Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Opinion Africaine

Le Jury Citoyen, nouvel outil de coopération "Nord/Sud"

12 Novembre 2010 , Rédigé par APPA Publié dans #ONG-Associations.

Bonjour Monsieur, Madame, 

 

Dieulivol Marine, actuellement vice présidente éducation au développement de l'association ACTES (Association de Coopération avec les Territoires africains pour l'Education et la Santé),

Drame Hamidou, actuellement président de l'AECAL (Association des Etudiants de Culture Africaine de Lyon) nous avons participé durant le mois d'août à une expérience originale de solidarité internationale : le Jury Citoyen franco-burkinabè. 
Nous vous invitons à la conférence-débat le Vendredi 19 novembre qui aura pour thème :
                     
                                         
 Le Jury Citoyen, nouvel outil de coopération "Nord/Sud"

 

Elle se déroulera à la salle des conférences de la médiathèque de la faculté de médecine et de pharmacie de Grange blanche à partir de 19h30.

Elle se déroulera en 3 temps :
        - 1ère partie : restitution du Jury Citoyen, présentation de l'outil (témoignage de deux ex-jurés ponctué d'un court métrage tourné au Burkina faso)et présentation de la plaquette de propositions
        - 2ème partie : retour critique Mr Pascal Ratiney, CCFD-Terre Solidaire Rhône
                              Mr Amidou Ouedraogo, de l’Association des Burkinabé de Lyon

        - 3ème partie : débat, questions, retour critique du public présent

 

 

Pour vous donnez plus de renseignements sur ce qu'est le jury citoyen, je vais expliquer en quelques mots son déroulement. 
Ce jury citoyen a eu lieu grâce à la collaboration de deux réseaux associatifs, l'un français, Etudiants et Développement, et l'autre burkinabè, le RAJS (Réseau Africain  Jeunesse  Santé et développement au Burkina Faso) souhaitant l'expression commune des jeunes de leur pays sur des questions de solidarité internationale. C'est une expérience de démocratie participative réunissant 14 français et 14 burkinabè au Burkina durant trois semaines pour réfléchir sur cinq thématiques à travers cette problématique : "Solidarité internationale : quel rôle doivent jouer les jeunes du Burkina Faso et de France ?"

Les cinq thématiques étaient les suivantes : santé/environnement, éducation/formation, culture /loisirs, participation politique et emploi/économie.

5 groupes ont été formés parmi les burkinabè et parmi les français, ce qui faisait qu'une thématique était traitée côté français et côté burkinabè.

Ce jury citoyen s'inspire d'un jury de tribunal, partant du concept, que des personnes profanes sur un sujet, peuvent à la suite de formations et de débats, émettrent un avis éclairé sur ce sujet, et que cette réflexion peut être politique et légitime s'étant construite collectivement.

Ce jury Citoyen transnational était donc composé de trois phases :

        - une phase d'autoformation, qui a lieu à la fois dans les pays respectifs et durant la première semaine au Burkina Faso consistant en des recherches, des entretiens, pour produire un dossier documentaire et une synthèse, pour rechercher une animation permettant de former les autres groupes à notre problématique et pour rechercher un témoin expert, acteur dans la thématique que nous pouvions questionner, pour diversifier nos sources d'informations.

        - une phase d'assises où les jurés se réunissent en petits groupes pour délibérer, émettre des propositions, puis les voter

        - une phase de restitution qui a commencé à se faire au Burkina faso par la programmation d'une conférence de presse avec la présence de tous les jurés et qui se continue dans nos pays respectifs, cette conférence du 19 novembre en est un moyen

 

 

Nous organisons cette conférence dans le cadre de la Semaine de la Solidarité internationale qui se déroule du 13 au 21 novembre. Nous souhaitons montrer un exemple de collaboration entre jeunes du « Nord » et du « Sud », de cultures différentes, et la formulation d'un avis collectif, prenant autant en compte celui de jeunes du « Sud » que du « Nord » sans rapport de domination.  Nous souhaitons aussi leur montrer une démarche de démocratie participative utilisable autant au niveau local qu'internationale, pour émettre des propositions et faire émerger une parole commune, qui peut être politique, envers les pouvoirs publics.

Avec cette conférence, notre restitution se veut intéractive comme peut l'être un outil d'éducation à la citoyenneté et à la solidarité, ce qui reflète bien la démarche d'échanges présente tout au long de cette expérience.

 

A vendredi 19 novembre à 19h30


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article