Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Opinion Africaine

Vive indignation suite à la mort du défenseur des droits de l’Homme Floribert Chebeya Bahizire

2 Juin 2010 , Rédigé par APPA Publié dans #ONG-Associations.

COMMUNIQUE DE PRESSE - L'OBSERVATOIRE

 

République démocratique du Congo (RDC)
Vive indignation suite à la mort du défenseur des droits de l’Homme 
Floribert Chebeya Bahizire

 

Genève-Paris, le 2 juin 2010. L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme, programme conjoint de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT) et de la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH), exprime sa plus vive indignation suite à l’annonce de la mort de M. Floribert Chebeya Bahizire, directeur exécutif de la Voix des sans-voix pour les droits de l’homme (VSV) et membre de l’Assemblée générale de l’OMCT, dans des circonstances peu claires.

 

Alors que M. Floribert Chebeya Bahizire était porté disparu depuis le 1er juin 2010, son corps a été retrouvé sans vie par la police ce mercredi 2 juin dans la matinée à bord de sa voiture sur une route à la sortie de Kinshasa. Par ailleurs, M. Fidèle Bazana Edadimembre et chauffeur de la VSV qui accompagnait M. Chebeya Bahizire, reste porté disparu. Au moment de publier ce communiqué, le directeur exécutif adjoint de la VSV, M. Dolly Ibefo Mbunga, n'avait toujours pas été autorisé à voir le corps de M. Chebeya Bahizire et la police lui a demandé de revenir dans la matinée du 3 juin. 

 

Dans l’après-midi du 1er juin 2010, M. Floribert Chebeya Bahizire avait reçu une convocation à se rendre auprès de l’inspecteur général de la police nationale congolaise (IG/PNC), le Général John Numbi Banza Tambo, pour un motif qui devait lui être communiqué sur place.

 

Accompagné de M. Bazana Edadi, M. Floribert Chebeya Bahizire s’était alors rendu aux bureaux de l’IG/PNC, dans la commune de Lingwala, Kinshasa, vers 17h. Lorsque ses proches ont cherché à le joindre par téléphone peu après 21h, M. Chebeya Bahizire n’a pas décroché, tandis que le téléphone de M. Bazana Edadi était éteint. A partir d’une heure du matin, tous les appels en direction du téléphone de M. Chebeya Bahizire étaient déviés.

 

« Nous condamnons fermement la mort de M. Floribert Chebeya Bahizire, défenseur des droits de l’Homme reconnu pour sa lutte en faveur de la justice et des droits de l’Homme,  décès survenu dans des circonstances pour le moins obscures, et nous nous associons à la tristesse de ses proches, de ses collègues et de tous les défenseurs des droits de l’Homme congolais », a déclaré M. Eric Sottas, secrétaire général de l’OMCT.

 

L’Observatoire condamne la mort de M. Floribert Chebeya Bahizire qui s’inscrit dans un contexte d'insécurité croissante et d'intimidations répétées à l'encontre des défenseurs des droits de l’Homme en République démocratique du Congo, et réitère sa plus vive préoccupation au regard de la détérioration de la situation des défenseurs en RDC.

 

« Nous appelons les autorités congolaises à mener une enquête indépendante afin que toute la lumière soit faite sur les circonstances de la mort de M. Chebeya Bahizire et à retrouver M. Bazana Edadi dans les meilleurs délais. Nous appelons également la MONUC a faire le suivi nécessaire en application de son mandat de protection des défenseurs des droits de l'Homme dans le pays », a déclaré Mme Souhayr Belhassen, présidente de la FIDH.

 

Plus généralement, l’Observatoire appelle les autorités congolaises à mettre un terme à toute forme de harcèlement à l'encontre des défenseurs des droits de l'Homme en RDC, et à se conformer aux dispositions de la Déclaration sur les défenseurs des droits de l’Homme, adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies le 9 décembre 1998, ainsi qu’aux dispositions de la Déclaration universelle des droits de l’Homme et instruments régionaux et internationaux relatifs aux droits de l’Homme ratifiés par la RDC.

 

Pour plus d’informations, merci de contacter :

  • OMCT : Eric Sottas / Delphine Reculeau : + 41 22 809 49 39
  • FIDH : Karine Appy / Fabien Maitre : + 33 6 48 05 91 57

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article