Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Opinion Africaine

Label Paris Co-développement Sud : 80 000 euros pour 9 projets au profit des populations étrangères à Paris et dans leur pays d’origine

14 Novembre 2011 , Rédigé par APPA

Paris, le 14 novembre 2011 

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 

Label Paris Co-développement Sud : 80 000 euros pour 9 projets au 

profit des populations étrangères à Paris et dans leur pays d’origine  

 

L’édition 2011 du Label Paris Co-développement Sud se conclura le mercredi 16 novembre 

à 11h30 par une cérémonie à l’Hôtel de Ville, au cours de laquelle Pierre Schapira, adjoint 

chargé des relations internationales, des affaires européennes et de la francophonie et 

Pascale Boistard, adjointe chargée de l’intégration et des étrangers extracommunautaires, 

remettront leur prix aux 9 associations lauréates.  

 

Chaque année depuis 2006, la Ville de Paris récompense une dizaine de projets en leur 

attribuant une bourse au titre du Label Paris Co-développement Sud. Le Label est un appel à 

projets exigeant, au cours duquel les associations candidates sont invitées à proposer des 

actions ayant un double impact, à la fois sur le développement des pays d’origine et sur 

l’intégration à Paris des populations étrangères.  

Cette année encore, le Label a permis de mettre en évidence la vitalité des associations de 

migrants d’origines diverses œuvrant sur le territoire parisien, puisqu’elles ont été 

nombreuses à répondre à l’appel, avec 35 projets concernant aussi bien le continent africain 

que les continents américain et asiatique.  

 

Au final, le jury, composé d’un représentant de chaque groupe politique siégeant au Conseil 

de Paris et de représentants du monde associatif, a souhaité récompenser les 9 associations 

dont la pertinence et la faisabilité du projet tant au Sud qu’au Nord lui semblaient les 

meilleures, et dont les partenariats noués à cette occasion avec des collectivités et des 

associations locales lui apparaissaient comme les plus solides. Il a attribué 79 066 euros au 

regard des demandes formulées et des besoins de chaque projet, avec des bourses allant 

de 5 000 à 10 000 euros.  

 

Les projets des 9 associations lauréates, classés par thématiques 

 

1) Agriculture 

 

o Afrique Agri Solaire :  

5 066 € pour l’aménagement de cinq périmètres maraîchers dans le village de Kéniékéniéko, 

dans la région Kayes du Mali. Ce projet permettra à 280 femmes d’améliorer leur autonomie 

économique, en renforçant leur autosuffisance alimentaire. Les enfants seront impliqués 

avec un jumelage entre le jardin partagé du Chalet, l’école polyvalente de la rue Vicq d’Azir 

(10e) et l’école de Kéniékéniéko (Mali), au cours duquel ils échangeront autour de leurs 

expériences de jardinage. Une ballade entre le jardin du Chalet et le square Villemin 

retracera l’historique de l’immigration dans le quartier.  

 

o Voyage et Sens 

Une bourse de 10 000 € demandés afin d’aménager un éco-potager pour les personnes 

âgées du bidonville de Bogota « Ciudad Bolivar » : 40 anciens ruraux déplacés de force de 

leur terre, seront acteurs du projet et verront leur alimentation s’améliorer, tout en 

transmettant leur savoir aux jeunes du restaurant communautaire de la Fondation Social 

Oasis. A Paris, six apprenties colombiennes proposeront des ateliers « couture » aux 

résidents de la maison de retraite « Les arbustes » du 14e et réaliseront des ponchos avec 

motifs colombiens.  

 

2) Education : 

 

o Association Nord Tambaoura  

9 000 € sont dédiés à la réalisation de l’agrandissement d’une école primaire et d’un collège 

à Monéa au Mali. De cette manière, les temps de trajet scolaire des enfants du village 

jusqu’à présent éparpillés dans différents établissements de la région seront réduits et leur 

scolarisation sera renforcée. A Paris, la collecte et la réparation de vélos envoyés à Monéa 

se poursuivront et gagneront en visibilité grâce au partenariat avec Vélorution (19e), 

manifestation festive ouverte à tous les vélos et autres véhicules mus par la force humaine.  

 

o Le Zébu Francophone 

Le Label récompense à hauteur de 9 000 € le projet de 2nde édition du dictionnaire pour 

enfants malgaches et de plateforme participative dans la région de la Haute Matsiatra, à 

Madagascar. Le 1er dictionnaire ayant connu un bon succès, cette 2nde édition sera tirée à un 

plus grand nombre d’exemplaires et diffusée en ligne. La culture et la langue malgache 

seront à l’honneur et les liens entre la diaspora vivant en France et la population de 

Madagascar seront renforcés. Le dictionnaire sera présenté à la Maison des Associations du 

5e et à l’INALCO fin 2012. 

 

3) Equipement et infrastructure : 

 

o Crianças de Hoje e de Amanha (CHEDA) 

L’association est récompensée de 10 000 €, pour mettre en œuvre son projet 

d’aménagement de structures d’accueil de la petite enfance sur l’île de Maio au Cap Vert : 3 

villages de la côte Est de cette île très pauvre recevront des équipements de jardins 

d’enfants, grâce à l’opération « cartable vide » qui se déroulera à Paris et permettra de 

collecter des jouets et du mobilier. Les compétences du personnel de la petite enfance de 

l’île de Maio seront renforcées et des liens entre la France et le Cap Vert seront créés : 

parrainage « Un copain au Cap Vert » et Journée du Cap Vert au centre d’animation « La 

Poterne des peupliers » (13e). 

 

o Association des Ressortissants de Sira Doundou (ARSD) 

Le FORAMECA, centre de formation aux métiers de l’automobile de Tambacounda au 

Sénégal, a été réalisé par cette association en 2007, grâce à une bourse du Label. Après 

son inauguration en février 2011, l’ARSD propose d’aménager un internat et une cantine qui 

permettront à 100 élèves de villages éloignés de poursuivre le cursus, projet pour lequel elle 

reçoit une bourse de 10 000 €. Des partenariats avec des lycées professionnels franciliens et 

l’organisation de la Journée annuelle de rencontres franco-africaines renforceront la visibilité 

de ce projet.  

 

o Koïna Asso 

Le jury dote ce projet de 8 000 € pour l’électrification photovoltaïque et l’équipement en 

matériel médical de la maternité de l’hôpital de Koïna en Gambie, dont bénéficieront 400 

femmes et nouveaux-nés. A Paris, l’association souhaite proposer des permanences de 

médiation dans les hôpitaux parisiens accueillant de nombreux patients originaires d’Afrique 

subsaharienne.  

 

4) Culture  

 

o Belleville en Vue(s) 

8 000 € sont attribués au projet « Bénindocs », un festival international et itinérant du premier 

film documentaire africain, qui se déroulera dans 10 villes béninoises tout au long du mois de 

novembre 2011, avec des débats, des formations, etc. Les documentaires dédiés à la jeune 

création seront ensuite présentés aux Parisiens dans le quartier de Belleville : des 

rencontres avec les réalisateurs et des activités pédagogiques à destination d’apprenants du 

français seront proposées.  

 

o Scènes Décalées  

Le projet « Le Miroir qui fume » propose de reconstruire l’atelier de création de 2 

marionnettistes de Port-au-Prince, détruit lors du séisme de 2010 ; en France, une création 

de spectacle vivant en langues française et créole portant le même titre sera proposée dans 

des salles parisiennes. Le jury souhaite valoriser ce projet et lui attribue une bourse de 

10 000 €.  

 

 


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article