Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Opinion Africaine

L’AFD déploie près de 400 millions d’euros en faveur du développement durable.

8 Novembre 2010 , Rédigé par APPA Publié dans #Organisations internationales.

 

 

Environnement urbain au Togo, assainissement au Maroc, financement des entreprises en Côte d’Ivoire, formation en Tunisie et en République Dominicaine, développement local en Mauritanie, eau et assainissement en Ouganda, sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest, aéroports en Afrique du Sud… : à l’occasion de son Conseil d’administration du 4 novembre 2010 , l’AFD déploie près de 400 millions d’euros en faveur du développement durable.

 

Togo : environnement urbain de Lomé

 

Le Conseil d’administration de l’AFD a approuvé l’attribution d’une subvention de 5 millions d’euros à la République du Togo pour le financement du deuxième projet environnement urbain de Lomé.

 

Lomé, capitale du Togo, abrite 1,4 million d’habitants et devrait en compter un million supplémentaire d’ici à 15 ans. La ville s’étend bien au-delà du périmètre administratif de la commune et doit faire face à la création de nombreux quartiers spontanés. Cette urbanisation incontrôlée exclut la majorité de la population de l’accès aux services essentiels et aggrave la pauvreté urbaine. Le projet permettra d’améliorer l’environnement urbain de la ville en réalisant des investissements publics dans les secteurs de l’assainissement et des déchets solides, tout en renforçant les capacités de gestion de la municipalité.

 

Côte d’Ivoire : garantie ARIZ II à la SGBCI pour le financement des PME

 

Le Conseil d’administration de l’AFD a approuvé l’attribution d’une dotation visant à garantir des concours consentis par la Société Générale de Banques en Côte d’Ivoire (SGBCI). L’enveloppe des garanties susceptibles d’être accordées est d’un montant maximal de l’équivalent en FCFA de 4,573 millions d’euros.

 

Le mécanisme ARIZ est une assurance pour le risque de financement de l’investissement privé. Avec la garantie partielle de portefeuille, le nouveau dispositif ARIZ II permet aux banques de développer leur activité de prêts en faveur des PME. Ce concours vise à appuyer la croissance économique et à favoriser le développement du secteur privé et des échanges commerciaux dans le pays et à permettre le maintien et la création d’emplois. L’AFD a déjà octroyé de nombreuses garanties à la SGBCI, qui est leader historique régional et national sur le marché des PME.

 

Maroc : programme national d’assainissement

 

Le Conseil d’administration de l’AFD a approuvé l’attribution d’un prêt de 20 millions d’euros à l’Office National de l’eau Potable (ONEP) pour le financement de la première phase du Programme National d’Assainissement du Maroc.

 

Au Maroc, l’amélioration de l’assainissement est un enjeu important pour préserver la qualité des ressources d’eau existantes. Le taux d’accès des populations à un service d’assainissement est en moyenne de 69%, et le taux d’épuration des eaux usées de seulement 13%. Le Programme national d’assainissement impulsé par le gouvernement vise à porter ces taux respectivement à 80% et à 60% d’ici 2020. Le projet concernera la réhabilitation et l’extension de réseaux d’assainissement et la construction de stations d’épuration dans 29 villes, de 5 000 à 60 000 habitants. Des mesures d’accompagnement visant à renforcer les capacités de l’ONEP et du secteur, ainsi que la sensibilisation des usagers, sont également prévues. Le projet aura un fort impact social, grâce à l’amélioration des conditions sanitaires des populations et de leur cadre de vie. Le programme s’intègre dans la stratégie de l’Union pour la Méditerranée, en contribuant à la dépollution de la Méditerranée.

 

Tunisie : école d’ingénieurs de Bizerte

 

Le Conseil d’administration de l’AFD a approuvé l’attribution d’un prêt de 15 millions d’euros à la République tunisienne pour la construction de l’Ecole nationale d’ingénieurs de Bizerte.

 

Le gouvernement tunisien prévoit de faire passer de 6 000 à 9 000 ingénieurs par an (toutes spécialités confondues) la capacité de formation des élèves ingénieurs d’ici 2015. Le projet consiste dans la conception et la construction d’une école d’ingénieurs à Bizerte, qui est le troisième pôle industriel exportateur du pays, avec 200 entreprises. Il ambitionne, à terme, la formation de 400 ingénieurs diplômés par an dans des secteurs à forte demande économique. La coopération académique et scientifique entre l’ENIB et les écoles françaises sera prise en charge par le SCAC et l’ambassade de France.

