Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Opinion Africaine

International Rivers Wins Prestigious MacArthur Foundation Award

28 Février 2013 , Rédigé par APPA Publié dans #ONG-Associations.

              

 

FOR IMMEDIATE RELEASE

Thursday, February 28, 2013

Media Contacts:
Jason Rainey, Executive Director, +44 7583 493 072, jrainey@internationalrivers.org (in London)
Aviva Imhof, Campaigns Director, +1 510 717 4745, aviva@internationalrivers.org (in California)

International Rivers Wins Prestigious MacArthur Foundation Award

Organization Recognized for its Extraordinary Creativity and Effectiveness

Berkeley, USA: International Rivers is one of only 13 nonprofit organizations around the world to win this year’sMacArthur Award for Creative and Effective Institutions. The award, which was announced today, recognizes exceptional grantees who have demonstrated creativity and impact. The John D. and Catherine T. MacArthur Foundation sees this sizable one-time grant as an investment in International Rivers' long-term effectiveness.   

In Asia, Africa and Latin America, International Rivers works to protect rivers and human rights threatened by some of the world’s most destructive dam projects. At the same time, the organization promotes sustainable alternatives to meet people's energy and water needs. International Rivers also works to address the underlying drivers of big dams. Applying science, rigorous policy analysis and strategic advocacy, the organization assists partners across the globe in defending rivers and community rights and works to strengthen the social and environmental policies of institutions involved in funding and building dams. 

"If we think of forests as the lungs of the planet, then rivers most surely are the arteries of the planet. They nourish ecosystems and communities. Yet these arteries are being clogged by destructive big dams. International Rivers has worked for over 25 years to support communities fighting these misguided projects and to propose better alternatives for meeting energy and water needs. We are thrilled to receive the prestigious MacArthur Award, which will help us build the global movement for rivers and rights, strengthen our regional offices, and ultimately advance a just and sustainable approach to development," said Jason Rainey, Executive Director of International Rivers.

"From New York to New Delhi, these extraordinary organizations are making a real difference in the lives of people and communities," said MacArthur President Robert Gallucci. "MacArthur recognizes their importance and impact, and we hope our investment will help ensure that they continue to thrive and to increase their reach in the future."

International Rivers will use its $750,000 MacArthur Award for Creative and Effective Institutions to build its reserves, strengthen regional offices in Asia, Africa and South America, and expand global awareness and support for the movement for healthy rivers and human rights.

According to the MacArthur Foundation, the Award is not only recognition for past leadership and success, but also an investment in the future. For these Awards, the Foundation does not seek or accept nominations. To qualify, organizations must demonstrate exceptional creativity and effectiveness; have reached a critical or strategic point in their development; show strong leadership and stable financial management; have previously received MacArthur support; and engage in work central to one of MacArthur’s core programs.

More information on why MacArthur selected International Rivers and an overview video:

MacArthur Foundation
International Rivers

--30--

 


 

International Rivers is an environmental and human rights organization with staff in five continents. For over two decades, we have been at the heart of the global struggle to protect rivers and the rights of communities that depend on them.

2150 Allston Way, Suite 300, Berkeley, CA 94704, USA
+1 510 848 1155 | 
internationalrivers.org
facebook.com/InternationalRivers | twitter.com/IntlRivers | flickr.com/photos/internationalrivers
youtube.com/internationalrivers | pinterest.com/IntlRivers
Lire la suite

Journée internationale de la femme : cocktail de l'association Intégration Juridique et Economique

28 Février 2013 , Rédigé par APPA Publié dans #ONG-Associations.

bonjour, 
  
L’équipe de l’association IJE (Intégration Juridique et Economique) vous invite au cocktail
qu’elle organise à l’occasion de la journée internationale de la femme.
Cet évènement  se tiendra dans les nouveaux locaux de l’association situés à quelques mètres de la Porte d’Ivry,
le 8 mars prochain, de 17h à 21h.
Ce cocktail sera pour vous l’occasion de rencontrer des femmes d’origines diverses, d’écouter leurs témoignages, de rencontrer nos
partenaires, nos bénévoles et de célébrer la journée de la femme.
 
Au plaisir de vous y retrouver,
 
Très cordialement
  
Cécile DIMOUAMOUA
Présidente - Fondatrice
Association Intégration Juridique et Economique
tél : +33 6 63 45 14 05
Lire la suite

Afrique, djihadisme, enjeux sécuritaires et développement. Quelles stratégies et coopérations face à la menace djihadiste ?

