Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Opinion Africaine

Launching of African Diaspora Marketplace.

14 Juin 2009 , Rédigé par APPA Publié dans #Organisations internationales.

United States Agency for International Development Teams Up with

Western Union to Launch African Diaspora Marketplace

 

New Business Initiative Seeks Entrepreneurial Ideas from U.S.-based African Diaspora to
Spur Economic Opportunity in Homeland

DENVER, Colo., WASHINGTON, D.C. June 11, 2009 – The United States Agency for International Development (USAID), Western Union, a leading global payments network and Ecobank, the Pan-African Bank, are counting on innovative thinking and entrepreneurial ideas to help alleviate poverty in Africa. Today, the organizations launched the

African Diaspora Marketplace (ADM), a business-development program that will support U.S.-based African Diaspora in creating plans for sustainable start-up and established businesses in Sub-Saharan Africa. The program will also provide grant funding to 10-20 small-and-medium businesses with the strongest proposals for boosting economic opportunity and job creation in Sub-Saharan Africa through Diaspora-driven development.

"The

African Diaspora has unique insights into its home countries and the motivation to encourage direct investment into Africa," said Alonzo Fulgham, Acting Administrator of USAID. "This is an exceptional opportunity for African Diaspora in the U.S. to help alleviate the disparities surrounding Africa’s economic situation." Added Fulgham, "Harnessing the strength of this population, estimated at 1.4 million strong, is critical to reducing poverty in Africa."

"This innovative model for corporate, government and nonprofit collaboration will support entrepreneurial solutions that create jobs and opportunity," said Christina Gold, CEO, Western Union. "Western Union supports migrants’ investment in their home countries and also helps to power the world economy through our business model. Through this program, we can leverage Western Union’s expertise on migration trends and our vast network and resources to help create lasting social and economic impact."


"Ecobank is pleased to be a partner in this initiative, as it offers an excellent opportunity for us to come together with others who are committed to the economic development of Africa," said Arnold Ekpe, Group CEO of Ecobank Transnational Incorporated (ETI), parent company of the Ecobank Group. "For us, the African Diaspora Marketplace is consistent with our objective of reaching out to the millions of Africans resident abroad and encouraging their investment in Africa’s future," Ekpe added.

The initiative hopes to demonstrate the impact that entrepreneurs from the world’s Diaspora or migrant communities can have on development in their home countries. Throughout the program, the level of support provided to participants and the role that support may play in the development of each enterprise will be monitored. This research will help to identify best practices around the support needed to help small businesses thrive in developing markets.

Proposals must be implemented in one of the following Sub-Saharan African countries where USAID has both on-the-ground presence and potential technical assistance programs for entrepreneurs: Angola, Burundi, Ethiopia, Ghana, Kenya, Liberia, Malawi, Mali, Mozambique, Namibia, Nigeria, Rwanda, Senegal, Sierra Leone, South Africa, Tanzania, Uganda and Zambia.

To participate, candidates must meet the following criteria, among others:

Must be a member (or members) of the Sub-Saharan African Diaspora living in the United States as a U.S. citizen or permanent resident;

Must have a local partner in the country of implementation; and

Grant funding requests should not exceed US$100,000 and should not be less than US$50,000.

For a full a list of eligibility criteria, visit

www.diasporamarketplace.org.

A selection committee will review initial proposals and identify qualifying applicants who will be requested to submit a comprehensive business plan for evaluation. To promote success and ensure comparability among submissions, finalists will be provided with guidance and technical assistance in developing their business plans. Finalists will be connected with a full range of business tools and resources, including credit and debt markets, to increase the number of enterprises that can be brought to life, regardless of whether they are selected for grant funding.

 

Finalists also will be invited to a two-day networking conference in Washington, D.C., where they will present their completed business plans before a review panel consisting of business experts and leaders from the Diaspora community, USAID, other development institutions and private sector companies. The panel will evaluate final business plans and select grant recipients based on criteria that include the business idea and management framework, prospects for sustainability, capacity to leverage Diaspora resources and results orientation.

