Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Opinion Africaine

Commémoration guadeloupéenne de l'abolition de l'esclavage.

18 Mai 2010 , Rédigé par APPA Publié dans #A ne pas rater.

FEREOL Samuel

15 rue Paul Demange

92360 MEUDON – LA – FORET

+336 15 01 73 88

Typical92@hotmail.com 

Chargé de la Communication et des relations Médias de l’Association CHOUKAJ

 

                                                                                                                                                                           

                                                                                             

Objet :                                                                                                                

Commémoration Guadeloupéenne 

 

Mesdemoiselles, Mesdames, Messieurs.

 

L’association culturelle CHOUKAJ organise le SAMEDI 22 MAI 2010 à 18h30 un MAS*en commémoration de l’abolition de l’esclavage Guadeloupéen à Paris, au départ de la place de la République en direction de Nation Place des Antilles.

Cet évènement a pour but de se souvenir de nos ancêtres ayant souffert durant cette douloureuse période.

Cela fait maintenant 10 années que nous faisons cette action chaque troisième samedi du mois de Mai à Paris.

 

Notre association se permet de vous solliciter afin de savoir si une couverture médiatique de la part de vos services est envisageable ou faire l'objet d'un reportage.

  

Je vous transmets le lien du site du groupe www.choukaj.com 

 

Notre association culturelle est la seule a commémorer de façon SIGNIFICATIVE sa propre date d'abolition de l'esclavage (27 Mai 1848 Guadeloupe) en plein Paris, nous nous élançons avec nos fouets, notre encens fumant, nos costumes particuliers, nos tambours, mettant en avant notre identité culturelle revendicative Guadeloupéenne.


Explications sur notre MAS* :

- Costumes :  boubou blanc symbole du deuil en Afrique Noire, chapeau noir rappelant l'implication de l'église catholique dans la déportation des esclaves, dans lequel nous incorporons une lampe éclairée pour rappeler la lumière de la porte d'où les esclaves stockés à Gorée apercevaient la sortie qui les déportaient vers les Antilles et les Ameriques.
- Tambour Guadeloupéen :  pour rappeler la musique des nègres marrons (ndlr : esclaves en fuite).
- Les fouets claquants : pour rappeler l'esclavage, mais surtout pour que les gens sachent que le MAS arrive, et donc qu'ils se mettent a coté s'ils ne veulent pas se faire bousculer etc.. En fait ils sont là pour nous ouvrir la voie, pour que personne  ne puissent nous géner à l'arrivée de notre MAS.
- l'Encens fumant : pour chasser les mauvais esprits, pour que tout se passe bien, c'est extremement important pour le bon déroulement de notre mouvement culturelle. 

 

 

En espérant bonne réception de la présente.

 

Veuillez agréer, Mesdemoiselles, Mesdames, Messieurs, l’expression de mes salutations distinguées.

 

 

 

                                                                                                                             S. FEREOL

 

LEXIQUE

MAS : Rythme spécifique, lors du carnaval populaire (Mas) issu de la conurbation pointoise (de pointe – à – pitre,  Guadeloupe)  plus particulièrement de Fond Laugier.
Ce rythme porte le nom de l’instigateur d’une de ces mascarades. « Déboulé musical » axé sur le rythme de différents types de tambours joués sur des  peaux de cabri, de calebasses, et de conques de lambi


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article