 

Union Européenne : Facilité d’Investissement du Voisinage

 

Le Conseil d’administration de l’AFD a approuvé l’attribution d’une subvention de 5 millions d’euros à la Banque européenne d’investissement (BEI), gestionnaire du fonds fiduciaire de la facilité d’investissement du voisinage (FIV), pour contribuer aux opérations de ce fonds.

 

La FIV est l’instrument financier destiné à accroitre le volume et l’attrait des ressources disponibles pour la coopération entre l’Union européenne et ses voisins (pays méditerranéens, hors Turquie et Balkans, et de l’est européen). Les subventions de la FIV sont destinées aux secteurs sociaux, des transports, de l’énergie, de l’eau et de l’assainissement et au soutien du secteur privé.

 

Mauritanie : décentralisation et développement local

 

Le Conseil d’administration de l’AFD a approuvé l’attribution d’une subvention de 4 millions d’euros à la République de Mauritanie pour un programme d’appui à la décentralisation et au développement local dans les régions de l’Assaba et du Guidimakha.

 

Le renforcement des collectivités locales mauritaniennes constitue une voie privilégiée pour améliorer les équipements en infrastructures et services, relancer les activités productives et assurer la protection des ressources naturelles, dans le cadre d’un dialogue étroit avec la société civile. Le programme responsabilisera les communes dans la définition et la mise en œuvre sur leur territoire d’actions de développement cohérentes au niveau régional. Ses impacts porteront notamment sur la création et la répartition de revenus, l’amélioration de l’accès aux services de base (éducation, hydraulique et santé) et le renforcement des institutions mauritaniennes.

 

Ouganda : eau et assainissement à Kampala

 

Le Conseil d’administration de l’AFD a approuvé l’attribution d’un prêt de 75 millions d’euros à la République de l’Ouganda pour un projet d’eau et d’assainissement à Kampala – Lac Victoria.

 

La demande en eau potable dans la zone du grand Kampala devrait passer de 180 000 m3/jour à 350 000 m3/jour d’ici quinze ans, alors que la production moyenne actuelle n’est que de 140 000 m3/jour. Des investissements importants sont donc nécessaires pour rétablir la pleine capacité des ouvrages existants et en construire de nouveaux. Le projet permettra le développement accéléré de l’accès à l’eau potable dans la capitale, la réduction de pertes et l’amélioration des performances financières de la National Water an Severage Corporation, entreprise publique chargée de la production et de la distribution d’eau potable ainsi que de l’assainissement collectif à Kampala et dans les 22 principales villes du pays.

 

Afrique de l’Ouest : appui à la sécurité alimentaire

 

Le Conseil d’administration de l’AFD a approuvé l’attribution d’une subvention de 10,4 millions d’euros à la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour un programme d’appui à la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique de l’Ouest.

 

En Afrique de l’Ouest, l’insécurité alimentaire reste un problème structurel majeur : sur 265 millions d’habitants, 40 millions souffrent de malnutritions chroniques et des crises affectent des dizaines de millions de personnes chaque année. Une grande partie des actions du programme relèvent du renforcement de capacité, à travers des actions d’accompagnement méthodologique et technique, de production de connaissance, de diffusion d’informations et de formation. Avec le développement d’instruments de réduction de la volatilité des prix ou d’amélioration de l’accessibilité aux produits alimentaires, le programme permettra notamment une amélioration des conditions de vie des ménages, en particulier les plus pauvres, et la dynamisation de la production agricole et des échanges régionaux.

 

Afrique subsaharienne et région Méditerranée : garantie à la Grameen Crédit agricole Microfinance Foundation pour le développement de la microfinance. 

 

Le Conseil d’administration de l’AFD a approuvé l’attribution d’une garantie bénéficiant à des concours consentis par la Grameen Crédit agricole Microfinance Foundation (GCAMF). L’enveloppe des garanties susceptibles d’être accordées est d’un montant maximal de l’équivalent en monnaie locale de 10 millions d’euros.

 

La GCAMF, créée en septembre 2008 à l’initiative du Crédit Agricole SA et de la Grameen Trust du Professeur Muhammad Yunus, prix Nobel de la Paix en 2006, a pour objet le soutien d’institutions de microfinance de taille intermédiaire, porteuse d’une mission sociale et orientées sur les zones rurales et agricoles. Ces garanties seront ciblées sur les zones Afrique Sub-saharienne et Méditerranée.

