Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Opinion Africaine

Côte d'Ivoire : Des rebelles incendient un bus bondé d’élèves

28 Février 2011 , Rédigé par APPA Publié dans #Ailleurs sur le Web

Ils incendient un bus bondé d’élèves

Ou pourquoi la France se réjouit que les rebelles aient réussi à couper les émissions de la télévision Nationale Ivoirienne.
Ces images risqueraient d'avoir un trop gros impact sur la tournure des évènements.


http://infoscotedivoire.net/fr/articles/26022011/article7.php

Des rebelles incendient un bus bondé d’élèves



     Des rebelles à la solde de Ouattara ont incendié un bus rempli d’élèves à Bel aire, un quartier de la commune de Yopougon

 

      La barbarie des militants du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix, RHDP, est loin d’avoir pris fin. Pour répondre à l’appel à la révolution lancé par leur mentor Alassane Ouattara, des militants du (RHDP) ont incendié un bus alors qu’il était rempli d’élèves à Bel Aire, un quartier de la commune de Yopougon, hier vendredi 25 Février aux environs de 10 heures. Ces élèves qui se rendaient tout simplement à l’école, ont failli être assassinés de façon tragique par des bandits de grand chemin à la solde d’Alassane Ouattara. Et la raison de cette barbarie n’est autre que d’empêcher les enfants d’aller à l’école.

 

Aucune perte en vie humaine n’a été déplorée, mais de nombreux blessés ont été évacués dans les centres hospitaliers de la ville d’Abidjan. En colère et pour riposter à cette énième tentative d’assassinat, les jeunes de la commune de Yopougon ont incendié trois gbakas (voitures communales de transport en commun), sensés appartenir aux militants du RHDP.

 

Mais les jeunes de la commune, ne se sont pas arrêtés à cet acte. Après avoir incendié les gbakas, ils ont pris d’assaut les quartiers précaires de ladite commune, pour chercher des caches d’armes et déloger toutes personnes suspectes. Et leur entreprise s’avèrera fructueuse puisque dans l’après-midi une cache d’armes a été découverte dans une mosquée et mise à la disposition des forces de l’ordre. Il semble évident que les jeunes de Yopougon veulent définitivement sécuriser leurs quartiers. Ils disent vouloir donner une leçon exemplaire aux partisans d’Alassane qui croient détenir le monopole de la violence en Côte d’Ivoire. Il ressort de leur propos que seule une riposte exemplaire et farouche peut mettre fin aux dérives de Ouattara et ses rebelles.

 

N’eut été la détermination des Forces de Défense et de Sécurité, Yopougon aurait été le théâtre d’un affrontement sanglants entre les jeunes patriotes de Yopougon d’un coté, qui, jusqu’ici sont restés calmes et loin de toute prise de position, par amour pour la Côte d’Ivoire et les rebelles de l’autre coté. Une fois encore les Forces de Défense et de Sécurité de Côte d’Ivoire ont fait preuve de bravoure pour empêcher le pire de se produire à Yopougon, en tirant des coups de sommation en l’air pour disperser les foules.

 

Pour l’heure les choses sont rentrées dans l’ordre mais la tension reste vive entre les deux camps. Les policiers du 16ème arrondissement se sont déployés dans toute la commune et ont érigé des barrages pour contrôler tous les mouvements. Ces signes et entreprises belliqueuses des pro-Alassane, ressemblent aux soubresauts d’une personne agonisante dont la mort n’est plus loin, a commenté un passant à l’endroit des rebelles.

 

Fatime Souamée

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article