Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Opinion Africaine

Sortie du livre de Louis-Georges Tin : De l'esclavage aux reparations - Les textes cles d'hier et d'aujourd'hui.

31 Janvier 2013 , Rédigé par APPA Publié dans #Parution-Médias.

NVITATION 
Les éditions des Petits Matins et la Maison de l'Afrique organisent une conférence débat à l'occasion de la sortie du livre de Louis-Georges TIN sur les réparations
Cette rencontre aura lieu le mardi 12 février à 19h, à la maison de l'Afrique, 7 rue des Carmes, 75005, M° Maubert Mutualité. 
La rencontre, animée par Patrick Farbiaz, sera suivie d'une signature. 

Vous êtes invité à y participer.

BRIS Catherine  catherine.bris@yahoo.fr


Titre du livre :
De L’escLavaGe
aux réparaTions,
Les TexTes cLés
D’hier eT D’aujourD’hui

Lire la suite

Ascension du Mont Cameroun - Race of Hope 2013

28 Janvier 2013 , Rédigé par APPA Publié dans #A ne pas rater.

 Chariot Hotel de Buea, Samedi 19 janvier 2013, après le propos préliminaire du Président de la Ligue Régionale d'Athlétisme du Sud-ouest Emmanuel MOUTOMBY, la parole a été donnée à Jacques Sébastien MBOUS dirigeant de l’instance faitière de l’athlétisme national qui a présenté son bilan durant la saison écoulé tant sur le plan national qu’international évoquant les résultats sportifs, les organisations des compétitions et stages et séminaires. 
 En rapport avec le Race of Hope du 08 au 17 fèvrier 2013 dont l’événement phare est La course Internationale de l’Espoir – Ascension du Mont Cameroun, assurance a été donnée à la trentaine de journalistes présents de l’effectivité de ladite compétition à la date du 16 février. AFING GROUP LTD mandataire de la Fédération Camerounaise d’Athlétisme, pour l’édition 2013 du Race Of Hope a présenté à l’assistance le contenu et le déroulement des évènements oscillant autour de l’ascension faisant mention des activités sportives (basket-ball, hand-ball, foot-ball virtuel, Beach volley, Pétanque, Lutte traditionnelle), corporatifs (Tour de ville motorisé, Foire des partenaires, Caravane publicitaire des partenaires, Marathon relais des entreprises), culturelles (Election Miss Mount Cameroon, Concours de danses et chants folkloriques,) Touristiques (Visite touristique du Mont Cameroun 
)…
 Quant aux garanties données aux populations pour un succès certain, il revient aux différents partenaires organisateurs (FCA, AFING, AS AFRICA, MOSAIQUE, MOUNTAIN COMMUNICATION, JCI UB, FALCON COMMUNICATION, PUBLICITY AND DESIGN, PLANET BUSINESS GROUP, BRAINSTORM, La Municipalité de Buea) du Race of Hope 2013 d’accrocher les annonceurs, par les canaux de communications et reportages faits par le meilleur des relais et maillon fort pour la réussite de toute fête : la presse. 
 Race of Hope 2013, We are all welcome... 

 

 Contact : +237 2263 23 64 / 7667 54 54 / marketing@camer-athletics.org

Lire la suite

Visite du Président de la République du Cameroun en France : conférence de presse du CODE Collectif des Organisations Démocratiques de la Diaspora Camerounaise

28 Janvier 2013 , Rédigé par APPA Publié dans #ONG-Associations.

Invitation à la Conférence de Presse organisée à l’occasion de la visite de M. Paul Biya en France

 

A l’occasion de la visite du dictateur Paul Barthélemy Biya en France du 28 janvier au 02 février 2013, le Collectif des Organisations Démocratiques et Patriotiques de la Diaspora Camerounaise (CODE), en partenariat avec l’association Survie et le Conseil des Camerounais de la Diaspora, tient ce mercredi 30 janvier à 10 heures une Conférence de Presse sur les actions initiées par la diaspora lors de ce séjour de M. Biya, sur la situation socio-politico-économique du Cameroun après 30 années de règne de M. Biya, sur les conditions indispensables au redressement du Cameroun et sur un modèle de coopération avec la France autre que celui de la Françafrique.