 

Afrique du Sud : mise à niveau des aéroports

 

Le Conseil d’administration de l’AFD a approuvé l’attribution d’un prêt de 200 millions d’euros à Airports Colmpany of South Africa Ltd (ACSA) pour le refinancement de la mise à niveau des principaux aéroports d’Afrique du Sud.

 

L’Afrique du Sud joue un rôle de hub majeur pour le trafic aérien intra et inter continental. Le développement des infrastructures aéroportuaires représente donc un élément essentiel pour la croissance économique du pays et celle de la région toute entière. ACSA, l’opérateur public des aéroports sud-africains, a entrepris depuis 2008 la modernisation et l’extension des aéroports. Ce projet, avec l’amélioration du réseau de transport sud-africain et la création d’emplois, permettra notamment de contribuer au développement de la coopération et de l’intégration régionale.

 

République Dominicaine : prêts étudiants

 

Le Conseil d’administration de l’AFD a approuvé l’attribution d’un prêt en dollar d’un montant équivalent à 6 millions d’euros à Pontifica Universidad Catolica Madre y Maestra (PUCMM) pour le développement de prêts aux étudiants et de nouvelles filières de formation.

 

Le concours permettra à PUCMM, université privée, d’accroître les prêts étudiants offerts en priorité aux étudiants méritants, ayant peu de moyens pour financer leurs études, et dans les filières de formation dont l’économie dominicaine a davantage besoin. D’ici 2014, le nombre de prêts octroyés par l’université devrait augmenter de 18%.

 

Bénin : aide budgétaire

 

Le Conseil d’administration de l’AFD a approuvé l’attribution d’une subvention de 3 millions d’euros à la République du Bénin  pour le financement de son programme économique et financier pour l’année 2010.

 

Le Bénin a été touché en 2009 par les contrecoups de la crise économique mondiale. La politique menée par les autorités pour soutenir la croissance s’est traduite par le doublement du déficit budgétaire, qui a atteint 7,3% du PIB en 2009. L’appui apporté par la France sera ciblé sur la résorption des instances de paiement constatées dans les secteurs prioritaires de la stratégie de croissance pour la réduction de la pauvreté.

 

Afrique de l’Ouest : financement du secteur privé

 

Le Conseil d’administration de l’AFD a approuvé l’attribution d’un prêt de 30 millions d’euros à la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) pour le refinancement de ses prêts au secteur privé marchand.

 

Créée en 1973, la BOAD est l’institution commune de financement des huit Etats membres de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). Basée à Lomé, elle a pour objectif la lutte contre la pauvreté, le développement équilibré des Etats, l’intégration économique de la zone et le développement du secteur privé. Elle finance les projets de développement rural, d’infrastructures, industriels, agro-industriels, de tourisme et d’autres services. Depuis deux décennies, elle étend son activité au secteur privé marchand, en subsidiarité avec les banques locales. Ce concours contribuera à développer l’accès aux entreprises des pays de l’UEMOA au financement de leurs investissements.

 

Etablissement public, l’Agence Française de Développement (AFD) agit depuis près de soixante dix ans pour combattre la pauvreté et favoriser le développement dans les pays du Sud et dans l’Outre-mer. Elle met en œuvre la politique de développement définie par le Gouvernement français. Présente sur le terrain dans plus de 50 pays, l’AFD finance et accompagne des projets qui améliorent les conditions de vie des populations, soutiennent la croissance économique et protègent la planète : scolarisation des enfants, appui aux agriculteurs et aux petites entreprises, adduction d’eau, préservation de la forêt tropicale, lutte contre le réchauffement climatique… En 2009, l’Agence a consacré plus de 6,2 milliards d’euros au financement d’actions dans les pays du Sud et en faveur de l’Outre-mer. Ces financements concernent notamment la vaccination de 1,8 million d’enfants, l’amélioration de l’approvisionnement en eau potable de 7,3 millions de personnes et le soutien de 900 000 emplois dans le secteur productif. Les projets d’efficacité énergétique sur la même année permettront d’économiser près de 5 millions de tonnes de CO2 par an.

 

www.afd.fr

 

 

Relations presse

AFD

Laure Weisgerber, weisgerberl@afd.fr 

Anne-Sophie Morizot (Hopscotch), asmorizot@hopscotch.fr 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article