28 Février 2013 , Rédigé par APPA Publié dans #A ne pas rater.

Bonjour,

Nous avons le plaisir de vous inviter à participer à la rencontre  "Afrique, djihadisme, enjeux sécuritaires et développement. Quelles stratégies et coopérations face à la menace djihadiste ?", organisée à Paris le samedi 23 mars 2013 par l’IREA-Maison de l’Afrique et les Editions l'Harmattan avec le soutien de la diaspora malienne.

Cette rencontre réunira une centaine de représentants des milieux académiques, des organisations non-gouvernementales et internationales, des médias ainsi que des responsables politiques.

Le nombre des places disponibles étant limité, prière de confirmer votre participation rapidement en envoyant un courriel à : secretariat@irea-institut.org ou en téléphonant au +33 9-54-56-16-37.  

Cordialement,

 -- IREA-La Maison de l'Afrique 7, rue des Carmes 75005 Paris www.irea-institut.org 
Lire la suite

Côte d’ivoire : La loi des vainqueurs. La situation des droits humains deux ans après la crise postélectorale

27 Février 2013 , Rédigé par APPA Publié dans #ONG-Associations.

Si vous ne voyez pas ce message cliquez ici


 

Présentation du rapport Côte d’Ivoire 

« La loi des vainqueurs.

La situation des droits humains deux ans après la crise postélectorale » 

 


Amnesty International France 

72 bd de la Villette, 19ième Paris (M° Colonel Fabien ou Belleville, ligne 2 et 11)

En présence de Salvatore Saguès, chercheur sur l’Afrique de l’Ouest à Amnesty International,

et de Stephan Oberreit, directeur d’Amnesty International France

 

Le rapport « Côte d’ivoire : La loi des vainqueurs. La situation des droits humains deux ans après la crise postélectorale » présente en détail les graves violations des droits humains commises par l’armée nationale et la police militaire, notamment les exécutions extrajudiciaires, les arrestations pour des motifs politiques, les actes de torture et les détentions au secret, dont sont victimes les partisans déclarés ou présumés de l’ancien président Laurent Gbabgo.

 

Ce document met en lumière le fait que les autorités, sous prétexte de garantir la sécurité et de lutter contre les auteurs d’attaques armées, agissent en dehors des principes du droit, en vue de se venger en toute impunité des violences post-électorales qui ont éclaté il y a deux ans, fragilisant ainsi le processus de réconciliation mis en place en juillet 2011.

 

Dans ce rapport figurent des témoignages de personnes prises pour cibles, notamment d’un homme qui a été emmené sous la menace d’une arme à feu dans la forêt, où un prisonnier a été abattu sous ses yeux, tandis que d’autres étaient torturés à coups de décharges électriques pour leur arracher des « aveux ». Par ailleurs, le rapport décrit de manière détaillée l’attaque et la destruction le 20 juillet 2012 d’un camp près de Duékoué accueillant des personnes déplacées, agissements qui sont le fait des Dozos (chasseurs traditionnels), de la population locale et de certains éléments de l’armée.

 

Gaëtan Mootoo, chercheur sur l’Afrique de l’Ouest à Amnesty International, se rendra en Côte d’Ivoire du 20 février au 2 mars prochain. Il présentera le rapport lors d’une conférence de presse qui aura lieu à 10h à la maison de la presse, à Abidjan, mercredi 27 février.

 

 

Amnesty International France

Créée en 1961, Amnesty International est un mouvement mondial et indépendant plus de 3 millions de personnes qui œuvrent pour le respect, la défense et la promotion de tous les droits inscrits dans la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948. Amnesty International a reçu le Prix Nobel de la paix en 1977. Amnesty International France (AIF) a été créée en 1971. Son financement repose sur la générosité du public (plus de 180 000 donateurs), sur les ventes de produits de soutien et les cotisations de ses membres (plus de 18 000). AIF est agréée par le Comité de la charte du don en confiance.

