Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Opinion Africaine

Le Président Ali Bongo Ondimba à la 66ème Assemblée générale des Nations Unies

18 Septembre 2011 , Rédigé par APPA

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE                     République Gabonaise

                                                                                                         Union - Travail – Justice                                                                    

          

 

                

                                                         

 

 

 

 

Communiqué de presse officiel du service de presse de la Présidence de la République Gabonaise

 

 

 

Le Président Ali Bongo Ondimba à la 66ème Assemblée générale des Nations Unies

 

 

New York, le 18 septembre 2011 – Le Président de la République Gabonaise, Ali Bongo Ondimba, doit arriver ce dimanche 18 septembre 2011 à New York, Etats-Unis, pour participer à la 66ème Assemblée générale des Nations Unies.

 

Le Chef de l’Etat sera accompagné d’une délégation comprenant notamment le Ministre des Affaires Etrangères, Paul Toungui, le Ministre de la Santé, Flavien Nzengui Nzoundou, et le Ministre en charge de l’Habitat et de l’Ecologie, Blaise Louembe pour participer aux différents débats.

 

L'Assemblée générale des Nations unies est un des six organes principaux du système des Nations Unies. Elle a un rôle consultatif pour les questions touchant au maintien de la paix et à la sécurité internationales. Elle se réunit en session ordinaire chaque année en septembre.

 

Pour la 66ème Assemblée générale, l’agenda officiel comprend trois réunions de haut niveau sur des thématiques qui concernent de près l’Afrique :

  • sur la lutte et la prévention contre les maladies non transmissibles (les quatre principales maladies non transmissibles (MNT) – les maladies cardio-vasculaires, le cancer, les pneumopathies chroniques et le diabète – tuent trois habitants de la planète sur cinq et entraînent des dommages socio-économiques considérables dans tous les pays, en particulier des pays en développement) ;
  • sur la désertification, la dégradation des sols et la sécheresse dans le contexte du développement durable et de l’éradication de la pauvreté ;

·       sur le 10ème anniversaire de la Déclaration et du Programme d’action de Durban (la Déclaration de Durban est un document signée par plus de 5000 médecins et scientifiques affirmant que le VIH est la cause du sida).

 

 

 

Cette 66ème Assemblée Générale devrait être également dominée par des questions liées à la situation en Libye, en Syrie, en Palestine et en Iran.

 

Le Gabon, en sa qualité de membre non-permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU, devrait participer à plusieurs réunions sur ces questions d’actualité, notamment sur la Libye.

 

Portée par le Président Ali Bongo Ondimba, la position du Gabon sur les grands enjeux internationaux, notamment sur l’environnement et la lutte contre le VIH/Sida, et la gestion par la diplomatie gabonaise des dossiers ivoirien et libyen ont été saluées par de nombreux pays de la communauté internationale. Le Président américain Barack Obama avait ainsi souligné en juin dernier lors de l’entretien à la Maison Blanche entre les deux chefs d’Etat « les décisions significatives et courageuses du Gabon » et avait félicité le Chef de l’Etat gabonais pour son rôle de leader régional et mondial.

 

FIN

 

La politique du Gabon Emergent

Depuis l’élection du Président Ali Bongo Ondimba en août 2009, le Gabon est entré dans une ère de changement grâce à une ambitieuse politique de réformes. Longtemps dépendant de ses exportations de matières premières, le Gabon est aujourd’hui déterminé à diversifier son économie et devenir un pays émergent à l’horizon 2025 grâce à une stratégie de développement durable baptisée  Gabon Emergent. Cette stratégie repose sur trois piliers :

·        le Gabon Vert pour valoriser durablement le  formidable écosystème gabonais - 22 millions d’hectares de forêt, 1 million d’hectares de terres agricoles exploitables, 13 parcs nationaux, 800 kilomètres de littoral maritime – à travers l’industrie du bois, l’agriculture et l’écotourisme ;

·       le Gabon Industriel pour promouvoir la valorisation locale des matières premières, l'exportation de produits à forte valeur ajoutée et la diversification de l’économie nationale ;

·       le Gabon des Services pour valoriser les ressources humaines gabonaises avec l’objectif de devenir une référence régionale dans les services financiers, les nouvelles technologies de l’information, les métiers de l’économie verte, de l’enseignement supérieur et de la santé.

 

Concrétisation de la politique de réformes et d’ouverture du pays, le Gabon a attiré plus de quatre milliards de dollars d’investissements directs étrangers en 2010 dans le cadre de la signature de contrats avec des entreprises américaines, asiatiques et européennes.

 

 

Pour plus d’information, merci de visiter www.presidentalibongo.com ou contacter www.cocom.rggov.org

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article