Following the rigorous two-round review and selection process, 10-20 qualifying entrepreneurs will be awarded grants of US$50,000 to US$100,000 each to support the execution of their business plans. These will be awarded from the initial ADM grant pool of nearly US$1.5 million, financed jointly by USAID, the Western Union Company and the Western Union Foundation, as well as through Western Union Agent Giving Circles. One Agent Giving Circle, featuring

Ecobank Transnational Incorporated (ETI) in Africa and Irv Barr Management in the U.S., already has contributed US$250,000 to support this initiative. The ADM will facilitate access to technical assistance, as available, capacity building and information on a range of financing options for all finalists. Through July 21, 2009, individuals in the United States will also be able to contribute to the Academy for Educational Development (AED), in support of the grant pool for ADM, at any Western Union Agent location in the United States.

Now through July 21, 2009, members of the African Diaspora in the U.S. can submit their business proposals at

www.diasporamarketplace.org. Winners will be announced in December 2009. For more information and complete rules, go to www.diasporamarketplace.org.

 

About USAID

USAID is the principal U.S. federal agency providing development and humanitarian assistance. The agency’s Global Development Alliance (GDA) links U.S. foreign assistance with the resources, expertise and creativity of the private sector as well as nongovernmental organizations. Since its launch in 2001, the Global Development Alliance has changed the way U.S. international development projects are financed and implemented. By cultivating more than 900 public-private alliances with over 1,700 individual partners, it has allowed USAID to leverage an additional $9.6 billion in resources for development. For more information about USAID and its programs around the world visit www.usaid.gov. For more information on Global Development Alliances visit www.usaid.gov/gda/index.html.


About Western Union

The Western Union Company (NYSE:WU) is a leader in global money transfer services. Together with its Vigo and Orlandi Valuta branded money transfer services, Western Union provides consumers with fast, reliable and convenient ways to send and receive money around the world, as well as send payments and purchase money orders. It operates through a combined network of 379,000 Agent locations in 200 countries and territories. Famous for its pioneering telegraph services, the original Western Union dates back to 1851. For more information, visit www.WesternUnion.com. Its signature cause program, Western Union’s Our World, Our Family®, is a $50 million, five-year commitment reaching people at every rung of the economic ladder. Through Our World, Our Family, Western Union is helping migrants and their families stay connected, overcome barriers and realize their dreams.

About the Western Union Foundation

Through the donations of The Western Union Company, its employees and Agents, the Western Union Foundation helps to fund programs that create economic opportunity around the world. Embracing the truly global nature of its corporate sponsor, the Western Union Foundation has granted over $52 million to more than 1,750 nongovernmental organizations (NGOs) in 75 countries.

 

About Ecobank

(www.ecobank.com)

Incorporated in 1985, Ecobank Transnational Incorporated (ETI) is the parent company of the leading independent regional banking group in Africa. It currently operates in 27 countries, namely: Benin, Burkina-Faso, Burundi, Cameroon, Cape Verde, Central African Republic, Chad, Congo-Brazzaville, Côte d’Ivoire, Democratic Republic of Congo, Gabon, Gambia, Ghana, Guinea, Guinea-Bissau, Kenya, Liberia, Malawi, Mali, Niger, Nigeria, Rwanda, Sao Tome and Principe, Senegal, Sierra Leone, Togo and Uganda. ETI also operates in France through its fully-owned affiliate, EBI SA, a licensed financial company providing trade finance and brokerage services to wholesale customers.

ETI is listed on the stock exchanges in Lagos, Accra and the West African Economic and Monetary Union (UEMOA) – the BRVM. The Group is owned by more than 180,000 shareholders including institutional investors. It has over 11,000 employees from 29 different countries in over 600 branches. Ecobank is a full-service bank providing wholesale, retail, investment and transaction banking services and products to governments, financial institutions, multinationals, international organizations, medium, small and micro businesses and individuals.

Lire la suite

African Diaspora Marketplace.