www.amnesty.fr - www.amnesty.fr/RSS/Communiques - @amnestypresse

Lire la suite

Cameroun/ELECAM : Interpellation du Secrétaire Général et du Président de l'UPC

26 Février 2013 , Rédigé par APPA Publié dans #Opinions

Madame Monsieur,
 
 
L'Union des Populations du Cameroun (UPC) a organisé ce jour, mardi 26 février 2013, au lieu dit Rond-Point Deido, une manifestation pour réclamer la déchéance de Election Cameroon (ELECAM). La manifestation a été déclarée conformément à la Loi de la République auprès du Sous-préfet de Douala 1er conformément à la Loi 90/055 du 19 décembre 1990; et la Mairie de Douala 1er en a été informée.
 C'est donc avec sérénité que les militants et sympathisants de l'UPC auxquels se sont joints d’autres  partis et associations se sont rendus au Rond-point Deido pour s'exprimer démocratiquement et pacifiquement. Après 45 minutes de manifestation, le Commandant de la Brigade de gendarmerie de Deido, accompagné de ses éléments ont arraché les messages que brandissaient les manifestants, ensuite, les camarades Albert MOUTOUDOU, Secrétaire Général de l'UPC et Alexis NDEMA SAME président de l'UPC ont été conduits à la Brigade Territoriale de Bonanjo où ils ont été entendus au Bureau Spécial des Recherches et des Enquêtes criminelles par les Lieutenants MBANG ETO JP et MOUSSINGA Stéphane. Après cette audition, le Lieutenant colonel  ZE a signé une garde à vue de 48 heures renouvelable pour motifs de "trouble à l'ordre public et organisation d'une manifestation illégale".
 L'UPC dénonce fermement cet arbitraire qui est une violation de la Loi et des textes internationaux ratifiés par le Cameroun.
 L'UPC constate pour le regretter que seuls ceux qui appellent les Kamerunais à aller cautionner la mascarade électorale ont le droit de s'exprimer, ce qui est contraire à la pratique démocratique.
 L'UPC demande la libération immédiate et inconditionnelle des camarades Albert MOUTOUDOU et Alexis NDEMA SAME.
 L'UPC prend le peuple kamerunais à témoin devant ce déni de droit, un de plus, qui n'honore pas notre pays.
http://www.upc-cameroun.org 
 
"UN AUTRE KAMERUN EST POSSIBLE, D'AUTRES CHOIX SONT NECESSAIRES"
 
Douala, le 26 février 2013
 
Pour le Secrétariat du Comité Directeur
 
 
 
        Louis-Marie MANG                                     Hilaire NGOUALEU HAM EKOUE
Vice président chargé de l’Organisation          Secrétaire National à la Presse et Communication
Lire la suite

Gabon/France : Trophée des champions (rencontre de presse).

25 Février 2013 , Rédigé par APPA Publié dans #ONG-Associations.

Madame, Monsieur,
Nous avons l'heureux plaisir de vous informer qu'une rencontre avec la presse africaine est organisée  demain mardi à 11 heures au siège de la Ligue de Football Professionnel 
6 rue Léo Delibes 
75016 Paris.
Métro: Boissière.
Cette rencontre avec la presse sera consacrée à l'organisation du Trophée des Champions 2013 qui aura lieu à Libreville au Gabon le 3 août 2013.
Le Trophée des Champions est une rencontre officielle du Football Français qui oppose le vainqueur du Championnat de France au vainqueur de" la Coupe de France. C'est la rencontre qui ouvre chaque année la saison du football.
L'année dernière, elle s'était déroulée à New York au Etats Unis.
C'est la toute première fois que cette rencontre va se dérouler en Afrique noire.
La conférence sera dirigée par Messieurs :
- Fréderic Thiriez Président de la Ligue de Football Professionnel français
- Le Ministre gabonais des Sports
- Le Président de la Ligue de Football du Gabon
- Le Président du Comité Olympique du Gabon
- L'Ambassadeur du Gabon à Paris.
Une dizaine d'anciens joueurs africains prendront part à cet évènement.
01 Alain GIRESSE (ancien entraîneur du Gabon) ?
02 Gernot ROHR    (ancien entraîneur du Gabon) confirmé,
03 Joseph Antoine BELL (Ancien Joueur) arrive du Caméroun, confirmé,
04 Racine KANE (ancien joueur) confirmé,
05 Amara SIMBA (ancien joueur) confirmé,
06 Jean Marc ADJOVI - BOCCO (ancien joueur - Diambarsconfirmé,
07 Kana BIYICK (ancien joueur) confirmé,
08 Japhet NDORAM (ancien joueur) confirmé,
09 Toko NAMBATINGUE (ancien joueur) confirmé,
10 Daniel COUSIN (ancien joueur) arrive du Gabon, Confirmé,
11 Oumar DIENG (ancien joueur) confirmé,
12 Basile BOLI (ancien joueur) confirmé,
12 Kaba DIAWARA (ancien joueur) confirmé,
13 Youssouf FOFANA (ancien joueur) confirmé,
14 Abdel DJADAOUI (Ancien joueur) confirmé.
Eric FABRE : fabreric1@yahoo.fr
Lire la suite

