Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Opinion Africaine

African fooding 2008 : 2è Semaine de la Gastronomie Africaine.

31 Mai 2008 , Rédigé par APPA Publié dans #A ne pas rater.



Bonjour, 
 
La 2ème édition de la Semaine de la Gastronomie Africaine aura lieu du 1er au 6 juin 2008 dans différents restaurants parisiens. Un événement culinaire unique et original à ne pas manquer !
 
Organisée par STORM COMMUNICATION, association dont l'objectif est de promouvoir les différentes cultures via l'organisation d'évènements, la Semaine de la Gastronomie Africaine valorise le patrimoine culinaire africain et caribéen au cours d'une semaine itinérante de découvertes gustatives. 
 
Cet événement permettra au grand public de découvrir ou redécouvrir la richesse de la gastronomie africaine, les meilleurs restaurants africains que l'on peut trouver sur Paris et de dynamiser un secteur à fort potentiel. 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Partez à la découverte des gastronomies africaines et caribéennes grâce à une semaine épicurienne du 1er au 6 Juin 2008 

En 2000, 75 % de la population française a déjà mangé des produits alimentaires ethniques. Les clients sont curieux et s'ouvrent davantage aux cuisines venues d'ailleurs. Désireux de mettre une pointe d’exotisme dans leur assiette, ils ont de plus en plus envie de découvrir des nouvelles saveurs ou de retrouver des goûts découverts au hasard d’un voyage au soleil… Les cuisines ethniques sont en plein essor  en France et en Europe, elles génèrent un chiffre d’affaires estimé à 7 milliards € et affichent une croissance annuelle de près de 20%. (source : étude TABUNA) 

Cette semaine de découverte gastronomique répond aux attentes des consommateurs.

Après le succès de la première édition, AFRICAN FOODING plus connus sous le nom la Semaine de la Gastronomie Africaine revient du 1er au 6 Juin 2008 et vous propose de faire le tour de l’Afrique en 5 jours grâce à un simple tour de tables !

Placée sous le signe de la « Découverte », ce voyage culinaire permet d’explorer la diversité des saveurs des cuisines afro-caribéennes. Elle met en lumière la richesse du patrimoine culinaire africain mais aussi les meilleures tables que l’on peut trouver sur Paris.

La promotion de l’authenticité :

En route vers de nouvelles sensations gustatives

Des restaurants entre tradition et modernité

1. Délice Créole, 27 rue d’Enghien – 75010 – spécialités créoles

2. Le Petit Dakar, 5 rue Elzévir – 75003 – spécialités sénégalaises

3. Le Chari, 18 rue du Vertbois – 75003 – spécialités sahéliennes

4. Le Jardin de Balen, 1 rue de Capri – 75012 – spécialités camerounaises

5. Le Jokko, 6 rue Elzévir – 75003 – galerie bar sénégalais

Un programme riche :

 chaque jour réservera son lot de surprises : brunch, afterwork… Parce que la Semaine de la Gastronomie Africaine nourrit les corps mais aussi les esprits, des animations culturelles quotidiennes « ambianceront » vos soirées. Vous pourrez manger aux rythmes du zouk, du soukkous ou du ndombolo, mais aussi découvrir des artistes africains de talent et visiter une exposition.  : afin de séduire un public de gourmets de plus en plus exigeants, les restaurants participant à l’évènement ont été sélectionnés sur les critères suivants : la thématique culturelle proposée, la cuisine créative, une atmosphère dépaysante, l’accueil et la qualité du service, le respect des normes sanitaires, la facilité d’accès de l’établissement. Savoir recevoir et partager est un élément ancrée dans la culture afro-caribéenne et ces restaurants triés sur le volet en sont la parfaite illustration. Les restaurants participant :  : que mange-t-on au Cameroun, au Sénégal, au Tchad ou dans les Iles ? Du dimanche au vendredi, voguez de pays en pays et régalez vous des spécialités locales, du Poulet DG du Cameroun, au Maffé du Sénégal en passant par un Carry de poisson ou des Aubergines à la crème de coco des Iles… Chaque plat a un goût unique qui enchantera vos papilles.  : Aujourd’hui les cuisines chinoise ou japonaise sont entrées dans les mœurs. Nombreuses sont les personnes qui se préparent des nems ou du canard laqué. Pourquoi demain ne se cuisineraient-elles pas des accras ou du poulet yassa ? La Semaine de la Gastronomie Africaine s’inscrit dans une démarche qui vise à démocratiser la cuisine afro-caribéenne.