 

Adresse : Maison de l’Afrique, 7 rue des carmes, 750051 à Paris

Heure : 10H00-11H30

 

Nous rappelons que cet échange avec la presse entre dans le cadre de la campagne internationale d’information de la diaspora pour sensibiliser l’opinion française et internationale sur les crimes politiques et économiques du régime antidémocratique et antipopulaire de Paul Biya et de son régime. Elle s’inscrit également dans la campagne de résistance du peuple camerounais à la dictature clientéliste, corrompue et sanguinaire de M. Biya.

 

Nous serions très honorés de vous compter parmi les invités de cette Conférence de Presse et restons à tout moment à votre disposition pour toute éventuelle demande d’interview.

 

 

M. René EMEH ELONG          M. Moïse ESSOH

Délégué du CODE en France          Secrétaire exécutif

 

 

Contact presse : info_code_cameroun@yahoo.fr

Tél : +336.51020515 +324.74.96.77.27 

Lire la suite

XXè Sommet de l'UA : la candidature de Farah Rachad, ambassadeur de Djibouti en France, au poste de Directeur Général de l'UNESCO adoptée à l'unanimité

28 Janvier 2013 , Rédigé par APPA

Le XXe Sommet de l'Union Africaine a adopté à l'unanimité la candidature de M. Farah Rachad, ambassadeur de Djibouti en France, au poste de Directeur Général de l'UNESCO dont l'élection aura lieu en octobre 2013.

La candidature de M. Farah Rachad a été proposée  par l'Ouganda au nom de l'IGAD lors de la XXIIe session du Conseil exécutif.

Le Sommet a appelé à une mobilisation de l'ensemble des pays du Continent à appuyer et renforcer la campagne de M. Farah Rachad.Cette mobilisation doit s'inscrire dans la détermination des Etats Africains à accéder à la tête des institutions internationales et être en phase avec le slogan du Sommet - Panafricanisme et Rennaissance du Continent.

Le Gouvernement de la République de Djibouti remercie chaleureusement tous ses pairs qui  ont porté un soutien fort, massif et unanime à son candidat qui est aujourd'hui le candidat de l'Afrique au poste de Directeur Général de l'UNESCO.

A l'aune du contexte international actuel et des enjeux globaux, nous mesurons la porté et les attentes de voir un Africain diriger une Organisation Internationale qui peut contribuer par l'Education, la Culture et la Science à combattre l'ignorance , la pauvreté et participer à la restauration d'une paix durable.

En plus du soutien des États Membres de l'UA, M. Farah Rachad bénéficie déjà du soutien de l'Organisation de la Conférence Islamique suite à la 39ème session de conseil des ministres des Affaires étrangères de l'Organisation qui a eu lieu en novembre 2012 à Djibouti.

Ambassadeur en France et délégué permanent auprès de l'UNESCO, M. Farah Rachad a été diplomate de 1977 à 1989 dans plusieurs pays asiatiques, notamment au Japon, en Inde, en Chine ainsi que dans tous les pays de l'ASEAN de 1989 à 2004.

M. Farah Rachad a été également élu vice-président du groupe Africain au Conseil exécutif de l'UNESCO. Il a contribué activement à la création, avec le concours de l'UNESCO, du premier Think Tank en Afrique de l'Est qui aura son siège à Djibouti.