14 Juin 2009 , Rédigé par APPA Publié dans #Organisations internationales.

 

L’Agence Américaine pour le Développement International (USAID) s’associe avec Western Union et lance le programme 

African Diaspora Marketplace

 

Cette initiative permettra à des membres de la diaspora africaine vivant aux Etats-Unis de réaliser des projets d’entreprise dans leur pays d’origine.

DENVER, Colo., WASHINGTON, D.C. le 11 juin 2009 - USAID, Western Union, société leader dans les transferts d’argent, et la banque panafricaine Ecobank se mobilisent contre la pauvreté en Afrique et stimulent l'esprit d’innovation et d’entreprise grâce à African Diaspora Marketplace, un programme de développement qui permettra aux émigrés africains vivant aux États-Unis de créer une entreprise en Afrique sub-saharienne. Ainsi, ce sont 10 à 20 PME présentant de solides business plans et visant à  renforcer les opportunités économiques et les créations d’emplois en Afrique Sub-saharienne qui se verront attribuer des subventions par ce programme. 

“Les membres de la diaspora africaine connaissent parfaitement les besoins de leur pays d’origine et disposent de la motivation nécessaire pour envisager des investissements en Afrique,” a affirmé Alonzo Fulgham, Administrateur de USAID. “Cela représente une opportunité exceptionnelle pour la diaspora africaine basée aux États-Unis d’atténuer les disparités qui marquent actuellement la situation économique de l'Afrique.” Alonzo Fulgham a ajouté : “Travailler de concert avec cette population estimée à 1,4 millions d’individus est essentiel dans la réduction de la pauvreté en Afrique.”

 

“Ce programme novateur modèle pour les entreprises, l’administration et les ONG soutiendra des projets d’entreprises qui favorisent la création d’emplois et offrent des perspectives d’avenir,” a affirmé Christina Gold, Directrice Générale de Western Union. “Western Union permet aux immigrés d’investir dans leur pays d’origine et de jouer un rôle actif dans l'économie mondiale grâce à son propre exemple. À travers ce programme, nous pouvons faire bénéficier de l’expertise de Western Union en matière de flux migratoires ainsi que de son vaste réseau et ses ressources  pour agir durablement sur l’économie et les questions sociales.”

“Ecobank est heureux d'être partenaire de cette initiative, car elle offre une excellente occasion de collaborer avec d'autres organisations engagées dans le développement économique de l'Afrique” a déclaré Arnold Ekpe, Directeur Général du groupe Ecobank Transnational Incorporated (ETI), société mère du groupe Ecobank. « African Diaspora Marketplace est conforme avec notre objectif d’atteindre les millions d'Africains résidant à l'étranger et les encourager à investir dans l'avenir de l'Afrique » a ajouté Arnold Ekpe.

 

African Diaspora Marketplace  vise à démontrer l'impact que les entrepreneurs de la diaspora mondiale ou des communautés de migrants peuvent avoir sur le développement de leur pays d’origine. Tout au long du programme, le niveau de soutiens apportés aux participants et le rôle que ce soutien joue dans le développement de chaque entreprise seront surveillés. Cette démarche permettra d’identifier les meilleurs exemples en termes de soutiens aux petites entreprises aspirant à prospérer sur les marchés en développement.

             

Les projets sélectionnés devront être réalisés dans l’un des pays dAfrique Sub-Saharienne où USAID est implanté et dispose de programmes d’assistance technique pour les entrepreneurs : Angola, Burundi, Ethiopie, Ghana, Kenya, Liberia, Malawi, Mali, Mozambique, Namibie, Nigeria, Rwanda, Sénégal, Sierra Leone, Afrique du Sud, Tanzanie, Ouganda et Zambie.
 

Pour participer, les candidats doivent remplir les critères suivants :

  • Être membre de la diaspora sub-saharienne vivant aux États-Unis en tant que citoyen américain ou résident permanent
  • Disposer d’un partenaire local dans le pays où le projet doit être réalisé, et
  • Les subventions demandées ne doivent pas excéder 100.000 dollars US et ne doivent pas être inférieures à 50.000 dollars US.