L'Afrique a offert au monde ses épices, parfums de voyages envoûtants. Marquées par de multiples influences, les cuisines afro-caribéennes ont connu différentes évolutions mais restent cependant attachées à la tradition. AFRICAN FOODING, La Semaine de la Gastronomie Africaine valorise cet art culinaire séculaire transmis de façon orale.

Contact Presse :

 

STORM COMMUNICATION

Marie-Pierre ANAMBA

06 12 55 32 74

mp_anamba@hotmail.com

   
Si vous avez besoin de renseignements complémentaires, n'hésitez pas à contacter :
 
 
Marie-Pierre ANAMBA (Organisatrice)
06 12 55 32 74

 

Lire la suite

Coordination des Associations des Sénégalais de l'Extérieur (CASE).

31 Mai 2008 , Rédigé par APPA Publié dans #ONG-Associations.

PROJET D’APPEL POUR UNE COORDINATION DES ASSOCIATIONS DES SENEGALAIS DE L’EXTERIEUR (CA.S.E.)

 

 

Après une concertation publique le 10 mai 2008, nous Responsables d’Associations, Entrepreneurs et citoyens souhaitons mettre en place le 21 juin 2008, un Comité d’initiative de la Coordination des Associations des Sénégalais de l’Extérieur dont le sigle est la C.A.S.E.

 

En effet, officiellement et légalement reconnues mais insuffisamment intégrées en fait dans les sphères de la vie démocratique et économique, sociale et culturelle, les Associations de ressortissants africains et sénégalais en particulier souffrent, pour la plupart d’un manque d’efficacité dans la réalisation de leurs actions, malgré la générosité de leurs idées.

 

Afin de résorber ce gap aux conséquences dévastatrices pour tous, il devient urgent de trouver des axes d’intervention collective à la fois visibles,  et viables pour une prise en compte de nos intérêts de résidents. De ce fait, s’organiser en agrégeant les points forts de tous dans la réflexion et dans l’action pour une méga entité qui respecterait l’identité de chaque organisation tout en donnant aux citoyens qui ne se retrouvent nulle part la place qui leur revient de droit, devient une exigence incontournable. C’est pourquoi, venant d’horizons divers, et de convictions philosophiques et religieuses différentes, nous avons pris l’initiative de nous adresser à tous les Sénégalais pour que nous précisions nos priorités à l’extérieur, en lien avec les réalités de notre pays.

 

Nous n’avons rien à imposer, même si la réussite de cette mission exaltante dépendra de notre capacité à être au plus près de nos doléances à définir clairement et auxquelles des solutions durables devraient être apportées auprès de qui de droit, ici et là-bas. C’est ce qui donne un sens à ce Comité d’initiative qui n’a été décrété par aucune autorité étatique ou partisane, sinon par notre volonté à travers nos vécus quotidiens et dont la mission est de faire partager avec nos compatriotes et des soutien stratégiques d’ici et de là-bas, des projets crédibles, productifs et fédérateurs, sans leadershipisme grégaire. En ce sens, la C.A.S.E à construire aura pour objectif d’intégrer nos préoccupations et interrogations majeures pour :

 

Une journée des Sénégalais de l’Extérieur ; Un salon de l’Emploi, de l’Entreprenariat et de l’Artisanat ; Une journée des projets de Développement ; Une semaine culturelle et sportive ; Un bal des Sénégalais de l’Extérieur ; Une journée de la solidarité africaine.

 

Isolés les uns des autres, aucun, aucun de ces objectifs n’est à portée de main. Unis, nous pourrions faire plus. C’est pourquoi, au nom de nos intérêts propres, participons à approfondir le contenu et clarifier encore plus nos objectifs à travers la C.A.S.E. Pour ce faire, nous proposons la mise sur pied de sept Commissions provisoires (Ethique et Bonne gouvernance, Finances et Administration, Projets et Expertise, Culture et Loisirs, Solidarité africaine et internationale, Organisation et Communication). D’ores et déjà, des femmes et des hommes aux qualités avérées et reconnues n’ont rien attendu ni rien demandé pour s’impliquer. C’est pourquoi, nous appelons  les Associations, nos compatriotes et les amis du Sénégal, qu’ils soient de Paris ou de Province à s’approprier ce projet en le consolidant et en le renforçant.