Dina Megahed
Cabinet de SE M Rachad Farah

Ambassadeur de Djibouti en France
Envoyé Spécial du Président 

Lire la suite

Centrafrique : le Conseil de Sécurité proroge d'un an le mandat du BINUCA

25 Janvier 2013 , Rédigé par APPA Publié dans #Organisations internationales.

Alors que la République centrafricaine est déstabilisée par les menées d'une coalition rebelle qui conteste l'autorité de l'État, le Conseil de Sécurité a, jeudi, prorogé d'un an le mandat du Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en République centrafricaine (BINUCA), jusqu'au 31 janvier 2014. En adoptant une résolution à l'unanimité de ses quinze membres, le Conseil demande au Gouvernement, à la coalition « Séléka », aux groupes armés et à l'opposition démocratique de « s'acquitter de bonne foi de leurs obligations découlant de la Déclaration de principe signée à Libreville le 11 janvier 2013 ». Le Séléka, un regroupement de formations rebelles, a pris les armes le 10 décembre dernier pour réclamer le respect intégral de l'Accord de paix global de Libreville en date de 2008, qui prévoyait notamment un programme de désarmement, de démobilisation et de réinsertion (DDR), jamais mis à exécution. À la demande du gouvernement centrafricain, des éléments de l'Armée nationale tchadienne sont entrés en République centrafricaine le 17 décembre pour appuyer la contre-offensive menée par les Forces armées centrafricaines (FACA). La Déclaration de principe du 11 janvier dernier était assortie d'un accord de cessez-le-feu conclu entre le gouvernement et le Séléka, à la mise en œuvre duquel appelle le Conseil de sécurité. Il en va de même de l'accord politique sur le règlement de la crise, signé notamment par la majorité présidentielle, l'opposition démocratique, les groupes armés et le Séléka et la Communauté économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC). Inquiet du manque d'autorité de l'État en dehors de la capitale Bangui, « qui a laissé s'installer un grave vide sécuritaire dans nombre de régions », le Conseil de sécurité demande au BINUCA de continuer d'accompagner l'entreprise de consolidation de la paix en République centrafricaine, comme le prévoit son mandat, y compris les processus de DDR et de réforme du secteur de la sécurité et d'user de ses bons offices en vue de faciliter l'application intégrale des accords signés à Libreville le 11 janvier. Le Conseil de sécurité exige de tous les groupes armés, notamment de la coalition Séléka, qu'ils empêchent l'enrôlement et l'emploi d'enfants, et leur demande d'appliquer immédiatement les dispositions des plans d'action signés avec la Représentante spéciale du Secrétaire général pour le sort des enfants en temps de conflit armé en novembre 2011. Enfin, il prie instamment le gouvernement centrafricain d'enquêter sur les informations faisant état de violations des droits de l'homme dans le pays, notamment à Bangui, de veiller à ce que les responsables soient traduits en justice et de prendre toutes mesures nécessaires pour prévenir de nouvelles violations. Le Secrétaire général, ajoute la résolution adoptée aujourd'hui, devra présenter, le 31 mars prochain au plus tard, un rapport sur la situation sur le terrain et les moyens dont dispose la BINUCA pour renforcer la mise en œuvre de ses activités prioritaires.   


Avec les compliments du Bureau Intégré des Nations Unies en Centrafrique (BINUCA).

Uwolowulakana IKAVI 
Spokesperson and Head PIU 
UN Integrated Peacebuilding Office in Central African Republic (BINUCA)
 
Intermission : 173- 6460
 
E-mail : ikavi@un.org    
 
http://www.binuca.unmissions.org

Lire la suite

L'ambassadeur du Cameroun en France rencontre la presse avant la visite de Travail et d'Amitié de S.E.M. Paul BIYA

23 Janvier 2013 , Rédigé par APPA

Bonjour Mesdames/Messieurs.
 
Dans le cadre de la "Visite de Travail et d'Amitié" que S.E.M. Paul BIYA, Président de la République du Cameroun, doit effectuer en France,
 
S.E.M. MBELLA MBELLA, l'Ambassadeur du Cameroun en France, rencontrera la presse ce jeudi, 24 janvier à 11 heures précises dans les locaux de l'Ambassade, sise au 73, Rue d'Auteuil, dans le 16ème Arrondissement de Paris. Cette rencontre vise à planter le décor de la rencontre annoncée.
 
Merci aussi de bien vouloir, en tant que de besoin, prendre attache avec soit moi-même [+33 6 25 64 74 61] soit Mme Mary-Noël NIBA [+33 6 99 83 72 57], M. Sylvestre ONANA [+33 6 95 07 29 55] ou encore M. Antoine WONGO AHANDA [+33 6 09 17 33 10],  respectivement Chargée de Relations Publiques,  Attaché de Communication et Conseiller Culturel.
 
Avec le ferme espoir soit de vous y accueillir soit l'un de vos collaborateurs, je vous prie d'agréer, Mesdames et Messieurs, l'expression de ma parfaite considération.
 
Dr KEYE NDOGO
Chef du Centre de Communication
Ambassade du Cameroun à Paris
E-mail : kndogo@yahoo.fr
Tél. : +33 6 25 64 74 61 
Lire la suite

Visite officielle en France de Paul Biya, président de la République du Cameroun

22 Janvier 2013 , Rédigé par APPA

 

COMMUNIQUE OFFICIEL

SECTION RDPC FRANCE-NORD

 

Paris le 20 Janvier 2013

Paul Biya, président de la République du Cameroun, effectuera une visite officielle en France à partir du 28 janvier 2013. C'est sa première visite en France depuis l'accession de François Hollande à la tête de l'Etat.