             

La liste complète des critères d'admissibilité est accessible sur www.diasporamarketplace.org

 

Lors d’une première étape, un comité de sélection examinera les dossiers de candidatures. Les personnes dont les projets seront sélectionnés, seront invitées à soumettre un «business plan» complet pour étude. Afin d’assurer le succès et permettre une comparaison des dossiers de soumission, les finalistes seront conseillés et bénéficieront d’une assistance technique dans l'élaboration de leur «business plans». Tous les finalistes auront accès à une gamme complète d'outils techniques et de ressources, parmi lesquels les marchés des crédits et des créances afin de favoriser la création d’un grand nombre d’entreprises, que ces finalistes aient été ou non sélectionnés pour une subvention.

 

Les finalistes seront également invités à une conférence de deux jours à Washington, pendant laquelle ils présenteront leur «business plan complet devant un comité d'experts composé de représentants du monde des affaires, de personnalités de la diaspora, de membres de l’USAID et d'autres organisations de développement et d’entreprises du secteur privé. Ce comité évaluera les « business plans » et sélectionnera les bénéficiaires des subventions sur la base de critères qui incluent l’idée du projet d'entreprise et le cadre de gestion, les perspectives de pérennisation, la capacité à tirer avantage des ressources de la diaspora et les objectifs de résultats.

 

A la suite de ces sélections rigoureuses, 10 à 20 entrepreneurs se verront attribuer chacun une subvention de 50.000 à 100.000 dollars US afin de mettre en application leur « business plan ». Les fonds proviendront du pool initial de financement de African Diaspora Marketplace  qui s’élève à près de 1,5 million de dollars US, financé conjointement par USAID, la société Western Union et la Fondation Western Union ainsi que par « Western Union Agent Giving Circles». Un «Agent Giving Circle», dont Ecobank Transnational Incorporated (ETI) en Afrique et Irv Barr Management aux Etats-Unis, a déjà contribué à hauteur de 250.000 dollars US en soutien à cette initiative. African Diaspora Marketplace  facilitera l’accès à l’assistance technique disponible, le développement des compétences et l’information sur une gamme d’options de financement pour tous les finalistes. Les américains pourront également participer individuellement au financement du pool de African Diaspora Marketplace en faisant des dons à «Academy for Educationnal Development » (AED) à travers toute agence Western Union aux Etats-Unis et cela jusqu’au 21 juillet 2009.

 

Les membres de la diaspora africaine vivant aux Etats-Unis peuvent dès à présent soumettre leurs propositions sur le site www.diasporamarketplace.org et ce jusqu’au 21 juillet 2009. Les gagnants seront désignés en décembre 2009. Pour de plus amples informations ainsi que  le règlement complet, visiter www.diasporamarketplace.org.

 

À propos de USAID
USAID est la plus importante agence fédérale américaine en charge du développement économique et de l’assistance humanitaire dans le monde. GDA (Global Development Alliance) est la division dont la mission est d’accompagner l’aide américaine en la connectant avec les ressources, l’expertise et la créativité du secteur privé et des ONG. Depuis son lancement en 2001, GDA a permis de changer la façon dont les projets de développement international américain sont financés et réalisés. 9,6 milliards de dollars de ressources ont pu être générés grâce à plus de 900 partenariats public privé et à l’implication de 1 700 particuliers.

Pour plus d’information à propos de USAID et de ses programmes internationaux rendez-vous sur le site www.usaid.gov  Pour plus d’information concernant GDA rendez-vous sur www.usaid.gov/gda/index.html

 

 

 

A propos de Western Union

Western Union (NYSE:WU) est l’un des leaders de services de transfert d’argent.

Western Union qui comprend également Vigo et Orlandi Valuta offre aux consommateurs le moyen le plus pratique et le plus sûr d’envoyer et de recevoir de l’argent, partout dans le monde.

Le réseau fonctionne grâce à un réseau de 379 000 agents basés dans 200 pays et territoires. La société fut fondée en 1851 et s’est rendue célèbre grâce à son innovant service de télégraphe. Pour plus d’information, visitez www.WesternUnion.com. Western Union s’est engagé pour 5 ans au travers d’un ambitieux programme caritatif de 50 millions de dollars qui vise a aider les populations. Grâce à Our World, Our Family®, Western Union permet aux familles de rester en contact, de dépasser les barrières et réaliser leurs rêves.

