Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Opinion Africaine

Le Gabon et la Turquie renforcent leur coopération et leurs liens commerciaux

25 Mars 2011 , Rédigé par APPA

Communiqué de presse officiel du service de presse de la Présidence de la République Gabonaise

 

 

 

Le Gabon et la Turquie renforcent leur coopération et leurs liens commerciaux

 

Libreville, le 25 mars 2011

 

Les 24 et 25 mars 2011, le Président Ali Bongo Ondimaba a accueilli à Libreville son homologue turc, le Président AbdukkahGül, afin de renforcer les liens  qui existent déjà entre les deux pays.

 

De nombreux domaines de coopération

 

Sept conventions ont été signées vendredi 25 mars entre les deux chefs d’Etat portant sur la coopération touristique, les consultations diplomatiques, la non-double imposition et l’évasion fiscale, la promotion et la protection réciproque des investissements, l’exemption des visas pour les détenteurs de passeports diplomatiques, la défense et la santé. Quatre autres accords sont en cours de négociation. Ils portent sur des projets de collaboration maritime, de libre échange, de coopération dans l’agriculture et dans le transport aérien. Dans le domaine de l’éducation, des bourses d’études universitaires turques ont été attribuées aux étudiants gabonais.

 

« Le Gabon est un des pays d'Afrique qui possède le plus important potentiel économique, ainsi qu'un leadership fort grâce au Président Ali Bongo Ondimba. Les accords signés ensemble,aujourd'hui, résultent de notre  volonté politique de créer des partenariats gagnant-gagnants entre nos deux pays » a déclaré le Président AbdukkahGül lors d’une conférence de presse conjointe avec le Président Ali Bongo Ondimba, organisée à l'issu de la signature des conventions.

 

La signature de ces différentes conventions conforte l’accord général de coopération commerciale, économique, culturelle et technique qui avait été signé en septembre 2000 à Libreville, par Ali Bongo Ondimba, alors Ministre de la Défense.

 

Le renforcement des liens économiques

 

En marge de ces entretiens, un forum économique Gabon-Turquie, organisé par les Ministères de l’économie et des Affaires étrangères conjointement avec la Chambre de Commerce et d’Industrie, s’est tenu à la Cité de la Démocratie de Libreville. Plus de 300 participants ont assisté à des conférences portant sur les opportunités d’investissements au Gabon et en Turquie. Ce forum a été l’occasion pour les hommes d’affaires des deux pays de se mettre en relation avec de nouveaux partenaires potentiels.

 

Le forum a vu la participation de TUSKON, une confédération patronale turque qui comprend les 120 PME/PMI les plus importantes de la Turquie, et ENKA, une société turque orientée vers la construction de sites industriels, d’infrastructures et d’immeubles, qui diversifie ses activités dans le monde entier depuis 1980. En 2010 elle comptait plus de 10 285 employés dans le monde et possédait un chiffre d’affaires de 4.7 milliards de dollars.

 

L’organisation de ce forum économique relève à la fois d’une intensification de la présence turque en Afrique - les échanges commerciaux entre la Turquie et les pays africains sont depuis quelques années en continuelle augmentation et ont atteint 30 milliards de dollars en 2010 – et de la politique d’ouverture et de diversification des partenariats mise en place par le Président Ali Bongo Ondimba depuis son élection en 2009.

 

« La volonté gabonaise est d'établir des relations très fortes et très étroites avec la Turquie. Le dynamisme de la Turquie et l'expertise de ses hommes d'affaires seront bénéfiques pour nous aider dans la voie de l'émergence. Avant de devenir cette économie prospère et développée, la Turquie a été un pays émergent. Nous ainsi sommes persuadés que notre collaboration sera des plus instructives. Nous souhaitons maintenant entamer des partenariats bénéfiques à nos deux pays » a ainsi précisé le chef de l’Etat gabonais lors de la conférence de presse du 25 mars.

 

Cette politique s’est concrétisée en 2010 par plus de 4 milliards de dollars d’investissement étrangers avec des contrats signés avec des groupes asiatiques, américains et français dans les infrastructures, l’agriculture et l’industrie du bois. L’économie gabonaise a ainsi connu une croissance de 6% en 2010 après une contraction de 1,4% en 2009.

 

De nouvelles rencontres prochainement

 

Afin de continuer ces échanges, d’autres rendez-vous ont été fixés entre les deux pays. Courant 2011, le Président Ali Bongo Ondimba se rendra en Turquie pour une visite officielle et le Ministre de la Défense gabonais participera à la foire Internationale de l’Industrie de la défense IDEF 2011 du 10 au 13 Mai 2011 en Turquie.

 

Enfin, une réunion ministérielle aura lieu afin de préparer le 8ème sommet Turquie-Afrique en 2013.

 

FIN

 

 

La politique du Gabon Emergent

Depuis l’élection du Président Ali Bongo Ondimba en septembre 2009, le Gabon est entré dans une ère de changement grâce à une ambitieuse politique de réformes. Longtemps dépendant de ses exportations de matières premières, le Gabon est aujourd’hui déterminé à diversifier son économie et devenir un pays émergent à l’horizon 2025 grâce à une stratégie de développement durable baptisée Gabon Emergent. Cette stratégie repose sur trois piliers :

·        le Gabon Vert pour valoriser durablement le  formidable écosystème gabonais - 22 millions d’hectares de forêt, 1 million d’hectares de terres agricoles exploitables, 13 parcs nationaux, 800 kilomètres de littoral maritime – à travers l’industrie du bois, l’agriculture et l’écotourisme ;

·       le Gabon Industriel pour promouvoir la valorisation locale des matières premières, l'exportation de produits à forte valeur ajoutée et la diversification de l’économie nationale ;

·       le Gabon des Services pour valoriser les ressources humaines gabonaises avec l’objectif de devenir une référence régionale dans les services financiers, les nouvelles technologies de l’information, les métiers de l’économie verte, de l’enseignement supérieur et de la santé.

 

Concrétisation de la politique de réformes et d’ouverture du pays, le Gabon a attiré plus de quatre milliards de dollars d’investissements directs étrangers en 2010 dans le cadre de la signature de contrats avec des entreprises américaines, asiatiques et européennes.

 

Pour plus d’information, merci de visiter www.presidentalibongo.com ou contacter www.cocom.rggov.org

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article