Cameroun/Nigeria : Petition otages francais

24 Février 2013 , Rédigé par APPA Publié dans #ONG-Associations.

Afrique terre de prédation !

La bande sahélienne est devenue territoire de prédation et de trafics en tout genre. On devine des ombres sournoises tapies derrière les dunes et de rachitiques buissons d’épineux, traquant comme un gibier dont le double tort est d’être passé par là, profitant de sa liberté de mouvement, et d’appartenir à la mauvaise race ou à la mauvaise religion. Des velléités plus conquérantes voient le jour. Au Nigeria, on rue dans les brancards. Le Mali sera le premier terrain d’expérimentation d’un état subsaharien sous le régime de la Charia. La conquête s’étend aux confins du Cameroun.

 

Les étoiles meurent sans un soupir. Les prédateurs sont ambitieux. Demain, le Cap.

Il y a quelques jours, un groupe dont l’appartenance reste indéterminée et les revendications inconnues, enlevait dans le nord du Cameroun, sur la frontière avec le Nigeria, une famille française « blanche », trois adultes et quatre enfants en bas âge. Devant une action aussi barbare, on est obligé de s’incliner. L’humain est vraiment capable de tout. Chapeau bas, les artistes. Vous avez atteint les limites de l’ignoble. Quels sont les objectifs, quelles sont les motivations de ces brigands ? Se revendiqueraient-ils de l’islam ?  Cette religion, l’une des plus grandes de l’humanité, serait-elle le moteur de leur action ? Est-ce au nom d’une guerre sainte de l’Orient contre l’Occident qu’ils peuvent se permettre de ne pas faire de quartier, d’empester l’Afrique qui, même dans leur logique folle, ne leur a rien fait, et d’inclure les enfants parmi leurs captifs de guerre ?

 

Imaginez à quel point j’en suis. Imaginez que dans l’écoeurement qui m’envahit, j’en arrive à espérer que ces individus soient de simples petits bandits de grands chemins. Il en a existé même au nord du Cameroun, que l’on nommait les coupeurs de route. J’en finis par espérer qu’ils aient enlevé cette famille pour de vils motifs crapuleux. Mais si c’est au nom d’une religion et d’une guerre sainte...

 

Imaginez que dans mon incapacité à apporter une aide quelconque à ces otages – je n’ai que la plume et le verbe pour armes -, imaginez que j’en arrive à souhaiter dans mon désespoir, que leurs bourreaux soient de petites bêtes qui essaient comme certains pensent, de les vendre à des groupes mieux constitués et plus idéologisés. Vous me pardonnerez cette implication épidermique à laquelle je ne vous ai pas habitués. Mais je suis pris aux tripes, à cause de ma condition de père, à cause de ma double appartenance, camerounaise et française, car le drame qui se joue, concerne mes frères humains, mes concitoyens français et a démarré sur la terre où est enterré mon placenta.

Au Cameroun on observe depuis toujours, une sérénité et une fraternité citoyenne entre les religions et les ethnies qui composent le pays. Il ne s’agit point d’une cohabitation ou d’une insipide coexistence pacifique, mais d’une fraternité franche et pure. La religion n’encombre pas l’espace public et personne ne se réclame d’elle pour poser un acte ou une revendication. Sur la base ethnique, tout le monde reconnaît les spécificités, les forces et les faiblesses des uns et des autres. Mais il n’y pas plus de conflictualité parmi ces ethnies, qu’entre les Basques et les Bretons. Il y en a bien moins qu’entre les Flamands et les Wallons de Belgique, les Hutus et les Tutsis. Depuis la constitution de la nation, il n’y a dans ce pays, ni guerre de religions, ni guerre tribale, ni guéguerre anticolonialiste. Le Blanc n’est pas pris à partie à cause de sa race, de sa religion ou des actes de ses aïeux. Aucun dignitaire religieux de l’islam ne signera une fatwa contre un hypothétique axe blanc du mal ou ennemi d’Allah. Alors, pour toutes ces raisons, le Cameroun ne méritait pas que des illuminés ou des brigands venus d’ailleurs, commettent sur son territoire leur acte ignoble dont il est clair, qu’ils soient des brigands ou des religieux, qu’il repose sur une certaine conception de l’islam.