 

Ensemble, participons à gagner le pari d’un Sénégal en marche dans une Afrique debout et conquérante.

 

Sékou DIABATE

Initiateur et coordonnateur de la C.A.S.E

Tél. : 06 13 91 24 14

E-mail : la_case@yahoo.fr

Lire la suite

Tchad : Procès verbaux d'audition du député Ngarléjy Yorongar.

31 Mai 2008 , Rédigé par APPA Publié dans #Opinions

Sur le site www.yorongar.com, vous trouverez l'intégralité de la lettre de protestation qu'adresse M. Yorongar au Révérend Pasteur Bako Ngarndeye, chef de mission de la commission et les trois procès-verbaux.

Les trois procès verbaux d'audition du Député Ngarlejy Yorongar
 
«Au regard de leur comportement exécrable, Maîtres Eric Plouvier et Olivier Foks représentants de l’Union Européenne croient-ils que les membres de la mission d'enquetes sur les vitimes d'Idriss Déby du 3 février et moi-même sommes sortis tout droit de la forêt équatoriale française sans mettre pied à l’école ? Ont-ils reçu mission de faire en sorte que mon témoignage soit discrédité au profit de celui de Lol Mahamat Choua ? Ou bien ont-ils mission de tout mettre en œuvre pour m’empêcher de révéler certaines choses que j’ai entendues, vues et vécues ? Ou encore de citer les noms de certaines personnalités impliquées dans mon enlèvement etc.?



Le Député Ngarlejy YORONGAR,
Auteur du livre: Tchad, le procès d'Idriss Déby, témoignage à charge, Editions L'Harmattan, 2003.
Coordinateur Exécutif Fédéral de FAR/PARTI FEDERATION; BP 4197 N'Djaména et Président de la Fondation pour le Respect des Lois et Libertés (FORELLI) BP 137 N'Djaména (République du Tchad); Tél. (+235) 629 49 71; (+235) 626 49 71; Mail: yorongarn@yahoo.fr; Website: www.yorongar.com.
Lire la suite

TICAD IV sets framework for a "century of African growth".

30 Mai 2008 , Rédigé par APPA Publié dans #Organisations internationales.

 

 

PRESS RELEASE

 

Fourth Tokyo International Conference on African Development (TICAD IV)

sets framework for a “century of African growth”

 

Yokohama, Japan, 30 May 2008—Representatives from 51 African countries, including 40 Heads of State and Government, joined Prime Minister Yasuo Fukuda of Japan, in creating a blueprint for a “century of African growth” at the Fourth Tokyo International Conference on African Development (TICAD IV), the three-day summit-level event in Yokohama, Japan, that concludes today.

Prime Minister Fukuda said in his opening address that, “In the future, Africa will become a powerful engine driving the growth of the world.” He announced a package of initiatives for African development, including doubling Japan’s Official development assistance (ODA) over the next five years to boost progress towards achieving the Millennium Development Goals (MDGs) by 2015.

“The most important thing is the development of infrastructure in order to boost the momentum for African growth,” said Prime Minister Fukuda, adding, “the experiences of Japan and other Asian countries tell us that improvements in transportation infrastructure play a critical role in attracting private investment.” He also pledged that Japan will offer up to US$4 billion of ODA loans to assist Africa countries in developing such sectors as infrastructure and agriculture and to extend financial support of US$2.5 billion, including the establishment of the Japan Bank for International Cooperation (JBIC) Facility for African Investment.

The conference adopted the “Yokohama Declaration”, outlining principles for advancing African development among TICAD stakeholders, as well as the “Yokohama Action Plan” and the “Yokohama Follow-up Mechanism”, laying out a road map for action-oriented initiatives with measurable targets. The latter two documents were hailed as eminently innovative.

