Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Opinion Africaine

FMJC/RDC : CELEBRATION DE LA SEMAINE MONDIALE D’ACTION CONTRE LA VIOLENCE ARMEE

11 Mai 2010 , Rédigé par APPA Publié dans #Parution-Médias.

FMJC

Femmes des Médias pour la Justice au Congo

Organisation Non Gouvernementale des Droits Humains

Une Plume pour un procès équitable

Kinshasa  - République Démocratique du Congo

+243 815994839 ; +243898242317

fmjc32@yahoo. frkenneth_ampi@ yahoo.fr 

218 avenue Libenge, cfr. Muchi, C/Lingwala

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

FEMMES DES MEDIAS POUR LA JUSTICE AU CONGO, AU PAS DE LA CELEBRATION DE LA SEMAINE MONDIALE D’ACTION CONTRE LA VIOLENCE ARMEE

 

Comme de coutume depuis 2001, le monde entier va célébrer cette année,   la semaine mondiale d’action contre les armes légères. Pour se faire, du 10 au 16 mai 2010, plusieurs activités seront réalisées à travers 70 pays de la planète en vue de sensibiliser, de mener campagne pour une meilleure législation sur les armes et de pousser à la plus forte réglementation du commerce mondial des armes. Cette célébration permettra également de lancer  la première campagne internationale pour exiger des politiques de protection des femmes contre la violence armée dans la maison,  soit de “Désarmer la Violence Domestique”. 

Pour cette énième célébration de la semaine mondiale d’action contre la violence armée, nous attendons du  gouvernement  congolais et de ceux du monde, à désarmer les agresseurs durant  la Semaine Mondiale d'Action contre la Violence Armée. 

Contrairement à la croyance généralisée dans le monde, il s’avère que c’est dans leur propre foyer que les femmes font souvent face au plus grand risque de la violence armée. 

Pour mesurer l'ampleur du problème dans le monde, les membres du RAIAL / IANSA ont réalisé des recherches dans leurs communautés. Les résultats montrent une tendance inquiétante dans laquelle les armes sont systématiquement utilisées pour menacer, intimider et faciliter la violence contre les femmes dans leur propre foyer. Les femmes sont trois fois plus susceptibles de mourir violemment s'il ya un fusil dans la maison. Dans la plus part de cas, l'auteur est soit un conjoint ou un partenaire, souvent avec un antécédent ou un casier judiciaire de la violence domestique. 

Voila pourquoi, nous, activistes de l’association Femmes des Médias pour la Justice au Congo (FMJC/ONGDH) , joignons nos voix aux collègues de plus de 30 pays qui travaillent sur le dossier afin de pousser les gouvernements a formuler et a appliquer des politiques adéquates et durables  visant à protéger les femmes contre la violence armée dans leurs maisons. 

Eu égard a cela, en République Démocratique du Congo
 Femmes des Médias pour la Justice au Congo s’engage à mener une série de plaidoyer médiatique le long de cette célébration en organisant a partir de la capitale du pays, des émissions radiotélévisées et en publiant des communiqués  de presse sur la violence armée. FMJC/ONGDH s’engage également à poursuivre et à finaliser l’enquête lancée depuis les 16 jours d’activismes derniers sur le cas des femmes ayant subi des violences armées au sein du foyer, dans les provinces de l’Est du pays et la ville de Kinshasa (la capitale). L’association procédera en outre,  à la distribution auprès des organisations locales des matériels de la campagne désarmer la violence domestique produits par IANSA et traduits par celle-ci en Swahili et Lingala.

Elle va en fin organisée une journée d’échange sur l’implication des Professionnels des medias dans le processus des  ALPC  (Armes légères et petit calibre).

 

Femmes des Médias pour la Justice au Congo est un membre du Réseau d'action international contre les armes légères (RAIAL/IANSA) , qui milite afin que  toute personne ayant des antécédents de violence conjugale n’ait pas accès à une arme à feu et que leur licence d’obtention d’arme soit  annulée. 

Comprendre l'ampleur réelle du problème est la première étape, à assurer de meilleures politiques pour protéger les femmes dans leurs maisons. Mais la recherche n'est qu'un début. 

Nous demandons aux autres organisations de la société civile et/ou aux militants indépendants de lutte contre la violence armée de nous rejoindre dans cette lutte afin de recueillir des informations auprès de leurs communautés, et d’aider à circonscrire le problème. C’est alors que naitra une synergie pour développer une solution globale au problème de la violence domestique armée et veiller à ce que les femmes soient en sécurité au sein de foyer. 

«Cette semaine est une occasion pour le gouvernement d'annoncer son soutien à des politiques fortes et efficaces pour désarmer la violence domestique et s'engager à protéger les femmes au sein de leur foyer. Il n'y a pas de temps à perdre », a déclaré Kenneth ENIM de Femmes des Médias pour la Justice au Congo.


Contact: 
Pour plus d'informations sur les activités locales, veuillez contacter Kenneth ENIM au +243 815994839 - 898242317fmjc32@yahoo. fr – kenneth_ampi@yahoo.fr  
Ou,  visitez www.iansa.org  

Femmes des Médias pour la Justice au Congo, est une organisation membre du Réseau d'action international sur les armes légères (RAIAL), le mouvement mondial contre la violence armée. IANSA est un réseau de 900 organisations de la société civile travaillant dans 120 pays pour arrêter la prolifération et l'utilisation abusive des armes légères et des armes légères (ALPC). Plus d'infos sur www.iansa.org

• Lancée en 2001, la Semaine Mondiale d’Action a grandi pour devenir le plus grand événement sur la prévention de la violence armée dans le monde. 
• La Campagne Désarmer la Violence Domestique a été lancée en Juin 2009

 Fait à Kinshasa, le 10 mai 2010

 Kenneth ENIM AMPI

Coordonnatrice nationale


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article