 

Je vous écris aujourd’hui, chers amis, pour une raison bien simple. Nous avons mis en ligne une pétition exigeant la libération immédiate et sans condition des otages enlevés sur le sol camerounais. Cette pétition a été introduite par moi-même et par une jeune élue française, de la même double appartenance que moi. Je sollicite de tout cœur votre soutien.

 

Je sollicite que tous les lecteurs manifestent leur sympathie au Cameroun, mais surtout à la famille éprouvée qui ne mérite pas cela, en signant massivement cette pétition. Impliquez vos amis, vos familles, vos réseaux, vos collègues, pour que la voix de l’amitié et de la paix, étouffe les croassements des corbeaux de la haine. 

Je joins le lien pour accéder à cette pétition.

 

http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/gouvernements-fran%C3%A7ais-et-camerounais-lib%C3%A9ration-de-la-famille-moulin-fournier-3

 

Au cas où vous auriez des difficultés à y accéder par cette voie, utilisez donc la bonne vieille méthode des mots clés. Entrez dans le moteur de recherche Google, les mots suivants : pétition cameroun otages dubos kelman.

Lire la suite

Trois produits agricoles africains d'excellence et l'AFD au Salon de l'Agriculture

21 Février 2013 , Rédigé par APPA Publié dans #Organisations internationales.

Si ce message ne s'affiche pas correctement,Cliquez ici
corner-top-left
logo
Lettre de l'AFD  separator 21/02/2013  home
lineseparator
 
corner-top-right
pix
pix pix pix pix pix pix pix pix pix pix pix pix pix pix pix pix pix pix pix pix

Miel, poivre et café d'excellence : les premières Indications géographiques protégées africaines au Salon de l'agriculture

Graines de poivre

Soutenir les produits d'excellence de l'agriculture africaine, c'est le but affiché des Indications géographiques protégées (IGP) africaines. Stand et dégustation au Salon de l'agriculture, tournée de grands restaurants parisiens, le programme est chargé pour les producteurs de poivre de Penja, de miel d'Oku et de café 
Ziama-Macenta.

► En savoir plus

Actualités agriculture africaine

Interview 

"Notre objectif est de renforcer les petits agriculteurs africains"

Le riz de mangrove en Guinée 

Le riz biologique aux rendements qui triplent

Publication 

Assurer l'accès à la finance agricole

 

En incitant les petits producteurs à se regrouper et à repenser toute leur filière, les Indications géographiques protégées (IGP) ont pour objectif de moderniser les pratiques et de répartir plus équitablement la valeur ajoutée. Pour Jean-Luc François, responsable du Développement agricole à l’AFD, elles sont un outil de plus dans l'attirail de promotion d'une agriculture familiale face aux marchés mondialisés. 
© Photo de Aly Boubacar

La  production du riz de mangrove, basée sur une alternance d'entrée d'eau de mer et d'eau douce dans les parcelles, permet un maintien de la fertilité des sols sans apport d'engrais. Le projet a financé la réalisation d'infrastructures hydrauliques sur 5 000 hectares et le renforcement des organisations de producteurs. Aujourd'hui, plus de 50 000 personnes sont employées de manière pérenne dans le secteur.

Le financement inadapté du secteur agricole freine les possibilités de développement de la production agricole, de la transformation des produits, ainsi que les ventes pour les acteurs du monde agricole, dans beaucoup de pays en développement. Les auteurs de cette étude proposent la création de produits financiers adaptés aux besoins et contraintes du secteur.


► Lire l'interview

► Voir les reportages vidéo et photo

► Lire le A Savoir

Actualités des autres projets

Santé

Lutter davantage contre les maladies émergentes en Asie du sud-est

Gestion durable de la forêt 

Plus de moyens pour contrôler l’exploitation forestière au Gabon

Dans la continuité du partenariat entre l'AFD et l'Institut Pasteur, la nouvelle subvention de 2,7 millions d’euros sera consacrée au renforcement des capacités des laboratoires de cet Institut. Elle permettra d’appuyer les politiques publiques afin de lutter contre les maladies émergentes en Birmanie, au Cambodge, au Laos et au Vietnam.