With the theme of ‘Towards a vibrant Africa: continent of hope and opportunity’, TICAD IV priorities include:  1) boosting economic growth; 2) ensuring Human Security, including the achievement of the MDGs, consolidation of peace and democratization; and 3) addressing environmental issues and climate change.

“The theme of the Conference very much captures the impressive achievements of many African countries,” said UNDP Administrator Kemal Dervis. “In terms of overall economic progress, average annual economic growth in sub-Saharan Africa has been above five per cent since 2004, reaching 6 per cent in 2007- one percentage point higher than the world average.”

United Nations Deputy Secretary-General Asha-Rose Migiro stated that “with a concerted drive by African governments and their development partners, we can accomplish these goals for a better world.”  To lessen the impact of rising global food prices, she called for intensified support by the international community and African governments for agricultural sectors across the continent and urged quick action to implement the recommendations of the Yokohama Declaration and the MDG Africa Steering Group.

World Bank President Robert B. Zoellick said, “The World Bank Group’s goal for Africa is straight-forward:  over the next 15 years or so, during this generation, your leadership generation, I believe Africa can become a new pole of global growth, just as we’ve seen over the past years that China, India, and others have become complementary poles of growth to the developed countries.”

President Jaykaya Kikwete of Tanzania, who is also President of the African Union, expressed hope that through the TICAD process, Japan would do more to encourage private sector investment in Africa. He also noted that Africa bears more than its fair share of the consequences while contributing the least to global warming. “We salute the Japanese leadership in attaining a broad global consensus on a practical mechanism to follow-up on the Kyoto Protocol and applaud the creation by Japan of the US$10 billion Climate Change Fund,” added President Kikwete. He asked that Japan set aside a fixed percentage of the Fund specifically for Africa.

Prime Minister Fukuda emphasized the twin principles of African ownership of its development and partnership with the international community for development that have guided the TICAD process since its inception at TICAD I in 1993. Japan will target a “significant portion” of a new US$100 million global emergency food assistance package for Africa to help cushion the impact of surging food prices, said the Prime Minister, and spur an African “green revolution” by helping double the current annual rice output of 14 million tons over the next ten years.

Japan will contribute US$ 560 million in the coming years to the Global Fund to fight AIDS, Tuberculosis and Malaria, about 60 percent of which will go to Africa, and also train 100,000 people as health workers over the coming five years to respond to critical shortages in that area.

TICAD IV was attended by over 3,000 participants, including 74 executive heads and representatives from international and regional organizations, private sector and civil society organizations, and notable individuals, who contributed greatly to the discussions. Also participating in the conference were high-level representatives including ministerial-level participants from 34 partner countries, including the G-8 and other industrialized nations as well as Asian countries.

Japan will feed the results of TICAD IV into the G-8 Hokkaido Toyako Summit scheduled to be held from 7 to 9 July, 2008, chaired by the Japanese Prime Minister, to bring African priorities to this meeting of world economic powers.

At TICAD IV, Japan awarded for the first time the inaugural Hideyo Noguchi Africa Prizes to Brian Greenwood for Medical Research and Miriam K. Were for Medical Services. The laureates of each category were awarded an honorarium of 100 million yen (approximately US$ 1 million). The prize was established in 2006 in memory of Dr. Hideyo Noguchi, a famous Japanese researcher who died some eighty years ago in Ghana, where he lived and carried out research on yellow fever. 

Launched in Tokyo in 1993, the TICAD process initiated a high-level policy dialogue between African leaders and development partners. The process continued with TICAD II, held in 1998, and TICAD III in 2003, and has evolved into a major global framework to facilitate initiatives for African development.

The TICAD press kit is available at: www.ticad.net

 

                 

 







For further information please contact:

 

In New York: Nicholas Gouede, email: nicholas.gouede@undp.org; Tel: +1 (212) -906-5954; mobile: + 1 (917) 373 5030; mobile in Yokohama: (+81) 80 2610 6316; or Richard Leonard, email: richard.leonard@undp.org; Tel: +1 (212) 906 5947.

 

In Tokyo: Toshiya Nishigori, email: toshiya.nishigori@undp.org; Tel: +1 81-3-5467-4751; mobile: 81 90 7200 3295.