 

Le programme prévoit une rencontre au sommet entre le chef de l'Etat Camerounais et son homologue Français François Hollande. Cette visite sera l’occasion de présenter, d’analyser  le bilan et les perspectives de coopération franco-camerounaise dans tous les domaines. Il s'agira d'y souligner les problèmes rencontrés et les solutions préconisées susceptibles de renforcer le partenariat entre les deux pays.

 

Une rencontre est par ailleurs prévue entre Paul Biya et le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères en charge du développement durable. Le Chef de l'Etat Camerounais rencontrera aussi des patrons français.

 

Le programme prévoit une rencontre avec la diaspora. Ce sera l'occasion pour elle de présenter ses projets et doléances au Chef de l'Etat. A ce propos, la section France Nord du rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais invite chaque citoyen camerounais à honorer cette invitation.

 

Rendez-vous est donc donné le lundi 28 janvier 2013 à 10H 30 devant l'Ambassade du Cameroun en France, sis 73, rue d'Auteuil, 75016 Paris.

 

Plus d'informations : http://www.rdpcfrancenord.fr  

 

DR David MVONDO MVONDO

Président de la Section RDPC France-Nord

Lire la suite

STAGE D'AFRO HOUSE AVEC KARLOS LE 27 JANVIER AU STUDIO MRG

18 Janvier 2013 , Rédigé par APPA Publié dans #A ne pas rater.

*********************** EVENEMENT AFRIKAN BRIDGE ************************* 

Quoi de mieux que de commencer l'année avec un bon stage d'Afro House pour réchauffer nos coeurs et nos corps.

Tu veux essayer mais tu n'as pas le temps ou tu es déjà dans un autre cours de danse ou même peur du niveau ... 
Ce cours est pour toi car c'est un dimanche aprem et c'est tous niveaux. 

Afrikan Bridge et Karlos t'accueille dimanche 27 janvier à 15h pour un stage d'Afro House au Studio MRG. 

Inscrivez vous par mail : afrikanbridge@hotmail.com sinon à dimanche

Cours d'1h30 pour la bonne cause = 10 €

 

Evénement facebook : https://www.facebook.com/#!/events/534136809938531/

 

Tu te demandes qui est Karlos et sur quoi il danse... Regarde ce clip : http://www.youtube.com/watch?v=A4E1wygZrP8&playnext=1&list=PL881F5DF8832E615F&feature=results_video

 

 

Pour info :

Estelle

0603671388

*********** Afrikan Bridge essaye de vous concocter tous les mois de belles choses. Surtout restez connectés ***********

Lire la suite

The European Federation of Journalists (EFJ) today expressed its grave concern over a recent anti-Roma article by senior editor Zsolt Bayer

18 Janvier 2013 , Rédigé par APPA Publié dans #Parution-Médias.

Media Release

18 January 2013

The European Federation of Journalists (EFJ) today expressed its grave concern over a recent anti-Roma article by senior editor Zsolt Bayer.

In an article published in the Magyar Hírlap newspaper on January 5, Bayer commented on a recent stabbing involving Roma suspects, writing that “a significant number of Gypsies are unsuitable for co-existence … These Gypsies are animals and act as animals … they should not be tolerated or understood but punished.” Magyar Hírlap is a daily owned by Gábor SZÉLES, a well- known Fidesz supporter.

“We are horrified to read again and again in Hungary media articles that incite hatred against minority groups,” said EFJ President Arne König. “The editor- in- chief of Magyar Hírlap should never have allowed such an article to be printed. This shows the urgent need for dialogue among media players, including journalists’ organisations to agree on the responsibilities and duties of journalists and editors.”

The Ethical Committee of the Association of the Hungarian Journalists, an EFJ affiliate, also condemned the action of Zsolt Bayer, stating that “The views expressed in his article violate the rules and values of the Code of Ethics of the Association of Hungarian Journalists and are in contradiction with the 1003/93 EU recommendations on ethical journalism, as well as against the rules set by Artcile 11 of the European Human Rights Charter.”

The EFJ accused the authorities in Hungary of undermining responsible journalism in the country in their drive to control media which encourages extreme views in media.

“We note that the government did not react and speak out against this hate speech. Its attempt to control the media in Hungary has created a situation where hate speech like this seems to be tolerated,” added König. “At the same time, media outlets which take seriously their role of critical reporting are being deprived of advertisements for political reasons. Journalism in Hungary is suffering from self-censorship and hostile legal actions on top of the current media.”

The European Commission senior officials have also strongly criticised the article by Bayer. The Commission’s Vice President Viviane Reding and Commissioner for Digital Agenda Neelie Kroes called Bayer's remarks unacceptable and said that the European Union has no room for racism, hate speech or any other forms of intolerance. 

