Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Opinion Africaine

Information sur la situation en Côte d’Ivoire et la marche du 15 mai 2010

13 Mai 2010 , Rédigé par APPA Publié dans #Opinions

           
 

RHDP – France

9 rue Françoise DOLTO

75013 Paris

France

 
   

Paris le 12 mai 2010

 
 
 
   

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 
 

 

Objet : Information sur la situation en Côte d’Ivoire et la marche du 15 mai 2010

 
 

 

 

 

 

 

 

Mesdames et Messieurs les Journalistes

 

RHDP – France [Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix - France]Nous, représentants en France du Rassemblement Des Houphouëtistes pour la Paix et pour la Démocratie (RHDP), coalition des partis d’opposition en Côte d’Ivoire que sont :

§  le Parti Démocratique de la Côte d’Ivoire (PDCI) du Président BEDIE,

§  le Rassemblement des Républicains (RDR) du Premier Ministre Alassane Dramane OUATTARA,

§  l’Union pour la Démocratie et la Paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) du Ministre MABRI Touakeuse,

§  du Mouvement des Forces d’Avenir (MFA) du Ministre Anaki KOBENA,

prenons la liberté de nous adresser à vous, pour vous alerter sur la situation politique dramatique que vit notre pays, la Côte d’Ivoire.

 

Près de cinquante ans après l’accession à l’indépendance, la Côte d’Ivoire, notre pays qui, jadis, était un modèle de stabilité politique et de développement économique au sud du Sahara et qui fut, quarante années durant, la vitrine de la France en Afrique, vit aujourd’hui des heures sombres.

 

En moins d’une décennie, notre pays est devenu une véritable « anomalie de la nature » dans le concert des nations.

 

En effet, n’ayant pas les hommes qu’il faut à la place qu’il faut alors qu’elle dispose de compétences et d’énormes potentialités tant humaines, économiques que culturelles, la Côte d’Ivoire, sous la férule de M. Laurent GBAGBO et de ses hommes a été transformée en « une contrée » sans foi ni loi et sans repères aucuns.

 

Notre pays est devenu :

P  Une poubelle de déchets toxiques dont les conséquences sont inimaginables aussi bien pour les populations que pour les sols contaminés,

P  Une zone où l’école et l’éducation en générale ne le sont plus que de nom. Sous le régime actuel, il est possible d’obtenir des diplômes et autres titres universitaires sans participer aux examens,

P  Un espace où les acquis de quarante ans de gestion antérieure sont systématiquement détruits sinon bradés,

P  Un pays où le tissu économique et social est totalement désagrégé, mis a mal par une politique aussi xénophobe qu’improvisée,

P  le seul pays qui compte des milliardaires sans emplois connus,

P  etc.


Et comme si cela ne suffisait pas pour particulariser notre pays et sa population de plus en plus appauvrie, M. Laurent GBAGBO l’a transformé en un état sans droit. Même la constitution, notre loi fondamentale derrière laquelle il s’est longtemps et régulièrement abrité pour narguer et défier la communauté internationale est bafouée au gré de ses intérêts égoïstes personnels, mesquins et revanchards.

En effet, par une utilisation honteuse et malheureuse d’une disposition de la constitution, M. Laurent GBAGBO a dissout le 12 février dernier la Commission électorale indépendante (CEI) et le Gouvernement parce qu’il n’a aucunement l’intention d’aller à des élections sans en maîtriser le résultat.

Gérer notre pays comme il l’a fait jusqu'à présent relève  du « gangstérisme politique » et Laurent GBAGBO le sait. Il viole allègrement la constitution, corrompt a tour de bars, cautionne et entretient l’impunité pour ses affidés, manœuvre pour caporaliser la CEI et de se donner les moyens de réaliser un hold-up électoral après avoir nommé un de ses lieutenants a la tête du conseil constitutionnel. Cest pourquoi depuis 2005, M. GBOGBO Laurent qui n’est que CHEF de l’Etat par les arrangements successifs de Linas-Marcoussis à Ouagadougou, utilise des moyens aussi répugnants les uns que les autres pour se maintenir au pouvoir au détriment d’une population Ivoirienne exsangue qui n’aspire qu’a vivre dans la paix. Seule, l’organisation d’élection juste et transparente peut lui ouvrir cette perspective.

C’est pourquoi, les partis politiques regroupés au sein du RHDP-France ont unanimement décidé d’organiser une marche pacifique pour:

 

1.    attirer l’attention de l’opinion publique Française et internationale sur le calvaire des Ivoiriens,

2.    exiger la publication de la liste définitive des électeurs,

3.    exiger la distribution des documents nécessaires à l’accomplissement du droit au vote,

4.    exiger la publication de la date du premier tour de l’élection présidentielle

 

Nous, membres du RHDP, épris de démocratie et de paix, luttons sans armes pour éviter le pire à notre pays.

 

 

 

 

 

Fait à Paris le 12 mai 2010.

 

 

Pour le RHDP-France

Mme Howa Léontine (PDCI– France)

M. Gnizako Vincent (RDR– France)

M. Youpé Marcel (UDPCI– France)

M. Dago Paul (MFA – France)

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

koffi placide 13/05/2010 19:17


Merci mon frere pour la souffrance des uns et des autres. Tout simplement,il faut que chacun mette de l'eau dans son vin afin que le pays s'en sorte. Laurent Gbagbo .quelque soit la maniere de son
arrivée au pouvoir,ã mon humble avis le RHDP ne devrait pas soutenir une rebellion contre un Etat constitutionnelement reconnu.A preuve jusqu'aujourd'hui les rebelles illetrés sont aussi des
milliardaires comme tu l'a souligné et ils ont appauvri plus le Nord du pays qu'il voulaient arranger sans creer un seul emploi.Au contraire ils ont pillé les reserves de matieres premieres qui y
sont.Mon frere ,je ne suis pas politicien et je sais pas si en politique c'est l'hypocrysie qui fait qu'on devient populaire.Mais la rélité est lã.Tout le monde est devenu menteur en CIV.Et chacun
accuse l'autre sans fondement.Je pense que l'interet commun du peuple doit primer sur tout.Le RHDP veut marcher pendant que l'on veut l'assemblée gle de la BAD en CIV.je pense que si on reussi ã
faire venir la BAD en CIV,cela creerait de l'emploi.Alors pourquoi marcher pour une marche sans fondement pour mettre plus le pays en retard.Les occidentaux meme qui nos apprennent la démocratie
quand il y a un interet pour leur peuple ils laissent tomber les interets pastisans.Alos mon frere essayons de reviser nos differentes positions. Salut a toi.