Depuis 2001, le Gabon, pays recouvert à 80 % de forêt, s'est engagé dans une politique de gestion durable de sa forêt. Pour contrôler plus efficacement l’exploitation forestière privée, la France et le Gabon ont décidé d’un financement de douze millions d’euros pour un projet permettant de doter l’administration de moyens de contrôle accrus (véhicules 4x4, tracking, bureaux, etc.).

► En savoir plus ► En savoir plus

Outre-mer

L'AFD accorde 800 000 euros pour le financement de la biodiversité dans les Outre-mer

GUADELOUPE_Tortue_Faune_marine _photo_AFD_Thomas_de _GUBERNATIS.jpg


La Commission européenne teste depuis 2011 le mécanisme de financement BEST dédié aux projets biodiversité dans ses Outre-mer. L’AFD apporte un financement complémentaire de 800 000 euros à ce mécanisme afin de soutenir davantage de projets et de le pérenniser.

ONG

Huit nouveaux projets d'ONG françaises co-financés par l'AFD

Julien_Blachier_1.JPG


Le Comité spécialisé du Conseil d’Administration de l’AFD pour l’appui aux initiatives des ONG a approuvé le 19 février le financement de huit nouveaux projets d’ONG - dont Aide et Action, Eau Vive, Samu Social international, Guilde européenne du Raid, Coordination Sud - pour un montant de 9,08 millions d’euros.

logo proparco

Promouvoir le financement de la santé en Géorgie

Le gouvernement a initié en 2007 un vaste plan d’investissements pour réhabiliter et moderniser les hôpitaux. Les banques sont mobilisées de façon croissante. Proparco accompagne le développement de TBC Bank dans le secteur de la santé.

logo ffem

Plateau des Guyanes : 1 million d'euros pour la coopération forestière régionale

Pour contribuer à la réduction des gaz à effet de serre, le FFEM et l’Office national des forêts (ONF) accompagnent le développement des compétences des services forestiers des pays du Plateau des Guyanes.

Publication

Les classes moyennes en Afrique

Afrique Contemporaine n°244

244-Afrique-contemporaine-logo.png

L’éclosion des « classes moyennes » en Afrique subsaharienne est-elle une réalité ? En réunissant les analyses d’éminents spécialistes et les résultats issus d’enquêtes de terrain dans des pays aussi variés que le Togo, le Cameroun, le Mozambique, le Gabon, le Kenya, le Niger et l’Afrique du Sud, Afrique contemporaine part « à la recherche des classes moyennes » en Afrique.

 

logo solidaires du monde

Table-ronde : « Le Web : pour une éducation à la citoyenneté mondiale ? »

Le 25 février, à la Maison des Métallos, à Paris

Solidaires du Monde, la plate-forme des blogueurs solidaires, vous invite à réfléchir tous ensemble à l’influence du médium Web sur les pratiques d’Education au Développement et à la Solidarité Internationale et sur la sensibilisation à l’engagement des citoyens. Seront présents Anne Kaboré, d'Educasol, Archippe Yepmou, d’Internet sans Frontières, Pascal Jeanne, Chargé de CCFD Terre Solidaire, Astrid Blomart, d’Une option de plus et David Eloy, rédacteur en chef d’Altermondes.

pix
corner-bottom-left-left corner-bottom-right-right
corner-bottom-bottom-left corner-bottom-bottom-right
Copyright © 2012 - Agence Française de Développement
Lire la suite

Procès Gbagbo à la CPI : le CRAN s'interroge sur la légitimité de cette procédure