The European Federation of Journalists (EFJ) represents over 300.000 journalist in 37 European countries. It is the European group of the International Federation of Journalists (IFJ).

Please contact the EFJ under +32 2 352 202/00 

Lire la suite

Signature de l’accord de sortie de crise par les parties centrafricaines

15 Janvier 2013 , Rédigé par APPA Publié dans #Organisations internationales.

Le vendredi 11 janvier 2013, les différents représentants des délégations centrafricaines en négociations ont signé à Libreville un accord pour mettre un terme à la crise politico-militaire. C’était en présence de chefs d’Etat de la Communauté Economique des Etats d'Afrique Centrale (CEEAC), notamment Ali Bongo Odimba, président du pays hôte, le président centrafricain, François Bozizé Yangouvonda, le président de la République du Congo, par ailleurs président du Comité du suivi de l’Accord de Paix Global de Libreville, Denis Sassou Nguesso, le président en exercice de la CEEAC, Idriss Deby Itno, et le Secrétaire général de la CEEAR, Nassour Guelengdouksia Ouaidou. 
Y ont été représentés, Sao Tome et Principe, notamment par son Premier ministre ; le Cameroun, par son Vice-Premier ministre chargé des Relations avec le Parlement ; le Burundi, par son ministre de la Défense nationale ; la RD Congo et l’Angola ayant été représentées leur ministre des Affaires étrangères. 
L’accord de sortie de la crise politico-militaire signé préconise un cessez-le-feu entre le Gouvernement et la Coalition Seleka, le maintien du président François Bozizé au pouvoir jusqu’à la fin de son mandat en 2016 et la formation d’un gouvernement de transition d’union nationale, lequel sera chargé d’organiser les élections législatives anticipées, ce, après la dissolution de l’Assemblée nationale. Ledit gouvernement aura à sa tête un premier ministre issu de l’opposition. 
La signature de l’accord intervient après d’intenses discussions respectivement avec le Comité de suivi de l’Accord de Libreville et les chefs d’Etat de la CEEAC, et les différentes délégations centrafricaines -notamment celle gouvernementale, conduite par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Jean Willybiro Sako, de l’opposition démocratique, par Me Nicolas Tiangaye, de la Coalition Seleka, par Michel Djotodia, et des mouvements politico-militaires, par Abdoulaye Hissein-, lesquelles ont, à tour de rôle, levé le voile sur leurs préoccupations relatives à la crise. 
« Nous ne saurions rester indifférents face au conflit centrafricain. C’est dans cette optique qu’a été organisé, en décembre dernier à N’Djamena, le sommet extraordinaire avec pour objectif d’évaluer les mesures urgentes pour ramener la paix et la sécurité en RCA. Les rencontres, le 8 et 9 janvier, des ministres des Affaires étrangères de la CEEAC et du Comité de suivi entrent également dans ce cadre », a souligné, dans son intervention, le président gabonais, Ali Bongo Odimba. 
« Nous avons choisi l’option du règlement politique et non militaire à la crise », a souligné pour sa part le président Sassou Nguesso », saluant par ailleurs « le langage de vérité des différentes délégations centrafricaines présentes». Le président congolais a aussi remercié les pays qui ont déployé dans un délai aussi court les contingents en RCA ». Pour sa part, le président Idriss Deby a exprimé ses pensées pieuses à l’égard de toutes les victimes de la Centrafrique », invitant « mon confrère Bozizé, démocratiquement élu, à écrire à l’encre indélébile une nouvelle page de l’histoire de la Centrafrique, avec notre appui ». 
Les chefs d’Etat de la CEEAC ont aussi exprimé leur gratitude à l’égard des partenaires internationaux au nombre desquels les Nations Unies, l’Union Africaine (UA), l’Union Européenne (UE), l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), ainsi que celui des partenaires bilatéraux, dont la France et les Etats-Unis. Occasion pour ces derniers de saluer le bon déroulement des assises et l’esprit de compromis ayant animé les différentes parties, tout en réitérant leur disponibilité à accompagner la Centrafrique dans la mise en œuvre des recommandations.


Avec les compliments du Bureau Intégré des Nations Unies en Centrafrique (BINUCA).

Uwolowulakana IKAVI 
Spokesperson and Head PIU 
UN Integrated Peacebuilding Office in Central African Republic (BINUCA)
 

Lire la suite
1 2 > >>