 

A propos de la Fondation Western Union

Grâce aux dons généreusement effectués par Western Union, ses collaborateurs et ses agents, la Fondation Western Union contribue à financer des programmes destinés à développer des opportunités économiques. La Fondation Western Union a financé de nombreux projets de plus de 1750 ONG dans 75 pays, et cela pour une valeur de plus de 52 millions de dollars.

 

Au sujet de ECOBANK (www.ecobank.com)

Constituée en 1985, Ecobank Transnational Incorporated (ETI) est la maison mère du groupe Ecobank, le principal groupe bancaire régional indépendant d’Afrique. Le groupe Ecobank opère actuellement dans 27 pays africains, à savoir : Bénin, Burkina-Faso, Burundi, Cameroon, Cap Vert, Centrafrique, Tchad, Congo, Congo (République Démocratique), Côte d’Ivoire, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Kenya, Liberia, Malawi, Mali, Niger, Nigeria, Rwanda, Sao Tome et Principe, Sénégal, Sierra Leone, Togo et Ouganda. ETI opère également en France à travers sa filiale EBI SA, une compagnie financière agréée par les autorités monétaires Françaises, qui appartient en propre à ETI et qui fournit des services des financement du commerce et de courtage aux grandes entreprises.

 

ETI est cotée sur les places boursières de Lagos, Accra et de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine-UEMOA, la BRVM. Le groupe appartient à plus de 180 000 actionnaires, y compris des investisseurs institutionnels. Le groupe emploie plus de 11 000 personnes, ressortissants de 29 pays, dans plus de 600 agences. Ecobank est une banque avec une gamme de services complets, offrant les produits et services de la banque de grande clientèle, de détail, d’investissement et transactionnelle, aux gouvernements, aux institutions financières, aux sociétés multinationales, aux agences internationales, aux moyennes, petites et micro entreprises, et aux particuliers.

Lire la suite

SOLIDAYS 2009

11 Juin 2009 , Rédigé par APPA Publié dans #ONG-Associations.

La saga de la zone érogène de solidarité continue
http://www.solidays.org/


Suite à un problème technique, les demandes d'accréditation effectuées avant le 24 avril n'ont pas pu être traitées. Nous vous remercions de bien vouloir renouveler votre demande et nous excusons pour la gêne occasionnée.

http://www.solidays.org/presse2009/espace-presse-accreditation.php
Lire la suite

Paris : FESMAN 2009.

11 Juin 2009 , Rédigé par APPA Publié dans #A ne pas rater.

Très chers amis, le FESMAN 2009 arrive et pour cela je vous invite à venir nombreux enrichir une telle rencontre par la qualité de vos idées, le sérieux de vos arguments et propositions, la grandeur de votre vision culturelle du monde noir.
Le Samedi 13 Juin 2009 à 13h15 à La Bourse du travail de Paris (Salle Jean JAURES)

3, rue du Château d’eau 75010 Paris (Métro République).

JE SUIS HEUREUSE de vous convier à un grand débat de médiatisation et de totale réussite du FESMAN 2009 qui se déroulera à DAKAR du 01/12 au 14/12/2009 suivi d'un cocktail.

SAVHANA & La Commission Communication du Comité Fesman 2009 France
+336 79 29 88 58  ET +336 19 78 84 17
Lire la suite

France : Ne laissons pas mourir le cinéma IMAGES D'AILLEURS.

11 Juin 2009 , Rédigé par APPA Publié dans #A ne pas rater.

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

NE LAISSONS PAS MOURIR LE CINÉMA « IMAGES D’AILLEURS »

 

« Un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle », disait le sage écrivain africain Hamadou HAMPATE BA. Un cinéma de la diversité qui s’éteint, c’est un outil de mémoire et de résistance qui disparaît. Sanvi PANOU, Président d’Images d'ailleurs, organise une  Conférence de Presse le JEUDI 11 JUIN, A 10 H 30, AU CINÉMA / ESPACE SAINT MICHEL, 7 PLACE SAINT MICHEL,  75005 PARIS.  Métro Saint Michel.