18 Février 2013 , Rédigé par APPA Publié dans #ONG-Associations.

  Alors que va s’ouvrir, le 19 février 2013 le procès de Laurent GBAGBO, ancien président Ivoirien, devant la Cour Pénale Internationale (CPI), de nombreuses voix s’élèvent pour s'interroger sur  la légitimité de cette procédure.
    En effet, la signature fin 2012 par la Côte D’Ivoire du Statut de Rome, ne confère pas à la CPI (ni en fait, ni en droit), une compétence de principe sur le règlement d’un problème Ivoiro-ivoirien. Tous les problèmes provoqués dans ce pays par les partisans des deux présidents doivent être jugés en Côte d’Ivoire, par des juges Ivoiriens. Remettant en cause ce procès, Mme Zuma, présidente de l'Union africaine l'a exprimé très clairement : « il faut des solutions africaines aux problèmes africains ». 
    Par ailleurs, sans vouloir prendre partie pour qui que ce soit, le CRAN s'interroge sur l'attitude de la CPI qui semble viser en particulier les dirigeants du sud. En septembre 2012, Desmond Tutu, prix Nobel de la paix, s'était publiquement étonné que ni George Bush ni Tony Blair n'aient jamais été ne serait-ce qu'inquiétés par la CPI, malgré les mensonges allégués pour justifier la guerre en Irak : « dans un monde cohérent, avait-il indiqué, ceux responsables de cette souffrance et de ces morts devraient prendre le même chemin que certains de leurs semblables africains et asiatiques à qui l'on a demandé de répondre de leurs actions à La Haye ». 

    Dans ces conditions, le CRAN ne peut que soutenir la voix de Mme Zuma et de Desmond Tutu, et invite la diplomatie française à s'interroger sur ce procès en particulier, et sur l'action de la CPI en général.



    Contacts :
Guy Samuel NYOUMSI
Vice-président du CRAN
gsnyoumsi@gmail.com
Tel +33 6 98 97 43 61

Lire la suite

Tchad/France : 5ème ANNIVERSAIRE DE LA DISPARITION D’IBNI OUMAR MAHAMAT SALEH SECRETAIRE GENERAL DU PLD

18 Février 2013 , Rédigé par APPA Publié dans #A ne pas rater.

COMMUNIQUE N°03/2013/PLD/France/Europe 
 DANS LE CADRE DES MANIFESTATIONS COMMEMORATIVES DU 5ème ANNIVERSAIRE DE LA DISPARITION D’IBNI OUMAR MAHAMAT SALEH SECRETAIRE GENERAL DU PLD. 
La Représentation France/Europe du PLD Organise UNE JOURNEE HOMMAGE A LA MEMOIRE D’IBNI OUMAR MAHAMAT SALEH  ET DE TOUTES LES VICTIMES TCHADIENNES. 
DATE : 23 FEVRIER 2013 --- HEURE : 10H-18H 
> LIEU : Ecole Wangari Maatha/Françoise Dolto --  14-18 rue Paul Doumer, 93300 Aubervilliers 
LIEU : Ecole Wangari Maatha/Françoise Dolto –  14-18 rue Paul Doumer, 93300 Aubervilliers
Le 3 février 2008, Ibni Oumar Mahamat Saleh, opposant politique tchadien, Secrétaire Général du Parti pour les Libertés et le Développement (PLD), était enlevé à son domicile de N’Djamena, devant sa famille, par les forces armées gouvernementales, et porté disparu depuis cinq ans.
L’implication du président tchadien Idriss Déby Itno dans cette affaire ne laisse que peu de doute et les autorités tchadiennes espèrent enterrer l’affaire Ibni Oumar Mahamat Saleh comme bien d’autres affaires semblables au Tchad. Cinq  après, nous continuons à exiger  que toute la lumière  sur sa disparition soit faite et que justice soit rendue.
Des centaines de citoyens tchadiens ont disparu dans des mêmes conditions troubles, victimes de la brutalité du régime en place. Nous  associons leur mémoire à cette journée du refus de l’oubli.
Mme Khadidja SAHOULBA —Représentante PLD France/EUROPE 
PLD – Bureau France/Europe -  Tel. (+33)(0)6 42 21 39 74 -  Email.  contact@sahoulbakha
Détails d’accès :
Ecole Wangari Maathaï
18 rue Paul Doumer
93300 Aubervilliers
Du RER B: La Plaine Stade de France : Bus 173 direction Fort d’Aubervilliers arrêt Commandant L’Herminier
Du métro:
Ligne 7- Fort d’Aubervilliers : Bus 173 direction Porte de Clichy arrêt Commandant L’Herminier
 Ligne 7- Aubervilliers-Pantin-Quatre Chemins : Bus 249 arrêt Place Cottin puis 2 minutes à pied
Ligne 12- Front Populaire : Bus 512 jusqu’à la mairie d’Aubervilliers puis 5 minutes à pied
 
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Acheikh Ibn-Oumar
Tel: +33 (0)6 46 32 04 67
 
Lire la suite
1 2 > >>