Lire la suite

France24/Le Talk de Paris : Posez votre question à Laurent Gbagbo.

30 Mai 2008 , Rédigé par APPA Publié dans #A ne pas rater.


Bonjour,

 

Cette semaine dans « Le Talk de Paris », Ulysse Gosset reçoit Laurent GBAGBO, le Président de la Côte d’Ivoire.

 

Posez-lui vos questions sur la situation en Côte d’Ivoire, les enjeux de l’élection présidentielle annoncée pour le 30 novembre 2008, la situation économique, les accords de Marcoussis et la réconciliation ivoirienne et les relations entre la France et l’Afrique. 

 

Tous les vendredis à 18h10 GMT (19h10 heure de Paris), « Le Talk de Paris » permet à une personnalité de stature internationale de s'exprimer sur les grandes questions internationales.

 

Enregistrez dès maintenant vos questions vidéos et postez-les dans le groupe « The Talk of Paris » sur Dailymotion, notre site partenaire, à cette adresse : http://www.dailymotion.com/group/22180 

(voir instructions ci-dessous)

 

Plusieurs questions d’internautes seront diffusées durant l’émission.

Date limite de dépôt des questions : 3 juin 2008, 12:00pm GMT

 

Nous restons à votre disposition pour toute information complémentaire.

 

Cordialement,

 

 

L’équipe du Talk de Paris.


Lire la suite

The Talk of Paris/France 24 : Ask your question to Laurent Gbagbo.

30 Mai 2008 , Rédigé par APPA Publié dans #A ne pas rater.

 

 

Hello!

 

 

This week on “The Talk of Paris”, Ulysse Gosset’s guest is the President of Ivory Coast , Laurent GBAGBO.

 

Ulysse Gosset is giving you the chance to interview him!

 

Ask your questions on the long-awaited presidential elections, the 2002 Civil War, the role of the United Nations, the peace process, the relations with France and Europe .

 

Every Friday at 6:10 PM GMT (7:10 PM Paris time), "The Talk of Paris" invites world leaders and opinion makers to discuss the international situation.

 

Thanks to a partnership with Dailymotion.com, Web users can upload their video questions in “The Talk of Paris” group on Dailymotion.com @ http://www.dailymotion.com/group/22180   

(please see the instructions below)

 

Several questions will be aired during the show.

Please send your video questions before June 3rd 2008 @ 12:00pm GMT

 

For more information, we remain entirely at your disposal.

 

Best regards and see you on FRANCE 24!

 

The Talk of Paris team.

Lire la suite

Les Eglises se félicitent de l'accord sur les armes à sous-munitions.

30 Mai 2008 , Rédigé par APPA Publié dans #ONG-Associations.

Conseil oecuménique des Eglises - Communiqué
Contact: + 41 22 791 6153 +41 79 507 6363 media@wcc-coe. org


Pour diffusion immédiate - 29/05/2008 15:54:58

LES EGLISES SE FÉLICITENT DE L'ACCORD SUR LES ARMES À SOUS-MUNITIONS ET ESPÈRENT QUE D'AUTRES ÉTATS L'ADOPTERONT


Le pasteur Samuel Kobia, Secrétaire général du Conseil oecuménique des Eglises (COE), a déclaré aujourd'hui en commentant l'accord qui vient d'être adopté: "Les Eglises du monde entier se sentent vivement encouragées" par l'accord multilatéral sur les armes à sous-munitions conclu mercredi à Dublin, et leur attente se tourne désormais vers "les pays puissants qui n'ont pas participé à ces négociations" .

Texte complet (en anglais) de la déclaration du Secrétaire général du COE :
http://www.oikoumen e.org/?id= 5905&L=3

Déclaration du Comité central du COE sur les armes à sous-munitions :
http://www.oikoumen e.org/?id= 5616&L=3


Informations complémentaires: Juan Michel,+41 22 791 6153 +41 79 507 6363 media@wcc-coe. org

 


Le Conseil œcuménique des Eglises s'attache à promouvoir l'unité des chrétiens dans la foi, le témoignage et le service, en vue d'un monde de justice et de paix. Communauté œcuménique d'Eglises fondée en 1948, le COE réunit aujourd'hui 349 Eglises protestantes, orthodoxes, anglicanes et autres, représentant plus de 560 millions de chrétiens; il travaille en coopération avec l'Eglise catholique romaine. Son secrétaire général est le Pasteur Dr Samuel Kobia, de l'Eglise Méthodiste du Kenya. Siège: Genève, Suisse.
Lire la suite

Fabienne Hejoaka/Burkina Faso : Regards croisés sur la petite enfance.