 

Le cinéma IMAGES D’AILLEURS, à l’aube de ses vingt ans, se voit obligé d’interrompre brutalement ses projections pour cause de non-respect du contrat de bail établi par son propriétaire, à savoir le comité d’entreprise de la Caisse d’Épargne de Paris. Même si ces derniers évoquent des raisons liées à leur volonté de vendre le Centre culturel la clef, qui abrite le cinéma (sis au 21 rue de la Clef, 75007 Paris), rien ne justifie et n’explique cette précipitation. Il est tout à fait convenu dans les usages que, lorsque les propriétaires souhaitent vendre leur bien immobilier encore occupé, la moindre des règles de courtoisie est d’en informer les occupants et de leur proposer une éventuelle acquisition.

 

Pas la moindre démarche dans ce sens, aucun courrier préalable, aucun avertissement. Une simple lettre de préavis de trois mois remise par un huissier de justice notifiant de quitter les lieux. Manifestement, il y a une volonté de se débarrasser d’un occupant gênant pour des raisons inavouées. Un occupant constitué sous forme d’association qui, pendant près de vingt ans, s’est battu pour bâtir un espace de diffusion des films africains, pluriculturels et de la diversité (films généralement mis à l’écart par les grands circuits pour des raisons de rentabilité), et qui, par conséquent, mériterait un minimum de temps pour organiser son implantation sous d’autres cieux. Refusant d’accepter cette odieuse expulsion sans réagir, le directeur et fondateur d’IMAGES D’AILLEURS, le comédien, réalisateur et producteur béninois Sanvi PANOU  décide de porter plainte contre le comité d’entreprise de la Caisse d’Épargne de Paris.

 

IMAGES D’AILLEURS, après tant d’années d’action, peut être sans prétention considérée comme une Institution. Dès sa création en 1990, elle s’est imposée dans le paysage du Cinéma parisien comme la seule salle ayant entendu et pris en compte cette forte attente de diffusion des cinématographies de la diversité.  Elle est soutenue et classée Cinéma d’art et d’essai en première Catégorie (A) par le ministère de la Culture et le Centre National du Cinéma. Bénéficiant de l’aide de la ville de Paris, du Ministère des affaires étrangères, de l’Organisation Internationale de la francophonie, et par fois du Secrétariat d’État à l’Outre-mer, Images d’ailleurs est une véritable Institution d’utilité publique.

 

Voici quelques chiffres édifiants sur le volume de ses activités en 2008 :

- IMAGES D’AILLEURS fait partie des rares salles de cinéma, en France programmant 15 à 20 films par semaine soit 106 films par an  ouverte 52 semaines par an.

- IMAGES D’AILLEURS organise tout au long de l’année des évènements cinématographiques, des rétrospectives sur des thématiques variées et notamment l’organisation d’un grand festival International de cinéma.  La dernière Édition était consacrée, cette année, à Aimé Césaire et s’intitulait : « CESAIRE EN IMAGES »

 

N’éprouvant pas la moindre considération pour le personnel  d’IMAGES D’AILLEURS, le comité d’entreprise de la caisse d’Epargne de Paris ne semble pas mesurer l’ampleur des conséquences financières, sociales et culturelles de sa brutale décision. Allant jusqu’à mettre à l’écart LE RESPECT DU PRINCIPE D’US ET COUTUMES JURIDIQUEMENT ET UNIVERSELLEMENT RECONNU  instauré entre les deux parties.

   Un comité d’entreprise n’a-t-il pas pour vocation d’être le garant, le défenseur des valeurs acquises par une équipe de travailleurs ?

 

Nous ne nous laisserons pas humilier et jeter dehors comme des malpropres par le  comité d’entreprise de la caisse d’Épargne de Paris. Notre contribution à la mise en valeur du centre culturel la clef est incontestable.   

