Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Opinion Africaine

LE GABON : UNE VISION ET UNE NOUVELLE ARCHITECTURE ENVIRONNEMENTALE

22 Mars 2012 , Rédigé par APPA

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE                                        République Gabonaise

                                                                                                                                 Union - Travail – Justice               

                                         

Communiqué de presse officiel du service de presse de la Présidence de la République Gabonaise

LE GABON : UNE VISION ET UNE NOUVELLE ARCHITECTURE ENVIRONNEMENTALE

Londres, le 21 Mars 2012 - A quelques heures de la prise de parole du Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba à la conférence sur le dialogue « CLIMAT ET LA SECURITE DES RESSOURCES POUR LE 21è SIECLE », la vision et les options fondamentales du Gabon, en matière d’environnement, font œuvres de précurseur.

En élaborant un Plan National Climat, le Gabon a ajusté  sa vision du développement durable. Il a introduit la dimension climat dans le programme de développement du territoire national. C’est pourquoi, le Plan de développement  « Gabon Emergent » a été visité pour permettre une industrialisation à faible émission de gaz à effet de serre.

En prenant cette décision, le Gabon a choisi d’arrimer son cadre institutionnel à son ambition.

C’est le sens de la mesure forte prise par le Président Ali Bongo Ondimba lors de la récente restructuration gouvernementale.

En rattachant le Développement durable au Ministère de l’Economie, le Chef de l’Etat affiche clairement aux yeux des Gabonais et de la Communauté internationale, comme il s’y était engagé, sa volonté  de bâtir une  économie diversifiée à émission de gaz à effet de serre maitrisée.

Ce Ministère devra s’assurer de l’intégration de la dimension environnementale dans l’ensemble des secteurs de l’économie, afin de rendre durable le développement du Gabon. Il s’agira d’élaborer de nouveaux textes législatifs et réglementaires permettant d’assurer la coordination de la gestion environnementale au niveau de l’administration publique, du secteur privé.

La pertinence de ce dispositif institutionnel est désormais en adéquation avec l’ambition du Gabon, à savoir lutter contre les conséquences du changement climatique et contre l’érosion de la biodiversité, prévenir la déforestation et la dégradation des terres, et saisir les opportunités nouvelles qu’offre l’économie verte.

Le Gabon se dote par conséquent avec méthode,  détermination et originalité des moyens institutionnels et opérationnels d’appliquer les principes de bonne gouvernance environnementale décidés à Rio.

A partir de 2013, le Gabon compte organiser tous les ans la Conférence nationale sur l’environnement, qui regroupera les acteurs du secteur public y compris toutes les communes, du secteur privé, les partenaires au développement et la société civile gabonaise après laquelle sera publié le Rapport annuel de gestion de l’Environnement du Gabon.

_________________________________________________________________________

Le Gabon Emergent

Depuis l’élection du Président Ali Bongo Ondimba en septembre 2009, le Gabon est entré dans une ère de changement grâce à une ambitieuse politique de réformes.

Longtemps dépendant de ses exportations de matières premières, le Gabon est aujourd’hui déterminé à diversifier son économie. La réforme de la gestion de l’environnement au Gabon permettra l’extraction et la transformation des matières premières de manière rationnelle, durable et respectueuses de l’environnement.

 

Ainsi le Gabon aspire à devenir un pays émergent à l’horizon 2025 grâce à une stratégie de développement durable baptisée Gabon Emergent. Cette stratégie repose sur trois piliers :

 

le Gabon Vert pour valoriser durablement le formidable écosystème gabonais - 22 millions d’hectares de forêt, 1 million d’hectares de terres agricoles exploitables, 13 parcs nationaux, 800 kilomètres de littoral maritime – à travers l’industrie du bois, l’agriculture et l’écotourisme ;

le Gabon Industriel pour promouvoir la valorisation locale des matières premières, l'exportation de produits à forte valeur ajoutée et la diversification de l’économie nationale ;

le Gabon des Services pour valoriser les ressources humaines gabonaises avec l’objectif de devenir une référence régionale dans les services financiers, les nouvelles technologies de l’information, les métiers de l’économie verte, de l’enseignement supérieur et de la santé.

Concrétisation de la politique de réformes et d’ouverture du pays, le Gabon a attiré plus de quatre milliards de dollars d’investissements directs étrangers en 2010 dans le cadre de la signature de contrats avec des entreprises américaines, asiatiques et européennes.

Pour plus d’information, merci de visiter www.presidentalibongo.com ou contacter www.cocom.rggov.org

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article