30 Mai 2008 , Rédigé par APPA Publié dans #A ne pas rater.

REGARDS CROISÉS SUR LA PETITE ENFANCE*
dirigé par Doris Bonnet, anthropologue IRD, Centre d'études
africaines, EHESS et
 Catherine Rollet, historienne, démographe, Université de
Versailles Saint-Quentin-en Yvelines

96 Bd Raspail
9 heures 30  à 11 heures 30
CENTRE D'ÉTUDES AFRICAINES
(au fond de la cour et du porche, à gauche, au 2ème étage)



vendredi 6 juin 2008


Fabienne HEJOAKA, doctorante en anthropologie à l'EHESS et doctorante associée à l'IRD (UMR 145 "VIH et maladie associée)

 "L'anthropologue face à l'enfant : réflexions à partir d'une étude réalisée auprès d'enfants infectés par le VIH/SIDA au Burkina Faso".


Prochain séminaire :

20 juin 2008 : Charlotte Schmidt, docteure en anthropologie :  L'enfant bouddha : un autre modèle de l'enfance ?


site du CEAf  http://ceaf.ehess.fr/


 -- 
Elisabeth Dubois / Secrétariat du Centre d'Etudes Africaines
Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales
96, Boulevard Raspail 75006 - Paris - France
Tél : 01 53 63 56 50
Mèl : stceaf@ehess.fr
fax : 01 53 63 56 48
Lire la suite

A.R.M.A.D.A : KARAM déwo !

30 Mai 2008 , Rédigé par APPA Publié dans #Opinions

A.R.M.A.D.A             

Agir pour les Réparations Maintenant  pour les Africains et Descendants d'Africains

                                                assoc.armada@yahoo.fr

Karam : déwo !

Le Délégué Interministériel à l’Egalité des chances

des Français d'Outre-Mer doit être destitué !

Patrick KARAM est sous le feu de l'actualité. Ancien président et créateur du Collectif DOM, association dont l'objet était entre autres : 1) la défense du principe de continuité territoriale entre la France et les Dom Tom  2) la défense des droits des Originaires d’Outre Mer, dont les Congés Bonifiés.

Or, Patrick Karam a reçu une lettre de mission spécifique du Premier ministre Fillon, consistant à conduire la casse des Congés Bonifiés sous-couvert de mise en place de chèques vacances…  Cet individu se retrouve donc juge et partie sur un dossier très sensible lié à l’égalité des droits entre français de métropole et français d’Outre Mer.

Il est en outre accusé sans démenti à ce jour :  1) d’accommodements réglementaires acrobatiques dans la gestion de son association, par son successeur direct au Collectif Dom, l'écrivain, philosophe et historien Claude RIBBE.  2) d'activités de fichage des gens de l'Outre-Mer par l'intermédiaire de « cellules barbouzes » qu'il aurait ressuscitées. 3) d'alimentation du « gangstérisme administratif » décrit dans le dossier comparatif exemplaire (857/ANDPDA/SEC/ Etudes du 27/12/2007) transmis par Michel REMY, président de l’ANDPDA [1], par l’instauration d’une discrimination dans sa proposition de réforme administrative qui ne ciblerait que les seuls originaires d'Outre-Mer, pour leurs soi-disant « avantages » ; cette réforme ne concernerait pas les fonctionnaires « métropolitains » installés dans les Dom Tom. 4) d'instrumentalisation politique de l'histoire des Dom pour essayer de désamorcer tout processus d’élimination  des discriminations actuelles, directement rattachées au passé esclavagiste négrier de ces îles et départements 5) d'instrumentalisation de certaines cellules syndicales consentantes afin de susciter des troubles artificiels comme lors du dernier séjour du Ministre de l’Outre Mer, Yves JEGO, en Guadeloupe.

