Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Opinion Africaine

Vers une vision collective et partagée de la biodiversité africaine

14 Septembre 2010 , Rédigé par APPA

Communiqué officielle de la Presse Présidentielle de la République Gabonaise

 

Libreville, le 14 Septembre 2010.

 

Conférence Panafricaine sur la Biodiversité et la lutte contre la pauvreté

« Vers une vision collective et partagée de  la biodiversité africaine»

C’est la formule d’un point de presse que Madame Laetitia Busokeye, Directrice de l’Office rwandais de la Protection de l’Environnement, a choisi pour rendre compte de la  deuxième journée de travail de la Conférence Panafricaine de Libreville, qui a pour thème : "Biodiversité et lutte contre la pauvreté: quelles opportunités pour l'Afrique?"

Le segment technique, première phase de cette importante conférence, a démarré par un état des lieux sur la biodiversité et la lutte contre la pauvreté en Afrique. Les réflexions des experts ont abouti à la conclusion que de nombreuses conditions doivent être réunies pour atteindre les objectifs de biodiversité pour l’année en cours. Ambition démesurée ou manque de volonté ? La question reste ouverte. L’absence de ressources matérielles et humaines, le manque de transferts de compétences entre le Sud et le Nord constituent des esquisses de réponses.

L’option d’avenir reste  l’élaboration d’une nouvelle stratégie pour des résultats plus concluants à l’avenir. Le segment technique s’y est attelé en faisant l’inventaire des réalités éco-systémiques et écologiques propres aux différents pays, ainsi que les disparités qui les opposent, en vue de définir et de consolider une position commune.  

Le point de presse a  également été pour Madame Laetitia Busokeye l’occasion de rassurer son auditoire sur l’indéfectible engagement de son pays, le Rwanda, à faire de la préservation de la biodiversité une cause nationale et africaine.

A titre illustratif, la directrice de l’Office rwandais de la protection de l’environnement a expliqué le lien de corrélation ayant existé entre l’assèchement de deux lacs rwandais et la perte de 80% de production énergétique dans son pays. Une situation qui a mis en alerte l’ensemble des décideurs politiques et interpellé les populations en vue de mener des actions écologiques soutenues, renforcées par une combinaison d’actions de sensibilisation et de mesures d’accompagnement.

Selon l’oratrice, la survie et le développement du continent africain restent liés à un sursaut écologique des populations africaines.

Pour finir, la représentante du Rwanda a estimé que l’Afrique reste liée par une histoire commune, des réalités écologiques identiques et des défis environnementaux et éco systémiques analogues. Un état de choses qui pourrait permettre, au soir du sommet que l’Afrique parle d’une même voix et impose une vision collective et partagée de la biodiversité africaine. 

Les experts continueront demain à travailler à travers quatre grands commissions:

- la commission en charge de la préparation de la déclaration de Libreville pour le 17 septembre;

- la commission en charge de préparer une position commune pour la Cop 10;

- la commission en charge délaborée une feuille de route sur l'économie verte;

- et la quatrième commission qui travaillera à une feuille de route pour  le comité panafricain de la plateforme scientifique intergouvernementale sur la biodiversité et les services des écosystèmes (IPBES).

Un segment ministériel du 16 au 17 septembre clôturera la conférence durant lequel les ministres des pays africains présents à Libreville étudieront les propositions des experts pour rechercher des positions communes en amont de la conférence de haut niveau de l’ONU sur la Biodiversité, qui aura lieu les 22 et 23 septembre à New-York, et de la dixième Conférence des Parties (COP 10), qui se tiendra à Nagoya au Japon en octobre.

  

Pour toute information complémentaire, merci de contacter :

M. Sébastien Ntoutoume

Tel : +241 07 37 45 16

Courriel : sbassnte@yahoo.fr

 

M. Robert Adande

Tel : +241 05 18 59 77

Courriel : adanderobert@gmail.com

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article