Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Opinion Africaine

L’AFD engage 34 millions d’euros en faveur de l’Outre-Mer.

28 Mai 2010 , Rédigé par APPA Publié dans #Organisations internationales.


 

 

Logements sociaux et intermédiaires en Martinique, infrastructures publiques en Polynésie, l’AFD engage 34 millions d’euros en faveur de l’Outre-mer.

 

L'AFD intervient auprès des collectivités françaises d'Outre-mer, dans son métier traditionnel d’institution financière, lorsque celles-ci sollicitent un financement auprès d’elle. Les lignes directrices de la politique générale de l’AFD sont définies en étroite collaboration  avec le Ministère chargé de l’Outre-mer, qui est l’un des représentants de l’Etat à son Comité de l’Outre-mer et à son Conseil d’administration.

Dans le cadre de son activité habituelle, le Conseil d’administration du 27 mai 2010 a décidé :

 

Martinique : prévention des risques sismiques sur les logements sociaux et construction de logements intermédiaires

 

L’AFD a approuvé l’octroi d’un financement de 13 millions d’euros à la SIMAR pour le financement de son plan d’action contre le risque sismique (prêt de 10 millions d’euros) et d’une opération de logement intermédiaire (prêt de 3 millions d’euros).

 

Le secteur du logement social en Martinique représente 28.000 logements sociaux, soit 20% du parc global de logement de la Martinique et 90.000 personnes logées. La SIMAR, premier opérateur de l’île en termes de programmation de construction de logements, s’est engagée dans un programme visant à diminuer le risque sismique sur le parc construit antérieurement aux normes actuellement en vigueur. La société a ainsi décidé de consacrer 20 millions d’euros, de 2010 à 2019, pour traiter le confortement d’environ 2000 logements. Par ailleurs, dans l’optique de diversifier son parc et d’offrir des disponibilités locatives à des foyers à revenus intermédiaires, la SIMAR réalisera une opération non réglementée de 27 logements, dans la banlieue nord de Fort de France (opération Tivoli Corenson).

 

Polynésie : réparation d’infrastructures publiques

 

L’AFD a approuvé l’octroi d’un prêt maximal de 21 millions d’euros à la Collectivité de Polynésie française pour le financement des réparations d’infrastructures publiques consécutives au cyclone Oli. Ce concours complètera, le cas échant, le versement de subventions ou d’autres financements bancaires, également destinés à la réparation des dommages.

 

Les archipels de la Polynésie française rassemblent une population de 260.000 habitants, sur une superficie très éclatée de 3.521 km2. En février 2010, le cyclone Oli a occasionné de lourds dégâts aux biens publics et privés, estimés à 60 millions d’euros. Par ailleurs, le territoire a été affecté par le passage d’une forte dépression tropicale sur les îles Tuamotu, en février, et de très fortes pluies sur Tahiti et Moorea, début mars. Ces trois phénomènes météorologiques ont été déclarés catastrophe naturelle par le gouvernement polynésien.

 

Le concours de l’AFD contribuera à financer la réparation des dommages causés aux infrastructures publiques : routes côtières ou proches des cours d’eau, protection du littoral et des berges des rivières, curage des cours d’eau engraissés par les matériaux charriés par les crues, ouvrages maritimes.

 

 

Etablissement public, l’Agence Française de Développement (AFD) agit depuis plus de soixante ans pour combattre la pauvreté et favoriser le développement dans les pays du Sud et dans l’Outre-mer. Elle met en œuvre la politique de développement définie par le Gouvernement français.

Présente sur le terrain dans neuf collectivités d’Outre-mer, l’AFD finance et accompagne des projets qui améliorent les conditions de vie des populations, soutiennent la croissance économique et protègent la planète. Ces projets peuvent être portés par les pouvoirs publics locaux, les entreprises publiques ou le secteur privé et associatif.

En 2009, l’Agence a consacré près d’un milliard d’euros au financement d’actions dans l’Outre-mer (sur un total de 6,2 milliards) selon quatre axes d’intervention : l’accompagnement des politiques publiques, le financement des PME, la préservation de l’environnement et la coopération régionale. Ils  ont notamment concerné la mise à disposition de facilités d’investissement pour 20 000 entreprises qui bénéficieront à 14 000 emplois, l’amélioration de réseaux d’assainissement qui serviront à 82 000 personnes, la construction et la réhabilitation de salles de classes qui profiteront à 22 500 élèves.

 

www.afd.fr

http://outremer.afd.fr

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article