Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Opinion Africaine

ICC President calls for more synergies between international justice and development

15 Novembre 2011 , Rédigé par APPA Publié dans #Organisations internationales.

 

 

   

Version française ci-dessous 

ICC-CPI-20111115-PR741

 

ICC President, Judge Sang-Hyun Song, delivers the keynote speech at the opening of the 2011 Law, Justice and Development Week, organized by the World Bank Group in Washington D.C., USA / Le Président de la CPI, le juge Sang-Hyun Songprononce l’allocution principale à l’ouverture de l’édition 2011 de la semaine du droit, de la justice et du développement organisée par le Groupe de la Banque mondiale à Washington (USA) © Salwa Mohammed Saleh/World Bank 

 

Press Release

 

ICC President calls for more synergies between international justice and development

   

On 14 November 2011, the President of the International Criminal Court (ICC), Judge Sang-Hyun Song, gave the keynote speech at the opening of the 2011 Law, Justice and Development Week, organized by the World Bank Group in Washington D.C. , the United States . Maintaining that the emerging system of international criminal justice is an essential building block for the stability, security and prosperity of the world, he called for the creation of more synergies between the spheres of international justice and development. 

 

President Song praised the 2011 World Development Report for emphasizing the devastating effect of conflicts and large-scale violence on development, and cited the Report’s finding that the average cost of civil war is equivalent to more than 30 years of GDP growth for a medium-size developing economy.

 

“Any efforts to help a society regain health, wealth and capacity to profit from its own resources must include accountability for past atrocities and strengthening of the rule of law”, the ICC President stated. “Where impunity is allowed to reign, it leaves a desire for vengeance among populations who have been victims of massive crimes, and provides fertile ground for the recurrence of conflicts”.

 

In his speech, President Song highlighted the innovative features of the Rome Statute of the ICC to empower victims through its provisions for victim participation and reparation, and the creation of a Trust Fund for Victims. “In responding to the particular needs of victimized individuals and communities in their quest for dignity, hope and sustainable livelihoods, the Trust Fund for Victims complements other humanitarian or developmental initiatives”, he stated. “As such, the Trust Fund is becoming an increasingly visible presence on the nexus between justice and development”.

 

Underlining the synergies between general justice reforms and more specific capacity building efforts for addressing atrocity crimes, President Song appealed to development agencies to support the empowerment of national jurisdictions to prosecute and prevent war crimes, crimes against humanity and genocide.

 

“Lasting peace and prosperity in post-conflict societies can only be achieved if development challenges and justice enforcement are addressed in a coordinated manner and I salute the World Development Report for pointing us in that direction”, the ICC President stated. 

 

Keynote address by President Song at Law, Justice and Development Week 2011, World Bank



Communiqué de presse 

 

Le Président de la CPI appelle à davantage de synergie entre justice internationale et développement 

 

Le 14 novembre 2011, le juge Sang‑Hyun Song, Président de la Cour pénale internationale (CPI), a prononcé l’allocution principale à l’ouverture de l’édition 2011 de la semaine du droit, de la justice et du développement organisée par le Groupe de la Banque mondiale à Washington (États-Unis d’Amérique). Expliquant que le système de justice pénale internationale émergent est une pierre essentielle dans la construction de la stabilité, de la sécurité et de la prospérité dans le monde, il a appelé au renforcement des effets de synergie entre justice internationale et développement.

 

Le Président Song a salué la publication du Rapport de 2011 sur le développement dans le monde, qui met l’accent sur les effets dévastateurs que les conflits et la violence à grande échelle ont sur le développement. Il a cité la conclusion du Rapport selon laquelle une guerre civile coûte en moyenne plus de 30 années de croissance du PNB à une économie en développement de taille moyenne.

 

« Toute initiative visant à aider une société à recouvrer la santé, la prospérité et la capacité de profiter de ses propres ressources doit comprendre une exigence d’imputabilité des atrocités passées et de renforcement de l’état de droit », a déclaré le Président de la CPI. « Lorsqu’on laisse régner l’impunité, elle fait perdurer un désir de vengeance chez les populations qui ont été victimes de crimes commis à grande échelle et constitue un terreau fertile pour la résurgence des conflits », a-t-il ajouté.

 

Dans son discours, le président Song a souligné les spécificités innovantes du Statut de Rome, qui accorde une position prééminente aux victimes au moyen des dispositions relatives à la participation et aux réparations, ainsi que de la création d’un Fonds au profit des victimes. « En répondant aux besoins particuliers de personnes et de communautés victimes en quête de dignité, d’espoir et de modes de vie durables, le Fonds au profit des victimes complète d’autres initiatives humanitaires ou de développement et, ce faisant, devient un élément de plus en plus visible de la passerelle entre justice et développement », a-t-il affirmé.

 

Insistant sur les synergies pouvant être réalisées entre réformes générales de la justice et actions tendant plus spécifiquement à la création de capacités de traitement judiciaire des atrocités, le Président Song a appelé les agences de développement à contribuer au renforcement des systèmes judiciaires nationaux afin que ceux-ci soient à même de poursuivre les auteurs de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité et de génocide, et de prévenir la commission de tels crimes.

 

« Les sociétés ne peuvent parvenir à une paix et une prospérité durables au lendemain de conflits que si les problèmes de développement et d’administration de la justice sont traités de manière coordonnée, et je suis heureux que le Rapport sur le développement dans le monde nous donne ainsi le cap », a déclaré le Président de la CPI. 

 

Keynote address by President Song at Law, Justice and Development Week 2011, World Bank

 


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article