la 

solidarité communautaire la meilleure, elles conviennent de mener ensemble une 

initiative en ce sens, de droit privée, placée sous leur contrôle ; l’État, par 

l’intermédiaire de la délégation interministérielle pour l’égalité des chances des 

Français/es d’outre-mer, convient de soutenir cette initiative. 

 

 Commentaire de la proposition n°1 - Le rejet de cette proposition entraînerait 

celui des suivantes et rendrait caduque leur étude. 

 

* * 

 

 PROPOSITION N°2A - L’initiative pour la solidarité parmi les populations 

ultramarines de l’Hexagone évoquée proposition n°1 n’aura pas d’autre objet. 

 

 PROPOSITION N°2B - L’initiative pour la solidarité parmi les populations 

ultramarines de l’Hexagone évoquée proposition n°1 aura plus largement pour objet 

d’exercer un plaidoyer pour l’ensemble de ces populations et de les représenter auprès 

de l’opinion publique, des médias et des pouvoirs publics, de façon non partisane, sur 

la base des 282 propositions formulées par les Égom dans l’Hexagone [1]. 

 

 [1] 23/30 septembre 2009 - «Synthèse des propositions de l’outre-mer dans l’Hexagone» - Rapport 

des trente-neuf rapporteur/e/s ayant pris part aux Égom (États généraux de l’outre-mer) dans l’Hexagone 

remis les 23-30 septembre 2009 à Patrick Karam, ancien délégué interministériel pour l’égalité des chances 

des Français/es d’outre-mer 

 http://www.tjenbered.fr/2009/20090831-85.pdf 

 5 

 

LE CÉGOM 

«Un l obby au servi ce des outre-mers et de l eurs ori gi nai res» 

Réf .  :  201 1 1 1 08-98. doc | Page 5 sur 6 

 Commentaire des propositions n°2A et B - Ces propositions sont évidemment 

exclusives l’une de l’autre. Plusieurs techniques de vote sont possibles : la plus 

transparente semble être de les soumettre l’une après l’autre et de retenir celle ayant 

recueilli le plus de voix favorables, chaque personne pouvant voter pour l’une ou 

plusieurs d’entre elles (la proposition ayant obtenu le moins de voix défavorables étant 

retenue en cas de partage). Le rejet de l’ensemble de ces propositions entraînerait celui 

des suivantes et rendrait caduque leur étude. 

 

* * 

 

 PROPOSITION N°3A - Afin de ne pas ajouter une nouvelle structure à celles 

déjà existantes, l’initiative pour la solidarité parmi les populations ultramarines de 

l’Hexagone évoquée proposition n°1 prendra la forme d’une coordination souple entre 

associations volontaires, dirigée par un comité de pilotage interassociatif où chaque 

association détiendra une voix, et ne sera pas dotée de la personnalité morale. L’une de 

ces associations sera désignée pour gérer la trésorerie de l’initiative et recevra les 

subventions éventuelles pour son compte. 

 

 PROPOSITION N°3B - Afin de ne pas ajouter une nouvelle structure à celles 

déjà existantes, l’initiative pour la solidarité parmi les populations ultramarines de 

l’Hexagone évoquée proposition n°1 sera dirigée par un comité de pilotage 

interassociatif, où chaque association détiendra une voix, et prendra la forme d’un 

département d’une association déjà existante (laquelle recevra les subventions 

éventuelles pour le compte de l’initiative, qui ne sera pas dotée de la personnalité 

morale). 

 

 PROPOSITION N°3C - L’initiative pour la solidarité parmi les populations 

ultramarines de l’Hexagone évoquée proposition n°1 sera dirigée par un comité de 

pilotage interassociatif, où chaque association détiendra une voix, et prendra la forme 

d’une association nouvelle dotée de la personnalité morale. 

 

 Commentaire des propositions n°3A, B et C - Cf. commentaire des propositions 

n°2A et B. 

 

* * 

 

 PROPOSITION N°4A - Les statuts de l’initiative évoquée proposition n°1 seront 

débattus, puis adoptés, par les associations présentes lors de la réunion convoquée le 8 

novembre 2011 sous le parrainage de M. Claudy SIAR, délégué interministériel pour 

l’égalité des chances des Français/es d’outre-mer, par M. René SILO, rapporteur des 

Égom dans l’Hexagone. Les autres associations ultramarines de l’Hexagone seront 

ensuite conviées à la rejoindre. 

 

 PROPOSITION N°4B - Les statuts de l’initiative évoquée proposition n°1 seront 

débattus puis adoptés par les associations volontaires, ayant participé aux Égom. Les 

autres associations ultramarines de l’Hexagone seront ensuite conviées à la rejoindre. 

 6 

 

LE CÉGOM 

«Un l obby au servi ce des outre-mers et de l eurs ori gi nai res» 

Réf .  :  201 1 1 1 08-98. doc | Page 6 sur 6 

 PROPOSITION N°4C - Les statuts de l’initiative évoquée proposition n°1 seront 

débattus puis adoptés par les associations ultramarines de l’Hexagone volontaires, 

ayant répondu en ce sens à un appel public, lancé par les associations présentes lors de 

la réunion convoquée le 8 novembre 2011 sous le parrainage de M. Claudy SIAR, 

délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français/es d’outre-mer, par 

M. René SILO, rapporteur des Égom dans l’Hexagone. Les autres associations 

ultramarines de l’Hexagone seront ensuite conviées à la rejoindre. 

 

 Commentaire des propositions n°4A, B et C - Cf. commentaire des propositions 

n°2A et B à l’exception de sa dernière phrase. 

 

* * 

 

 Le Cégom vous remercie par avance de vos réponses au mardi 22 novembre, 

midi, et reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire. 

 

 

 

 Solidairement, 

 

 

 

- - - 

Pour le Cégom, 

David AUERBACH CHIFFRIN, 

secrétaire général 

- - - 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Le Cégom (Collectif des États généraux de l’outre-mer dans l’Hexagone) rassemble actuellement 

dix-sept rapporteur/e/s sur les trente-neuf ayant pris part aux Égom (États généraux de l’outre-mer) 

dans l’Hexagone : Patrick Arnolin, David Auerbach Chiffrin, Jean-Jacob Bicep, Jules Capro-Placide, 

Daniel Dalin, David Fimiez, Gérard Ginac, Johan Giraud-Girard, Daniel Illemay, Patrick Jeannette, 

Raymond Kromwell, Christiane Nollet, Pierre Pastel, Pascal Perri, Pascal Rigaud, René Silo & Bernard 

Solitude. Leur rapport remis les 23-30 septembre 2009 à Patrick Karam, ancien délégué interministériel 

pour l’égalité des chances des Français/es d’outre-mer, et leurs statuts du 30 avril 2011 sont disponibles 

sur Internet : 

 

 http://www.cegom.org/ 

 

 Siège social : Maison des associations du XIème arrondissement de Paris 

 8, rue du Général-Renault, Paris XIème 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article