 

De nombreux témoignages de soutien  de dizaines d’associations partenaires avec lesquelles  nous avons établi depuis plusieurs années des  rapports de collaboration et de lutte pour l’émancipation des idées de progrès et de partage des cultures à travers le support cinématographique  ne cessent de nous parvenir  et nous encouragent dans notre  volonté  de porter plainte devant les tribunaux de Paris contre le Comité d’entreprise de la caisse d’Épargne de Paris pour rupture abusive de contrat et non respect des règles élémentaires des locataires, ayant entraîné l’association IMAGES D’AILLEURS à une brutale cessation d’activités, au mépris du respect des règles de protection sociales.

 

Par conséquent, Sanvi PANOU  Président de l’Association, organise une  Conférence de Presse le JEUDI 11 JUIN A 10 H 30 AU CINÉMA / ESPACE SAINT MICHEL, 7 PLACE SAINT MICHEL, 75005 PARIS,  Métro Saint Michel. Pour dénoncer l’attitude scandaleuse et méprisante du Comité d’Entreprise de la Caisse d’Épargne de Paris,  pour lancer une Pétition et un appel public en vue de constituer un Comité de Soutien et de Solidarité afin que l’équipe d’Images d’ailleurs réintègre  son Espace d’Action au Centre La Clef dans les plus brefs délais en attendant que l’association puisse trouver de vrais locaux pour  la continuité  de ses activités de Promotion et de défense des films de la diversité.

                                                           YES WE MUST

Merci d’adresser   vos messages de soutien aux contacts suivants : images.dailleurs@yahoo.fr, sanvipanou@yahoo.fr  ou par  TEL ; +331 47 63 74 00  FAX  au +331 47 63 85 90.

Sanvi Panou et l’équipe  D’IMAGES D’AILLEURS.

Lire la suite

Continental Magazine crée son prix littéraire.

11 Juin 2009 , Rédigé par APPA Publié dans #Parution-Médias.

Continental crée son prix littéraire

S

oucieux de soutenir la production littéraire africaine, le magazine Continental crée l’événement en mettant en place un prix littéraire. Parce que la littérature réconcilie les hommes, parce qu’elle fait tomber les frontières et ouvre les esprits, parce que les écrivains paient parfois au prix cher la liberté d’écrire, Continental a décidé d’honorer hommes et femmes de lettres phares du continent africain.

Le magazine décernera, son « 1er Prix Continental» à l’occasion de la seconde édition du Festival Panafricain qui se déroulera à Alger du 05 au 20 juillet 2009. Les auteurs seront choisis pour la qualité de leur oeuvre et leur capacité à faire rayonner les différentes facettes des cultures africaines.

 

Le prix littéraire de Continental se décline en trois catégories et récompensera pour l’ensemble de leurs œuvres :
>Un écrivain africain
>Une écrivaine africaine
>Un jeune espoir

Le jury composé de membres de la rédaction désignera, fin juin, le gagnant de chaque catégorie, parmi une liste de dix auteurs sélectionnés au préalable. Les gagnants se verront remettre un trophée et d’autres récompenses complémentaires lors d’une cérémonie organisée à Alger, en marge du Symposium sur les conditions matérielles de production de diffusion de la culture en Afrique.  

Voici les listes des dix écrivain(e)s sélectionné(e)s pour le prix : 


Prix auteur masculin

Kossi Efoui
Jose Pliya
Tierno Monenembo
Kagni Alem
Boualem Sansal
Abdellatif Laabi
Amin Skiff
Abdourahman A. Waberi
Gaston Paul Effa
Jean Divassa Nyama
 

Prix auteur feminin

Tanella Boni
Rachida Mrabet
Marie Leontine Tsibinda
Ken Bugul
Michele Rakotoson
Fatou Diome
Maissa Bey
Calixthe Beyala
Nina Bouraoui
Werewere Liking
 

 

Prix du jeune espoir littéraire

Mamadou Mahmoud N'Dongo
Sarrouss
Rodrigue Norman
Wilfried Nsonde
Yusuf Kadel
Nafissatou Dia Diouf
Marie-Louise Mumbu
Alice Endamne
Oumou Cathy Beye

Lire la suite