Les accusations portées sont suffisamment graves et préoccupantes : des troubles à l’ordre public pourraient éclater, qui seraient éventuellement téléguidés par la délégation d’Outre Mer, véritable « Cabinet Noir » comme le dit justement Claude Ribbe…La représentation nationale a été informée de ces agissements inadmissibles.

 

A présent le gouvernement doit : 1) destituer immédiatement Patrick Karam  2) supprimer définitivement la Délégation à l’Outre Mer et reconnaître comme seul centre de décision le ministre de l’Outre Mer et son cabinet.  3) nommer une commission d'enquête parlementaire sur le rôle et les actions de la Délégation à l’Outre Mer,  qui complètera les informations issues de l’audit  sur l’association « Collectif Dom ». 4) communiquer  publiquement les résultats de la commission d’enquête

 

ARMADA insiste : aucune réforme ne pourra se faire, si n’est pas d’abord diligenté le rattrapage des déséquilibres de dotations, nationales et européennes, relatif à l'exercice de la continuité territoriale (Corse, DOM-TOM, RUP...) ; un audit de l'affectation des millions de l'UE déjà encaissés par les Conseils régionaux d’Outre Mer est également indispensable ; nous demandons une concertation véritable à partir des propositions syndicales et associatives, la principale étant l’instauration du guichet unique.

Pour ARMADA, le morcellement, l'émiettement, la satellisation des responsabilités dans l’exercice du droit aux Congés Bonifiés est l'une des premières causes des discriminations graves subies par les originaires d’Outre Mer vivant en métropole dans les différents secteurs de la fonction publique,  le secteur de la Santé battant tous les records d’injustice !

Il faut ramener la gestion de ce dossier à la responsabilité unique de son ministre de tutelle et non à celle de vice-consuls qui n'auraient de réalité à présenter en justification de leur sinécure, que le ronflant des effets d'annonce.

Concernant la commémoration de l’abolition de l’esclavage, la plaisanterie boutiquière du 23 mai pour la satisfaction particulière d’un illuminé, fût-il généticien [2] ne doit pas se reproduire : la communauté l’a signifié le 23 mai 2008 à St Denis en désertant massivement cette initiative de division…

La commémoration nationale du 10 mai, instituée sur proposition du Comité de la Mémoire de l’Esclavage et officialisée par décret du président Chirac en 2006 doit désormais faire l’objet d’un engagement sérieux du gouvernement au nom de la République  : c’est le souhait majoritaire de toute la communauté. Les 80000 personnes présentes le 10 mai 2008 de République à Bastille sauront se mobiliser afin de le faire respecter !

Karam : déwo !

  Paris le 29/05/08

 

 

[1] ANDPDA = Association Nationale de Défense de la Parité des Administrés

 

[2] Délégué Interministériel à l’Egalité des chances des Français d’Outre-Mer vivant en métropole : Intitulé exact  censé couvrir précisément les « bénéficiaires » des festivités « sapin de Noël » du 23 Mai. La précision est meurtrière, débordante de discrimination clientéliste.

Lire la suite

En route vers un safari culinaire.

30 Mai 2008 , Rédigé par APPA

COMUNIQUE DE PRESSE

 

 Paris le 30 mai 2008

  

Face au succès que rencontre le Safari Culinaire :

Saveurs Marocaines, Saveurs Créoles, Saveurs brésiliennes, Saveurs africaines, les restaurateurs de la plateforme «En Route vers un Safari Culinaire » vous invitent à poursuivre cette grande opération de découverte  tout le long du mois de juin.  

 

Dès le décollage enivrez par des saveurs d’ailleurs, vous dégusterez des mets aux mille et une couleurs. Des escales épicuriennes sont prévues ici et là aux grés de vos pérégrinations : dans les iles, les oasis du maghreb, les grandes réserves africaines et le Brésil ou sa biodiversité n’aura plus aucun secret pour vous.

 

Venez vous initier aux grandes traditions d’hospitalité de ces contrées lointaines ou en immersion totale vous découvrirez un art culinaire pluriel.  

 

Pour tous contacts :

Jy le Roy

au 06 62 59 76 41

contact@delicatessedafrique.com

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>